Chargement...
Délai requis avant de promouvoir  en ligne et en public :


En attendant, informez  par e-mail ou par message privé, etc 



Bienvenue à l'Éco 3 ou Économie 3.0


* Avoir du temps libre pour ses loisirs, amis ou projets,
ne plus gaspiller d'argent pour divers "besoins vitaux".

* S'investir dans une (nouvelle) activité que l'on aime,
au minimum 1h par mois, en équipes / en tournantes.

* Découvrir la nouvelle auto-médecine du 21ème siècle,
recevoir de l'assistance ou des produits en cas de besoin.

* Si souhaité, garder un travail dans l'économie classique,
et/ou n'être actif que dans l'Éco 3 pour les avantages liés.

* Recevoir automatiquement 300 unités par mois sur un
nouveau compte, et n'acheter ou payer que le "non-vital".







Vers une inclusion aconomique simultanée (I.A.S.),
avec le projet de l'Éco 3 dédié à toute région/pays.

Si vous n'avez pas reçu d'explication par quelqu'un, rendez-vous en [ Synthèse ].

Détails à propos du volontaire au niveau des Services : cliquez sur [ Actifs => ].
Détails à propos de l'assortier au niveau des Ressources : cliquez sur [ Assorts => ].



Démarrer une inscription


L'inscription participative est possible de trois manières :

A) Choisir une activité (de volontaire) aconomique, à offrir 1h par mois.
Pour en savoir plus, je lis simplement la partie dédiée aux futurs [ Actifs ] =>

B) Mettre une ressource quelconque à disposition pour les futurs actifs.
Pour en savoir plus, je lis simplement la partie dédiée aux futurs [ Assorts ] =>


C) Ni l'un, ni l'autre : si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas être un futur Actif ou Assort, c-à-d à partir d'un futur mois X en commun (qui sera le démarrage d'une Éco 3 locale ou régionale), il est nécessaire d'utiliser un ou des SPA au quotidien; avant et après le démarrage du mois X local ou régional. Le SPA représente déjà une manière symbolique de contribuer, car il permet d'exprimer au moins son adhésion au projet, et qui sera vue et reconnue par les autres inscrits à l'Éco 3; c'est-à-dire par ceux inscrits d'une autre manière qu'avec le SPA. En intérieur ou extérieur, quand on peut le remarquer, celui-ci permet de renforcer le sentiment du nombre; bien qu'il ne représentera que ces seuls adhérents, et non les volontaires.


Le SPA est donc réservé aux inscriptions par défaut, quand les deux autres options (ci-dessus) ne sont pas réalisables dans une situation personnelle ou particulière : si elles sont réalisables, il suffit de s'inscrire comme assortier ou volontaire, sans devoir utiliser un SPA à aucun moment (les deux sont incompatibles : soit on s'inscrit en ligne, soit on n'utilise que les SPA).





En résumé


Pour offrir un service (avec ou sans posséder les ressources nécessaires), cliquez sur la section [Actifs =>]

Pour madisser une ressource quelconque (sous vos conditions à définir), cliquez sur la section [Assorts =>].





-------------------------------------------------------------------------



Inscription symbolique ou financière (ISF)


Si vous ne pouvez pas (ou ne préférez pas) offrir de votre temps ou madisser une ressource, il y a également l'inscription symbolique ou par donation, qui représentent une alternative aux méthodes classiques (IPC/IPE).


* Utiliser un SPA : vous aurez alors le statut de "simple" adhérent (inscrit) à l'Éco 3, et non pas de volontaire Actif/Assort.

Suivez au minimum l'étape 1/3 (affichée plus bas), et les étapes 2/3 ou 3/3 seulement pour s'investir davantage (optionnel).
Avant d'utiliser un SPA, il est également conseillé de nous contacter pour déjà connaitre la situation des SPA localement.



* Faire un don libre - depuis la page dédiée au don, cliquez sur Oui à la question "S'inscrire à l'Éco 3 via ce don (ISF)?"

Cette inscription de nature contributive offrira les mêmes avantages que l'inscription participative, c-à-d pour ceux inscrits depuis le formulaire ou le canal express (IPC ou IPE). Ces avantages seront un accès non payant aux besoins vitaux.

Si vous répondez Non (ou rien) à cette question, le don financier sera juste considéré comme étant neutre ou indépendant, et vous n'aurez donc pas accès à ces différents avantages potentiels; mais vous recevrez les nouvelles du projet si souhaité (contactez-nous par e-mail avec la même adresse e-mail renseignée), à l'instar des volontaires inscrits par voie classique.













Étape 1/3 : utiliser les SPA ou
Symboles Permanents d'Adhésion



En plus de suivre l'ordre indiqué (avec le SPA n°1, puis le n°2, et ensuite le n°3), il est également nécessaire de respecter les critères indiqués plus bas sous les photos, ceci pour continuer avec le SPA suivant, et qui sera complémentaire (et non pas remplaçant) aux précédents SPA que l'on choisit d'utiliser. On peut également commencer par le n°2 directement (sans le n°1), ou le n°3 uniquement. Dans tous les cas, il est conseillé d'envoyer un e-mail au départ (rendez-vous en partie Contact).








Le SPA est un moyen de pouvoir se reconnaître parmi les adhérents (symboliques) à l'Économie 3.0, avant même que celle-ci ne démarre dans votre localité. Dans la procédure établie, utiliser un SPA n'est pas admis quand on fait le choix d'offrir un service (1h par mois), ou/et de madisser une ressource quelconque à l'avenir, une fois que l'Éco 3 pourra démarrer.

En effet, et malgré les apparences, vouloir faire les deux en même temps (s'inscrire en ligne ET utiliser un SPA) sera contre-productif et nuira au développement du projet (dans une même localité ou région). Si l'on ne pourrait pas, ou si l'on ne souhaiterait pas être un volontaire Actif ou Assort, l'utilisation d'un SPA est alors nécessaire; et peut se considérer comme une contribution passive. Sinon, ou en complément, on peut (aussi) faire un don libre en guise de contribution financière.











Utiliser le SPA n°1


Quand peut-on utiliser le SPA n°1 : soit immédiatement (à laisser affiché en permanence 24/24h), soit après l'envoi d'un e-mail de premier contact (tel que suggéré en page de Contact), afin de répondre d'abord à vos questions éventuelles, etc.





-------------------------------------------------------------------------



Utiliser le SPA n°2


Quand peut-on utiliser le SPA n°2 : après avoir observé ou estimé, dans votre rue ou avenue, qu'il y aurait au moins 10% d'habitations qui utilisent déjà le SPA n°1. Si votre avenue serait constituée par ex. de 90 logements ou habitations (tel que des studios, des maisons ou appartements), il faudra ainsi constater un minimum de 9 SPA n°1 qui seront déjà exposés.

Dans le cas d'un immeuble ayant plus de trois étages, comme depuis la photo en exemple ici en arrière-plan, la totalité des SPA n°1 affichés ne peut être considérée ou comptabilisée que pour -1- seul SPA; comme s'il ne s'agissait que d'une simple maison avec un seul SPA n°1, même si 100% des logements de l'immeuble afficheraient tous leur SPA n°1 à leurs fenêtres. Ce qui est importera est donc le fait qu'il y ait 10% de SPA utilisés par la totalité des habitations de la même rue ou avenue.





-------------------------------------------------------------------------



Utiliser le SPA n°3


Quand peut-on utiliser le SPA n°3 : il s'agit du même principe - après avoir fait le constat qu'il y a, dans une même rue ou avenue, au moins 10% de véhicules qui utilisent déjà le SPA n°2; par exemple en début ou fin de soirée (quand la plupart de ceux-ci sont déjà stationnés pour la nuit). Là également, le SPA n°3 peut s'utiliser au quotidien ou le plus souvent possible.

Si vous ne serez pas (ou pas encore) à l'aise avec cette idée d'utiliser le n°3, par ex. au travail (parmi vos collègues) et/ou en sortie, ne l'utilisez tout simplement pas; ou attendez qu'il y ait davantage de SPA n°1 et n°2 affichés dans votre quartier (au fil des semaines ou des mois). L'objet du n°3 que l'on peut attacher est au choix, et ne doit pas forcément être le même que le n°3 des autres. On peut donc aussi bien utiliser le masque sanitaire, comme sur la photo, ou n'importe quel autre objet.

Si vous souhaitez plus de discrétion, soyez inventif ou créatif, le but n'étant pas que le SPA n°3 soit forcément visible de loin (ou attire l'attention); et encore moins qu'il transmette un message X ou Y : il ne s'agit pas de faire appel, ni de manifester, ni de représenter une idéologie, etc. Le but est seulement de pouvoir se reconnaitre, de servir de signe de reconnaissance (comme avec les SPA n°1 et n°2), parmi ceux qui en connaissent déjà la signification; c-à-d : "Je suis inscrit à la future Éco 3".












Étape 2/3 : notifier par e-mail quand le SPA
n°1 devient répandu localement (à plus de 10%)


Cette étape est optionnelle, et se destine uniquement aux volontaires qui aimeraient contribuer à la création
d'une coordination locale. Une fois mise en place, ces derniers seront invités (en priorité) à faire partie de celle-ci
.

Quand il est estimé qu'un minimum de 10% d'habitations affichent déjà le SPA n°1 dans un même quartier ou voisinage, tout volontaire (y habitant ou non) est invité à le notifier par e-mail, mais toujours à cette adresse générale (actuellement) :












Ce qu'il faut préciser dans l'e-mail

En sujet : indiquez le code pays en deux lettres (ou le nom du pays en entier) suivi du code postal.

En message : indiquez le nom des 3, 4, 5 ou 6 rues / avenues qui entourent la zone géographique choisie (soyez libre d'en choisir les contours qui la délimitent, et qui formeraient par ex. un "triangle", un "carré" ou un "hexagone"), ainsi que votre estimation du % d'utilisation du SPA n°1 dans cette zone. Indiquez par ex. "20%" si vous estimez que le SPA n°1 est utilisé à 20% sur les fenêtres. Au niveau des immeubles de plus de 3 étages, attention à bien respecter la règle au-delà de 3 étages : la totalité des SPA n°1 affichés aux fenêtres, peu importe le nombre, ne peut se compter que pour -1- seul SPA valide.

Si le SPA n°1 ne semblerait pas encore avoir atteint le seuil minimal des premiers 10%, n'envoyez pas encore d'e-mail. Dans l'autre sens, il vous est toujours loisible d'envoyer un e-mail de temps à autres, ou chaque fois que l'utilisation estimée ou constatée augmenterait de 10% au minimum; c'est-à-dire en regard du dernier e-mail envoyé, ceci jusqu'à 60% maximum : envoyez par exemple un e-mail après 10% estimés de SPA n°1, ensuite après 30%, et pourquoi pas encore après les 50%.

Quand la plate-forme de liaison sera mise en place, ce choix de notifier le taux de % par e-mail deviendra plus accessoire mais sera toujours acceptée (en guise de méthode complémentaire, ou si la plate-forme serait en maintenance, etc). Car il sera désormais possible de prendre des photos de SPA n°1 et de les téléverser directement (voir les photos ici plus bas).





-------------------------------------------------------------------------




Étape 3/3 : envoyer une ou des photos du SPA n°1


Cette étape est également optionnelle, et se destine aux volontaires qui aimeraient informer (cette fois de manière visuelle) de l'étendue des SPA n°1 utilisés dans leur propre rue ou avenue exclusivement (et non plus dans une zone géographique au choix), après y avoir été invité uniquement - ce qui est possible après avoir déjà effectué l'étape 2/3. Une fois que vous aurez envoyé par e-mail une ou plusieurs estimations en pourcentage (par exemple aux caps des 10%, 30% et 50%), il est possible que nous vous invitions à un certain moment de réaliser un cliché de plusieurs SPA n°1 déjà comptabilisés, mais cette fois-ci uniquement au niveau de votre rue ou avenue; sans ne plus considérer toute votre zone géographique initiale.











Aperçu des uploads avec la plate-forme (à venir)


Lorsque la plate-forme sera disponible, vous pourrez téléverser la photo de votre SPA n°1, et/ou celle d'autres habitations qui entourent une adresse de référence au choix (par exemple votre domicile ou lieu de travail). Pour téléverser un nombre de photos importantes, vous pouvez en faire plusieurs, et ceci jusqu'à 6 rues / avenues entourant une zone géographique; les zones plus éloignées seront simplement réservées à d'autres volontaires, qui feront leurs propres photos de SPA n°1.







1) Pour l'option "Qui", sélectionnez "Autre cas".







2) Pour l'option "Quoi", sélectionnez "-- post spécial pour téléverser des photos".









3a) En bas de page, sélectionnez votre photo (et d'autres photos éventuelles prises à des rues adjacentes) en une seule fois, et cliquez sur "Valider" pour envoyer. Ci-après, voici un exemple de photo (avec deux SPA n°1) avant qu'elle ne soit publiée.





3b) Lors de la publication, une bannière de signature est ajoutée automatiquement sur les côtés de la photo (la bannière montrée ici n'est qu'un exemple), et l'adresse "www" affichée sera celle pour accéder à la plate-forme. On pourra ensuite récupérer le lien de toute photo bannerisée, pour ensuite la publier n'importe où, c'est-à-dire avec l'adresse www incluse.














Volontaire (d'une activité) aconomique?...


Si vous pouvez offrir une heure de votre temps minimum tous les mois (ou davantage si souhaité), vous pouvez aussi vous inscrire en rédigeant une simple annonce de quelques mots depuis le chan général; c-à-d sans devoir utiliser le formulaire.











Étape 1/2

Le software ou l'application (pour Mac/PC ou smartphone)



Pour toute marque de smartphone qui utilise le système "Android" (et qui n'est donc pas un I-phone), téléchargez l'appli de messagerie "Conversations", au choix depuis le store Google Play ou depuis le répertoire F-Droid :





Télécharger Conversations depuis le Google Play (un compte Google est requis)




Ou depuis...







Télécharger XMPP Conversations depuis F-Droid (fichier d'installation directe)

Cliquez sur le 1er "Download APK" trouvé, dans une ligne
affichant "Download APK xx MiB PGP Signature | Build log"

En général, téléchargez l'APK en version [ "arm64-v8a" ], sinon en [ "x86_64" ];
et cochez l'option des "sources inconnues" si demandé (à l'installation de l'Apk).









Pour les versions de bureau Windows, MacOS ou Linux :



Télécharger XMPP Gajim à partir du site web dédié Gajim.org










Étape 2/2

Se connecter au chan général


Une fois installé "Conversations" (ou "Gajim"), démarrez l'application pour créer un nouveau compte. Il suffira de choisir un nouvel identifiant, ou simplement valider l'identifiant suggéré par défaut, qui sera du même format que celui d'une adresse e-mail (de type "xxxxx@yyyy.com"). Néanmoins, malgré les apparences, il ne s'agit pas ici de créer une adresse e-mail.



Ensuite, cliquez sur l'un de ces liens :



(http:// www .) Eco3 . Cat
Il s'agit de la page d'invitation et de connexion


xmpp:eco3@conference.conversations.im?join
Il s'agit du lien de connexion directe (nécessite le soft ou l'appli également)





Une fois connecté, rédigez une annonce au format textuel (et non pas enregistrer un message vocal) en précisant :



* 1) Le code pays en deux lettres (ou le nom du pays en entier) suivi du code postal, par exemple "FR-59000" ou "BE-7000".

* 2) Le service que vous pourriez offrir 1h par mois, c-à-d en même temps que les autres, à partir d'un futur mois X (local ou régional) en commun. Ce mois ne vous sera informé que depuis votre GROUPE LOCAL (1 mois à l'avance), et non à partir de ce chan général, et vous recevrez un message privé d'un opérateur pour accéder à ce groupe (une fois l'annonce validée).

* 3) Avant ou après avoir publié l'annonce, vous pouvez aussi envoyer une question par e-mail ou par message privé, mais n'utilisez pas ce lieu comme un groupe de discussion, car il ne sert qu'à reccueillir les annnonces (et voir les autres).








...et/ou Assortier d'une ressource?


Une fois l'Éco 3 démarrée, si vous aurez prévu de mettre à disposition une ressource quelconque (naturelle ou matérielle), la coordination de votre groupe local se chargera de la répartition des ressources en commun. Vous pouvez naturellement choisir entre donner, partager ou prêter la ressource en question, en partie ou en totalité; avec si besoin des conditions à imposer (par ex. au niveau de l'accès ou de l'utilisation). Votre statut n'a pas d'importance, vous pouvez aussi bien être une entreprise, un particulier, un gérant, un responsable, un propriétaire voire un locataire de la ressource en question.

Tout Madissage se fait donc toujours selon vos conditions d'usage éventuelles, à préciser par e-mail (sur l'adresse affichée ici plus bas), et ce madissage démarre toujours de manière coordonnée avec d'autres ressources émanant d'autres Assorts (habitant une même localité ou grappe de communes). Uniquement de futurs volontaires actifs, étant déjà inscrits depuis le formulaire détaillé ou/et depuis la plate-forme (présentés au format audio ou vidéo) pourront accéder à ces ressources.







Anonymat et mesures de sécurité


Les futurs volontaires actifs vont également démarrer entre eux de manière simultanée, en groupes et en tournantes, c-à-d à partir d'un futur mois X en commun; à condition que certaines ressources nécessaires (locales ou régionales) soient déjà disponibles (ou madissées) au départ. Mais avant ce futur mois X en commun, ils ne pourront bien sûr pas utiliser, ni même accéder aux ressources, ni connaître leur emplacement ou l'adresse correspondante; celle-ci restant naturellement privée, de même que pour l'identité des Assortiers à tout moment (avant et après le démarrage) qui madisseront ces ressources.

De plus, il n'y a que les candidatures de volontaires inscrits depuis le formulaire dédié (c'est-à-dire l'IPC) qui seront prises en considération pour accéder plus tard (éventuellement) aux ressources correspondantes, en fonction notamment du rôle ou du secteur choisi. En effet, l'IPC impose une série de questions à répondre, ce qui n'est pas le cas du channel express.

Tout profil de candidature inscrit depuis le formulaire sera donc vérifié / approuvé par un coordinateur local, avant que le candidat ne puisse (au démarrage coordonné de l'Éco 3) fournir, produire, transformer ou distribuer un produit ou service émanant (in)directement des ressources privées qui seront disponibles. Si besoin, et suivant les conditions de l'Assort ou/et des exigences propres à une coordination locale (pour une question de sécurité ou autre raison), il sera demandé à certains candidats de s'inscrire également depuis la plate-forme; afin de compléter leur inscription au format audio ou vidéo.







Inscription à l'Éco 3 par le madissage


Pour nous contacter ou préciser quelle serait la ressource naturelle ou matérielle que vous pourriez mettre à disposition au démarrage de l'Éco 3 (dans votre localité ou région), il suffit d'envoyer un e-mail classique au départ. Ensuite, et si souhaité, nous pourrons vous recontacter par un appel GSM/VoIP; dans ce cas il suffit de préciser un n° et des heures de préférence.



* Par e-mail : L'adresse de contact est Aconomia @ Vivaldi.net, ou cliquez sur l'image pour envoi immédiat :







En sujet : indiquez le code pays en deux lettres (ou le nom du pays en entier) suivi du code postal et nom de commune ou région, par ex. "FR-59000 Lille" ou "BE-7000 Mons", et indiquez tout mot-clé(s) que vous estimerez utile(s); juste à la suite.

En message : indiquez vos questions ou suggestions, le(s) détail(s) de la ressource potentielle que vous pourriez sans doute (faire) madisser, ainsi qu'un n° de téléphone éventuel (précisez alors des jours et heures de préférence pour être contacté).


-------------------------------------------------------------------------



* Par message privé depuis ce lien. Vous recevrez une réponse dans les heures ou les jours suivants. La messagerie privée sur Telegram est toutefois provisoire, en attendant la création d'un nouveau compte XMPP dédié (plus d'infos par e-mail).



-------------------------------------------------------------------------



* Depuis le formulaire : il s'agit du même formulaire que celui utilisé pour l'inscritption des volontaires Actifs, mais il n'y a qu'une seule page destinée aux volontaires Assorts (il suffit alors de sauter les pages qui ne vous concernent pas).









Moyens d'inscription



L'Éco 3, c'est un projet d'évolution majeure du système marchand. Y sont distingués les besoins premiers ou "vitaux" de tout le reste, c'est-à-dire les besoins plus secondaires et les envies accessoires. Quand il s'agit d'un besoin vital, il n'y a plus d'achat ou de facturation nécessaire. Dans les autres cas, tout devrait continuer de s'acheter ou se payer en euros, en monnaie locale, en crypto ou calithsar (une version éthique de la crypto-monnaie).








* Le moyen le plus rapide : faire un don =>











* L'IPC ou inscription participative classique


L'IPC se présente sous la forme d'un formulaire classique avec une série de questions optionnelles à répondre. C'est la méthode la plus complète ou détaillée pour s'inscrire, mais il faut prévoir 5 à 10 minutes. Elle est néanmoins conseillée (ou indispensable) si vous comptez par ex. offrir un service professionnel. Suivant les préférences et la compatibilité avec les différents appareils et navigateurs, ce formulaire est disponible en trois versions : comparez simplement celle qui est la plus adaptée à votre affichage (sur petit ou grand écran), sinon choisissez la version classique (IPC1.SITE).











(Http://www.) IPC1.SITE ===>

Version classique pour tous appareils









(Http://www.) IPC1.LIFE ===>

Version plus adaptée pour les smartphones









(Http://www.) IPC1.WORLD ===>

Version dynamique pour certains appareils uniquement.
Attention aux quotas limités ou connexions mobiles : cette
version charge une vidéo et consomme environ 10Mb / min.










* Inscription participative express (IPE) depuis le chan général


L'IPE est le moyen d'inscription le plus rapide, et consiste à rédiger une simple annonce en une ou deux phrases. Il suffit d'installer une application, de rejoindre le canal (ou chan) général depuis le lien ou le QR-code fourni, et finalement de rédiger l'annonce (pour être validée ultérieurement).

















* En projet : s'inscrire en audio ou vidéo depuis la plate-forme


La plate-forme est un projet d'outil dédié aux inscriptions à enregistrer au format audio ou vidéo (sans aucun texte). En fonction des préférences du candidat, et/ou suivant les demandes émises par une coordination locale ou un assortier, une annonce à publier sur la plate-forme sera nécessaire ou simplement utile. Toute inscription par le biais d'une annonce audio ou vidéo sera donc simplement unique, ou bien complémentaire à d'autres, par exemple avec l'IPC ou l'IPE. L'enregistrement lui-même sera diffusé à partir d'un site de stockage vidéo au choix, parmi ceux listés depuis cette page (en section "Stockage de vidéos"), par exemple, alors que youtube, facebook, twitter, etc... ne seront pas compatibles avec ces médiannonces.












Atteindre le 1% local


"Pour se mettre en marche, il suffit d'avoir 5% de réponses à ses questions. Les 95% restantes viennent le long du chemin. Ceux qui veulent 100% de réponses avant de partir vont rester sur place." - Mike Horn, aventurier suisse et sud-africain.


Avant qu'un démarrage local ou régional de l'Éco 3 ne soit envisagé, il est nécessaire qu'il y ait 1% d'inscriptions au minimum dans la commune ou une grappe de communes intéressée. Naturellement, pour atteindre ce 1% plus rapidement, il est suggéré de s'inscrire à l'Éco 3 et d'inviter ensuite des amis, des (anciens) collègues ou autres contacts en ligne à s'inscrire à leur tour. Cette invitation peut déjà se faire par e-mail ou message privé uniquement, jusqu'en mi-2025, ou en ligne et publiquement après ce délai; avec si souhaité un partenariat non marchand (basé sur le don partagé).

Pour avoir une idée de la vitesse des inscriptions potentielles, voici un listing de comptage qui permet d'évaluer combien il y aurait de personnes au total (chaque jour supplémentaire), quand chacun des inscrits arrive à intéresser quelqu'un d'autre à s'inscrire à son tour, le jour suivant.



Jour 1 = 1 inscription
Jour 2 = 2 inscriptions
Jour 3 = 4
Jour 4 = 8
Jour 5 = 16
Jour 6 = 32
Jour 7 = 64


Jour 8 = 128
Jour 9 = 256
Jour 10 = 512
Jour 11 = 1.024
Jour 12 = 2.048
Jour 13 = 4.096
Jour 14 = 8.192


Jour 15 = 16.384
Jour 16 = 32.768
Jour 17 = 65.536
Jour 18 = 131.072
Jour 19 = 262.144
Jour 20 = 524.288
Jour 21 = 1.048.576 (1 million)


Jour 22 = 2.097.152
Jour 23 = 4.194.304
Jour 24 = 8.388.608
Jour 25 = 16.777.216 (16 millions)
Jour 26 = 33.554.432
Jour 27 = 67.108.864 - soit quasiment 1% du Monde
Jour 28 = 134.217.728 - soit quasiment 2% du Monde


Jour 29 : 268.435.456
Jour 30 : 536.870.912
Jour 31 : 1.073.741.824 - soit 1/7 du Monde (lien démographie)






Naturellement, avec ce type de comptage idéal, il est supposé que chacun irait chaque fois contacter pour la première fois quelqu'un d'autre; sinon il faudrait (faire l'effort de) trouver une autre personne, quand celle choisie aurait déjà été informée auparavant (ou invitée à s'inscrire à l'Éco 3).

En à peine 3 semaines, et si chacun fait inscrire 1 autre personne à son tour au minimum le jour suivant, on peut donc voir qu'il y aurait déjà 1 million d'inscriptions. C'est notamment pour cette raison que nous estimons l'efficacité toute relative de la promotion classique publique via l'internet. Celle-ci est peut-être "quantitative" potentiellement, mais toujours moins qualitative, car on s'adresse la plupart du temps à 99,9% de personnes que l'on ne connait pas (ou pas suffisamment); et dont les inscriptions effectives seront anecdotiques. En moyenne, on peut estimer que sur 1.000 personnes informées sur l'existence d'un projet (via des groupes/réseaux, etc...), une seule va peut-être s'y intéresser davantage, et va peut-être s'y inscrire.

Il serait donc mieux de se distancier de ces groupes virtuels, et de promouvoir l'Éco 3 aux amis, aux collègues ou à son entourage; ou simplement à divers contacts en ligne mais en privé, c-à-d par e-mail ou messagerie, et pourquoi pas des groupes locaux associatifs où l'on serait déjà membre.

Dans tous les cas, veuillez respecter ce choix collectif de ne pas informer sur internet et publiquement, c-à-d sur aucun journal ou site web ou blog / forum ou autre; du moins pas avant la fin du décompte (en secondes) affiché en page d'accueil. Du contraire, il suffirait qu'une seule personne ne respecte pas ce choix (en informant déjà publiquement), et il sera toujours plus difficile d'envisager les dons partagés avec les futurs partenaires non marchands de l'Éco 3 (c-à-d à partir de la mi-2025). Ce partage pourrait également se voir annulé si nécessaire, avant même qu'il ne démarre.












Promotion en ligne secondaire

Suite à la promotion offline ou traditionnelle prioritaire




La promotion en ligne de l'Éco 3 sera prévue dès la mi-2025.

Avant la fin du chrono inversé en page d'accueil, veuillez ne publier
aucune information en ligne et en public sur l'existence même du projet.

Vous respectez ainsi le choix des groupes qui s'engagent déjà en
faisant une promotion "offline" dans leurs communes, et qui adhèrent
à ce principe de valeur ou de priorité avec ce démarchage traditionnel.




Dès la mi-2025, il sera possible d'informer sur l'existence du projet via toute page internet, sur votre blog, en casting audio ou depuis votre chaîne vidéo, etc. Dans le cas de l'utilisation d'un code fédérateur ou CF (ou code partenaire), qu'il sera possible d'obtenir après avoir participé à un audio-meeting, vous recevrez 50% sur les giftshared versés par votre audience; c-à-d par un transfert sur votre compte en début de chaque mois. Dès la mi-2025, vous pourrez bien sûr également informer sur l'Éco 3 sans avoir besoin de participer à ces audio-meetings (et donc sans utiliser de CF).


Si vous n'êtes pas un auteur ou créateur de contenu ayant sa propre audience : veuillez dans ce cas privilégier le relais d'information traditionnel, en discutant autour de vous, sinon par téléphone ou internet, mais uniquement via l'e-mail ou la messagerie privée. Ne déposez pas de commentaire public fournissant l'adresse du site, ou un commentaire à son propos ou son existence, sinon invitez seulement à vous contacter par message privé si souhaité (il suffit d'une annonce imprécise ou d'évoquer par ex. un "projet sur l'économie"). Si vous recevez un message privé, demandez alors l'e-mail de la personne afin de lui communiquer l'adresse du site (par e-mail), ou donnez l'adresse directement si c'est l'un de vos contacts existants.
















Envoyez seulement des e-mails ou messages privés, de préférence via l'XMPP, voire Telegram.
Ne publiez aucun message public, notamment sur X/Twitter, Facebook et autres du même genre.
Évitez les applis Messenger, Signal et Whatsapp, ainsi que Gmail ou autres mails de cette liste rouge.





Dès la mi-2025


Avant de s'inscrire à un prochain audio-meeting, les personnes qui gèrent un groupe / une page facebook en particulier sont invitées à créer d'abord un nouveau groupe sur XMPP (ou autre véritable alternative) voire Telegram, puis d'inviter leur audience FB à installer l'application XMPP choisie où sera créé ce nouveau groupe; afin d'y recevoir par ex. "de nouvelles infos sur un projet d'Économie" (sans donner encore de nom ou référence).

En effet, il n'est pas souhaité que l'existence du projet soit communiqué sur le réseau facebook (et autres réseaux de même nature), ni commenté, ni débattu à partir de celui-ci. Car ce réseau est depuis longtemps réputé faire de la censure de tout ce qui peut déranger, aussi bien quand il s'agit (par exemple) d'informations utiles pour la Société que d'informations bénéfiques pour se soigner d'une maladie avec des produits naturels, etc. Il suffit de faire une recherche avec les mots "facebook" et "censure" pour voir qu'il y a des centaines ou milliers de résultats (cliquez pour le vérifier).

D'autre part, les membres du réseau FB ou d'autres ne sont pas (en majorité) le type de public souhaité à découvrir (et à s'inscrire dans) ce projet, à moins qu'ils soient en mesure de justement reconnaitre cette politique mercantile ou irresponsable de ces blocages et censures permanentes; bien réelles et parfois même abusives. Vous pourriez donc les inviter à installer une appli (au choix) utilisant ce même protocole XMPP (en priorité), sinon Telegram, et qui sera complémentaire ou dédié à fournir les détails sur ce projet, le nom exact, l'adresse du présent site web pour y accéder, etc.



C'est donc en dehors de facebook, mais aussi de whatsapp et messenger (en particulier) que vous pourrez communiquer sur l'existence de l'Éco 3. Si vous gérez une page ou un groupe facebook, après avoir participé à un audio-meeting (comme détaillé sur la page dédiée), il suffira dès lors d'inviter votre audience à "migrer" ailleurs; du moins pour ce type d'information plus exclusive, et d'informer uniquement ceux qui feront cette "migration". Il sera également possible, toujours à partir de la mi-2025, d'informer vos abonnés sans même participer à cet audio-meeting / sans code partenaire.








Nous contacter

Démarrer un projet d'Éco 3 local avec le SPA n°1?


En cas d'intérêt pour une évolution de l'économie classique dans votre localité ou mieux, dans une grappe de communes limitrophes, il est suggéré d'envoyer un e-mail avant d'utiliser (ou de faire utiliser) le SPA. Vous serez ainsi déjà informé de combien de SPA sont utilisés dans celle-ci (ou dans un rayon de X km), et pourrez aussi rejoindre votre groupe local XMPP de discussion si souhaité, par le biais d'un lien privé fourni en retour d'e-mail.

Il est aussi rappelé que le SPA est une méthode d'inscription qui n'est pas obligatoire, mais seulement nécessaire quand on ne peut (ou ne souhaite) pas s'inscrire d'une autre manière. Par contre, si l'on aimerait s'inscrire en tant que futur Actif ou Assort (par ex. via le formulaire ou le chan XMPP général), l'utilisation des SPA n'est pas compatible. Dans le cas où vous serez le premier à nous envoyer un e-mail pour votre commune / code postal, ce groupe XMPP sera d'ailleurs créé pour l'occasion, et toute autre personne qui nous enverra un e-mail pourra se joindre à ce groupe à son tour.




-------------------------------------------------------------------------



L'avantage du SPA est qu'il s'agit d'un moyen universel et symbolique pour favoriser la mise en réseau du projet d'Éco 3 dans une même commune, sans avoir besoin d'utiliser l'internet, excepté pour les tout premiers habitants (d'une nouvelle commune) qui découvriront les pages de ce site web. Une fois cette page de synthèse lue, on peut choisir d'informer par ex. son voisinage directement, c-à-d sur l'existence du projet d'Éco 3 et du SPA (sans avoir forcément de propre SPA utilisé); soit de façon indirecte (sans dialoguer), par le simple fait d'utiliser un SPA (et de le rendre déjà visible).

Pour informer sur le projet, si l'on choisit de converser avec d'autres habitants (par ex. les membres d'une asso locale), et si quelqu'un serait plutôt intéressé par l'utilisation d'un SPA (au lieu de s'inscrire en ligne); il est important de préciser que tout SPA ne s'utilise ou ne s'affiche pas n'importe quand, et qu'il y a des critères précis à respecter avant d'utiliser un premier SPA - pour en savoir plus, rendez-vous à la section ci-après.

Dans le cas d'une "information indirecte" (avec le simple affichage de son propre SPA, sans chercher à dialoguer), il ne s'agit donc pas (ou rarement) de répondre à un inconnu qui demanderait la signification du SPA utilisé, mais surtout de pouvoir se reconnaitre, parmi ceux qui les utilisent déjà. En effet, le SPA sera toujours vierge de toute image ou information, bien qu'il pourrait davantage susciter la curiosité à force d'en voir toujours plus.









Critères d'utilisation des SPA

(par soi-même et/ou à renseigner)



Quand peut-on utiliser le SPA n°1 : soit immédiatement (à laisser affiché en permanence 24/24h), soit après l'envoi d'un e-mail de premier contact (voir l'enveloppe affichée ici plus bas), ou encore après avoir participé à une séance de Q/R; dans le cas où vous auriez d'abord une question.



Quand peut-on utiliser le SPA n°2 : après avoir observé ou estimé, dans votre rue ou avenue, qu'il y aurait au moins 10% d'habitations qui utilisent déjà le SPA n°1. Si, par exemple, la vôtre serait constituée de 90 n° de logements ou habitations (tel que des studios, des maisons ou appartements), il faudra constater un minimum de 9 SPA n°1 qui soient déjà affichés.



Quand peut-on utiliser le SPA n°3 : il s'agit du même principe - après avoir fait le constat qu'il y a, dans une même rue ou avenue, au moins 10% de véhicules qui utilisent déjà le SPA n°2; par exemple en début mais surtout en fin de soirée (quand la plupart de ceux-ci sont déjà stationnés pour la nuit). Là également, le SPA n°3 peut s'utiliser au quotidien ou le plus souvent possible.



Ces trois paragraphes ne sont qu'un résumé : pour connaitre les détails (et voir les photos), rendez-vous en page Découvrir => partie [ Synthèse ].










Utiliser (ou faire utiliser) les divers SPA

=> pour s'inscrire avec le statut de simple adhérent

Connexion internet non indispensable (informer l'entourage)






Aconomia @ Vivaldi.Net


(ou cliquez sur l'image pour démarrer votre appli)




Depuis cet e-mail, indiquez simplement :

* En sujet : "Eco3start" ou autre formulation ou sujet particulier.

* En sujet : Rédigez le message souhaité ou une première question, et précisez votre code pays et code postal si vous comptez (faire) utiliser les SPA (et informer) localement. Vous recevrez une réponse avec le statut des SPA déjà utilisés dans un rayon de X km autour de votre zone / code postal.




-------------------------------------------------------------------------





Rejoindre un groupe local depuis le chan général

=> pour s'inscrire avec le statut de volontaire (SPA non admis)

Connexion internet requise pour s'inscrire comme futur Actif ou Assort


En quelques étapes simples



1) Recherchez, téléchargez "Conversations" (Jabber / XMPP) sur Google Play.
Il est indiqué un prix (3.99€), bien que ce soit déjà 100% gratuit et sans publicité.


2) Si vous n'avez pas de compte Google, ou si la connexion du compte ne fonctionne pas,
une installation directe peut également se réaliser depuis l'adresse (www.) " MSGR . CAT "


3) Si "MSGR.TOP" ne fonctionne pas, cliquez sur le 1er "Download APK" trouvé sur cette page :

https://f-droid.org/en/packages/eu.siacs.conversations
(Recherchez la ligne "Download APK xx MiB PGP Signature", avec "arm64-v8a" ou "armeabi-v7a")


3bis) Pour les version classiques de bureau sur Windows, MacOS ou Linux, rendez-vous sur Gajim.org




-------------------------------------------------------------------------





Une fois installé "Gajim" ou l'appli "Conversations",
cliquez sur ce lien pour se connecter au chan public :



(http:// www .) Eco3 . Cat
Page d'accueil, d'invitation et de connexion

















Séance de questions/réponses



Tous les soirs, en semaine et le weekend




Tous les soirs, des séances en audio-meeting seront organisées. Les participants informés auront ensuite le choix de relayer l'information, sur l'existence-même du projet, hors ligne ou en ligne mais en privé.

Ces audios-meetings seront uniquement destinés aux personnes qui font partie d'un groupe local ou d'un collectif (au sens large), et où chacun vit dans la même commune. Il peut s'agir par ex. de contacts journaliers ou occasionnels auprès d'amis, de collègues ou certains clients, mais pas de contacts (uniquement) virtuels.

Une fois qu'un groupe aura participé à un audio-meeting, il sera possible à tout participant qui le souhaitera de relayer l'information sur l'existence du projet à un nouveau groupe local (par ex. des étudiants), mais toujours sans utiliser de connexion internet dans un premier temps (jusqu'en mi-2025); c-à-d en présentiel.










Choisir une prochaine date disponible














Si l'agenda n'est pas disponible : veuillez utiliser l'e-mail classique.







Réserver par e-mail


Pour s'inscrire à une prochaine séance, vous pouvez aussi contacter l'équipe de l'Éco 3 par e-mail classique.

Précisez simplement quels jours et heures vous conviennent (en général), et vous serez invité au prochain jour disponible, ceci toujours 24h à l'avance. Le maximum de participants connectés est de 25 à chaque session.

L'adresse de contact est Aconomia @ Vivaldi.net, ou cliquez sur l'image pour envoyer un e-mail directement :





- En sujet de l'e-mail, indiquez les jours et heures qui vous conviennent, entre 17h et 22h.

- Dans le corps de l'e-mail, indiquez votre message, votre intérêt, une question générale, etc.

- Un jour avant le jour qui vous est réservé, vous recevrez un e-mail avec les détails de connexion.








Comment se connecter





Depuis un Mac ou PC




Le jour du rendez-vous, cliquez sur le lien Jitsi Meet reçu dans l'e-mail 24 heures plus tôt. Comme il s'agit d'un audio-meeting, il est demandé à toujours désactiver l'image caméra, pour améliorer la qualité de connexion de chacun. Accessoirement, ceci permet de garder l'anonymat pour ceux qui le souhaiteraient pour raison x ou y.









Depuis un I-phone ou Android



Si vous n'utilisez pas de Mac ou PC traditionnel, il faut installer l'application Jitsi Meet :











Utiliser l'application


* Une fois l'application téléchargée / installée, cliquez sur "Rejoindre en tant qu'invité".











* Entrez le nom du chan indiqué lors de la réservation ou confirmation par e-mail.














* Cliquez sur "Join in low bandwith mode" pour désactiver la vidéo.


















Avant la mi-2025 : promouvoir l'Éco 3 en privé


Dans le cas d'un relais d'info par e-mail, il est nécessaire d'éviter de contacter des amis ou collègues utilisant GMAIL, mais aussi ceux étant chez un fournisseur e-mail de cette liste rouge; à moins de ne pas communiquer le nom du projet, ni l'adresse du présent site web dans l'e-mail. Sinon, une alternative serait de fournir dans cet e-mail un unique lien externe uniquement (par ex. "https://telegra.ph/Vers-une-%C3%A9volution-de-l%C3%A9conomie-10-26"), ou de juste inviter à se recontacter au téléphone ou à se voir physiquement.





Dans le cas d'un relais d'info par message direct, il est nécessaire de ne pas utiliser Whatsapp ou Messenger, mais plutôt de favoriser le protocole XMPP à partir de l'une de ces applications (au choix) compatible : bien entendu, il faudrait ensuite inviter vos contacts à installer la même application, et à se rechercher / s'ajouter en contact mutuellement, pour ensuite et finalement leur envoyer un message détaillant les informations sur le projet de l'Éco 3. Votre application XMPP sera également une nouvelle façon de communiquer librement, et d'une façon générale, avec vos contacts les plus importants. Car même Signal, Telegram et d'autres applis de messagerie sont autant surveillées qu'une boite e-mail chez Gmail, ou que les réseaux facebook, X/twitter, etc.



Si vous estimez que l'installation d'une appli supplémentaire (utilisant le protocole XMPP) serait contraignant, utilisez alors une autre application que vous auriez déjà installée (par ex. Telegram), le principal étant d'éviter Messenger, Signal, Whatsapp, etc. pour seulement communiquer le nom du projet ou l'adresse du présent site web. Envoyez par ex. un message public dans un canal, de nature vague ou imprécise (par exemple "découvrez un projet sur l'évolution de l'économie"), et invitez ceux qui seront intéressés à vous recontacter par message privé, afin de leur communiquer finalement les détails nécessaires (nom du projet et adresse du site web).




-------------------------------------------------------------------------




Après la mi-2025 : promouvoir en public ou en ligne


Une fois terminé le chrono inversé en page d'accueil, les personnes ayant une audience en ligne pourront à leur tour accéder à nos audio-meetings de question/réponse. Il peut s'agir d'une entreprise qui aurait (ou non) un site web, d'un collectif ou d'un particulier qui publierait des articles ou diffuserait des vidéos, ou encore un gérant de communauté (par ex. via un groupe Telegram) ou de forum, un webmaster avec sa newsletter, etc.

En effet, il n'est pas souhaité qu'il y ait de communication publique avant cette date : ni au format textuel (avec un article ou commentaire), ni au format audio ou vidéo, afin de respecter les groupes qui s'engageront à faire ce type de promotion locale ou "traditionnelle" en priorité (jusqu'à cette date limite en mi-2025). En attendant, le relais d'information en ligne est bien sûr déjà possible de façon au moins privée, c'est-à-dire par e-mail ou par message direct (via messagerie, etc). Il faut alors veiller à préciser, à vos destinataires, que s'ils souhaitent relayer l'information à leur tour (sur l'existence du projet Éco 3) de le faire également de façon privée, etc...

Pour en savoir plus à propos des annonces publiques (dès la mi-2025), rendez-vous sur cette page détaillée.







Après la mi-2025 : recevez 50% sur les giftshared


Après avoir participé à un audio-meeting, et si vous rechercherez ce type d'avantage, il sera possible de relayer l'information sur l'existence du projet et de recevoir un partage de 50% sur les giftshared reçus par l'équipe. Tout d'abord, vous recevrez un code fédération (ou CF) par e-mail, à communiquer ensuite à votre audience et sous une forme au choix : par ex. en audio, en vidéo, dans une newsletter, dans votre groupe Telegram, etc...

Après avoir découvert le projet par votre biais, et choisi de le soutenir financièrement, le dotaliste sera invité à communiquer le CF qu'il a reçu de votre part (si ce n'est pas déjà automatisé); afin que l'équipe du projet sache vous reconnaître en tant que fédérateur ou "partenaire de promotion" correspondant. Chaque début de mois, vous recevrez alors la moitié de la somme dotalisée qui aura été comptabilisée sur les 30 jours précédents.















Inscription participative express (IPE)

Installer une appli ou logiciel, créer un compte et se connecter au chan général des inscriptions

Optionnel : télécharger un (nouveau) QR-code reader






Via QRCD.TOP, téléchargez cette application de QR-code sans publicité. Si vous aviez déjà installé un appli avec pubs, ou qui ne fonctionne pas assez bien, vous pouvez scanner le code ci-dessus pour installer ce nouveau lecteur gratuit.





Autres options

* Télécharger sur Google Play



* Télécharger sans Google Play
Cliquez sur "Download APK", démarrez l'installation,
et cochez l'option des "sources inconnues" si demandé.



* En raccourci/QR direct : (www.) QRCD . TOP











L'appli Conversations






Pour s'inscrire à partir du chan général, installez "Conversations"
et depuis la page Découvrir, lisez la page "Actifs =>" ou "Assorts =>"

Le chan général est uniquement destiné aux inscriptions de volontaires
Actifs ou Assorts (et non pas aux adhérents ou partenaires aconomiques).




* Télécharger sur Google Play
Bien qu'il soit indiqué un prix (3.99€),
c'est optionnel, gratuit et sans publicité.



* Télécharger sans Google Play
Cliquez sur le 1er "Download APK" trouvé, dans une ligne
affichant "Download APK xx MiB PGP Signature | Build log"



* En raccourci/QR direct : (www.) MSGR . TOP




* Versions de bureau (Windows, Linux, MacOS) : Gajim











L'adresse de connexion







* Une fois Conversations (ou Gajim desktop) installé,
rendez-vous sur le chan général : (www.) ECO3 . CAT,
ou cliquez sur "JOIN ECO3" pour une connexion directe



* Rédigez votre annonce de futur volontaire Actif ou Assort,
et n'utilisez pas ce canal général comme lieu de discussion,
car il ne sert qu'à reccueillir les annonces (et voir les autres).



* Enfin, contactez-nous par e-mail ou en message privé,
afin de recevoir un lien vers le groupe de votre localité.













S'inscrire en ligne, sans appli et sans logiciel

Cette méthode ne requiert aucun téléchargement (et donc rien à installer) : il suffit de créer un compte XMPP en ligne



Étape 1) Rendez-vous sur cette page universelle de création de compte fournie par "Converse.JS".
(Le site "Converse.JS" est également relié, comme raccourci, à tous les sites web listés ici plus bas)


Étape 2) Depuis le champ "Veuillez saisir le fournisseur XMPP auprès duquel s’inscrire", indiquez l'une des adresses au choix dans les séries 1/2/3/4/5 ci-après (indiquez par ex. " be3.ovh ", " 07f.de ", " 3o3g.net " ou " s0s.mobi " ).



Série 1

" jix.im " / " be3.ovh " / " plus.st " / " sure.im " / " pimux.de "



Série 2

" movim.eu " / " chalec.org " / " chapril.org " / " konuro.net " / " wiuwiu.de " / " jabbers.one "



Série 3

" 07f.de " / " 01337.io " / " 5222.de " / " 404.city " / " 3o3g.net " / " s0s.mobi "



Série 4

" dmz.rs " / " uhc.onl " / " hookipa.net "



Série 5

" xmpp.is " / " xmpp.jp " / " xmpp.tel " / " xmpp.earth "



=> Pour choisir plus facilement l'une de ces adresses, vous pouvez au préalable et si besoin :

* Cliquer sur le nom (entre " " ) pour visiter le site web correspondant
(parfois, il est possible de créer directement un compte XMPP sur le site)

* Recopier l'adresse choisie sur XMPP Status Checker pour simple vérification.

* Recopier l'adresse choisie sur XMPP Compliance Tester pour un rapport détaillé.



Vous pouvez aussi voir cette liste plus importante de fournisseurs (classés par catégorie A/B/C/D),avant de choisir une nouvelle adresse de compte Xmpp. C'est comme si vous alliez créer une nouvelle adresse e-mail, ça fonctionne de la même façon, mais l'adresse créée ne servira pas à envoyer ou recevoir des e-mail (bien que ce soit également possible...) : dans ce cas-ci, et comme pour la grande majorité des adresses xmpp créées, il ne s'agira que d'un identifiant de connexion.



Étape 3) Votre compte est maintenant créé, vous pourrez bientôt vous connecter depuis le nouvau canal Xmpp spécialement créé pour l'Éco 3, et qui sera différent de celui présenté ici plus haut (via Eco3.cat).

Détails à venir courant 2024... en attendant, vous avez un nouveau compte personnalisé qu'il est toujours possible d'utiliser via l'une de ces applis dès à présent.














S'inscrire depuis la plate-forme (projet en cours)



Afin que le développement se poursuive, les philantropes sont invités à faire un providon à partir de cette page dédiée.




Voici un aperçu de la plate-forme destinée à l'organisation d'une grappe de communes ou d'une région, en captures d'écran ici plus bas.

Tout ce qui est annoncé sera au format audio ou vidéo uniquement : il n'y a pas d'annonce classique au format textuel, et toute annonce n'est jamais de nature marchande (contrairement aux sites d'annonces classiques) mais bien organisationnelle. L'objectif est de pouvoir afficher un ensemble de services et ressources prévus d'être offerts ou madissés, de façon coordonnée ou "simultanée", dans une même localité ou zone géographique.

Depuis la plate-forme, on pourra donc annoncer différents services que l'on veut bien offrir (à partir d'un futur mois X local ou régional en commun), et/ou des ressources que l'on peut madisser (*) en tant que don, prêt ou partage. Tout service annoncé sera en fonction des capacités du volontaire, mais surtout de sa vocation ou passion, et tout madissage annoncé est fonction des possibilités ou préférences de l'Assort (*); celui-ci pouvant être un particulier, une entreprise, un responsable ou gérant de toute ressource naturelle ou matérielle (en tant que propriétaire ou même locataire).

D'une façon générale, les services seront de préférence anoncés au format audio, et une ressource au format vidéo; que ce soit à titre individuel ou collectif. Dans les mêmes conditions, une même annonce peut ainsi regrouper un groupe de personnes, sans que chacun ne doive créer un compte individuel et publier la sienne. Quand il s'agit d'une ressource, on peut également filmer par ex. une terre cultivable, destinée à de futurs volontaires (inscrits au projet de l'Éco 3); où chacun offrira 1h de son temps libre tous les mois (ou davantage si souhaité). Le fait de montrer le visage de l'auteur ou de l'annonceur est donc facultatif, car l'intérêt principal est de voir le terrain et d'écouter les conditions d'accès à ce type de futur madissage.

Le stockage de ces audios et vidéos sera toujours fait sur des plate-formes alternatives, au choix et uniquement, par exemple depuis une instance Peertube (avec un lien à copier/coller dans son annonce avant publication). Toute annonce de vente ou de location ne sera donc pas admise, car il s'agit uniquement de préparer l'organisation de la future Éco 3 de sa propre région. Une seconde plate-forme est néanmoins prévue à l'avenir, dans le cas de la fin de l'euro, et sera destinée aux ventes et achats en Calithsar uniquement (avec l'Anovi, etc...) - c-à-d de tout ce qui sera "secondaire".



(*) Voir la page du lexique pour les définitions.
















Important


Toute annonce qui sera publiée sur la plate-forme est potentielle et ne pourra engager son auteur. L'idée est simplement d'annoncer que l'on serait prêt à offrir tel ou tel service (durant son temps libre), ou que l'on serait prêt à madisser une ressource quelconque (matérielle ou naturelle); c'est-à-dire à partir d'un prochain mois X (régional) en commun; et si ce mois X serait effectivement annoncé puis démarré par une coordination locale.

Ainsi, tout ce qui est annoncé n'est jamais garanti d'être encore valide lors du démarrage, mais tout sera nécessairement re-validé (juste avant le démarrage du mois X en commun) par les coordinations, c'est-à-dire au niveau des services et ressources qui avaient déjà été annoncées.

Naturellement, toute annonce ne doit jamais être liée à des ventes, achats ou locations : il s'agira de compétences et ressources aconomiques, c'est-à-dire offertes ou madissées sans faire circuler de l'argent à aucun moment. Tout est donc organisé à l'avance, afin que rien ne coûte à personne.


Quelques exemples de ressources :

* Des machines, appareils, équipements, outillages
* Des espaces de travail, bureaux et salles de réunion
* Des terrains vierges, des terres cultivables ou vergers
* Des utilitaires, voitures, vélos classiques ou électriques


* Également, des bâtiments ou d'anciens commerces en faillite, dont les équipements ou locaux pourraient toujours se réutiliser dans un objectif non commercial : par exemple un local inutilisé pourrait désormais servir de point relais pour y effectuer des livraisons au niveau alimentaire (suite à une production issue de volontaires), un ancien bureau pourrait servir de local d'inscription ou de réunion (pour différents projets locaux), d'autres locaux pourraient encore servir à du stockage ou de l'entreposage (productions ou équipements), à l'organisation de gratiferias ou donneries, etc.








Faire un don libre


Trois dons possibles (au choix)


Une contribution financière permet de soutenir le travail de l'équipe (sur base de ce qui est déjà réalisé), mais aussi pour effectuer des mises à jour.





Pour la maintenance du site et les mises à jour


Les premiers montants (au choix, à partir de 9 euros) vont permettre de soutenir l'équipe en charge :

* D'organiser les audio-meetings depuis l'agenda

* De répondre aux e-mails (questions, suggestions)

* De valider les inscriptions, réalisées via l'IPC ou l'IPE

* De contenus divers sur le blog (réservé aux donateurs)





Faire un don via Bancontact, CB, Klarna,
Sofort, Visa, Mastercard, EPS, Giropay, Ideal



Le don est libre, avec un montant au choix, et n'est pas lié d'origine aux inscriptions à l'Éco 3.
Pour être inscrit à l'Éco 3 (avec le statut de contributeur), il suffira de répondre Oui à la question.










Pour la plate-forme et le Calithsar


Les montants du pallier supérieur sont destinés à poursuivre le développement de la plate-forme jusqu'à son terme, et ensuite le développement du 1er Calithsar sur le continent. Avec l'objectif principal, celui de la plate-forme, il est nécessaire de récolter 45.000 euros, ce qui peut rapidement être atteint avec (par exemple) 500 providons à 90 euros. Tout ce qui a pu être développé jusqu'à présent, c'est-à-dire le présent site web, l'annuaire (avec plus de 1000 sites) et la plate-forme (jusqu'à mi-chemin) représentent plusieurs mois de travail consacrés sans rémunération. Mais désormais, une telle somme est nécessaire, car il n'est plus financièrement possible de poursuivre ce travail sans apport conséquent (une avance de plusieurs mois).

Au terme du développement, les premières coordinations (déjà constituées via l'IPC) pourront commencer à utiliser la plate-forme pour organiser ou préparer leurs futures Éco 3 locales ou régionales. Mais en attendant leur démarrage, les volontaires pourront déjà publier leurs "petites annonces" temporaires et secondaires (toujours au format audio ou vidéo uniquement, et donc sans aucun texte), simplement destinées à créer des premiers contacts locaux par audio-conférence, et/ou à se rendre déjà service entre eux, c'est-à-dire entre personnes déjà inscrites à l'Éco 3 via le formulaire.





Que se passera-t-il une fois la plate-forme disponible

Une fois celle-ci terminée, il y aura deux étapes :

- L'envoi d'une invitation à certains volontaires déjà inscrits via l'IPC
- L'envoi d'une notification aux philantropes ayant effectué un providon
(ceci après que 100 premières annonces audio/vidéo soient déjà publiées)

Cette invitation à certains volontaires à s'inscrire consistera en le fait de compléter une inscription existante (déjà réalisée via le formulaire d'IPC), c'est-à-dire avec une annonce qui sera désormais enregistrée au format audio ou vidéo sur la nouvelle plate-forme. La sélection de certains de ces volontaires, sur base de leurs services ou/et ressources déjà annoncés en IPC, pourra se faire dans l'un des cas suivants :

- Lors d'un prérequis par la coordination (depuis le règlement d'origine) ou d'un nouveau requis
- Lors d'un cas particulier (une offre de service exceptionnel, des ressources en grande quantité, etc)
- Sur demande spécifique par un Assortier (par ex. avant d'accorder un accès à des ressources madissées)

En plus de faciliter la préparation d'une Éco 3 locale ou régionale, via ces audios et vidéos (destinés principalement aux coordinations), la plate-forme apporte donc une sécurité supplémentaire en cas de besoin. Au-delà des 45.000 eur éventuellement récoltés, les providons supplémentaires seront destinés au développement du Calithsar, qui représente une suite logique et complémentaire à l'Éco 3, et une solution potentielle à la fin de l'euro.







La plate-forme et le formulaire (IPC) : quelques différences

* Les inscrits sur la plate-forme pourront déjà se contacter entre eux,
c'est-à-dire sans devoir attendre le démarrage de leurs Éco 3 locales.
Tout providon favorisera donc l'émergence de premières coopérations.

* Des annonces au format audio/vidéo, sans texte et sans question à répondre,
bien qu'une annonce peut servir à compléter une IPC (au lieu de la remplacer).



Faire un providon avec Bancontact, CB, Klarna,
Sofort, Visa, Mastercard, EPS, Giropay, Ideal



Le providon est libre, avec un montant au choix, et n'est pas lié d'origine aux inscriptions à l'Éco 3.
Il est également possible d'être recontacté au téléphone (précisez alors un n° d'appel et des heures).





Accès prioritaire aux annonces en audio/vidéo


Une fois la mise en ligne de la plate-forme, et dès qu'il y aura 100 premières annonces (audio ou vidéo) déjà publiées au mininmum, les philantropes qui auront providonné ce développement seront informés directement à leur tour (par e-mail) de cette mise en ligne. Ceci leur permettra de voir les premiers fruits de leur contribution, en écoutant ou regardant les premiers volontaires majeurs à l'Éco 3, dès leur première visite sur la plate-forme.











À partir de la mi-2025, pour
ceux qui informeront de l'Éco 3


Le Donatiers est une personne tierce (ne connaissant pas encore le projet ou le présent site web) qui nous fera un don après avoir été informée de l'existence du projet (et du présent site web) par un partenaire non marchand, c'est-à-dire une personne tel qu'un vlogueur qui présentera l'Éco 3 publiquement, que ce soit depuis son propre canal d'information (à son audimat existant), depuis son groupe de discussion ou sa newsletter, etc.

Cette présentation de nature publique ne sera possible qu'après la mi-2025 (une fois le décompte arrivé à "0" seconde, affiché en page d'accueil), et l'auditeur ou le suiveur pourra ensuite choisir de faire un don spécial ou "giftshared" (depuis un lien consacré), fourni par ce partenaire, redirigeant vers une page dédiée (par ex. sur Stripe). Le don reçu est alors partagé, c'est-à-dire reversé de moitié en début de mois sur le compte du partenaire.








Annuaire (www.) IAE3.xyz

IAE3 signifie "Inviter à l'Économie 3.0"

L'idée première de cet annuaire est de contacter un site web de votre choix (qu'il soit commercial ou non), parmi les quelques dizaines listés ci-après, pour informer une personne de l'existence de l'Éco 3; puis de nous référer simplement sa réaction (aura-t-elle été positive, neutre ou négative, etc).

Contactez l'un de ces sites par e-mail, puis transférez-nous leur e-mail de réponse (avec l'option "Transfert") sur Aconomia @ Vivaldi.Net



Si la réaction du site est positive, le nom dans la liste passera du blanc au vert.
(ceci permettra d'informer les autres qu'il n'est plus nécessaire de les contacter)

Si la réaction du site est neutre, le nom dans la liste passera du blanc à l'orange.

Si la réaction du site est négative, le nom dans la liste passera du blanc au rouge.
(ceci permettra d'informer les autres qu'il n'est plus nécessaire de les contacter)




En cas de non réponse à votre e-mail, vous pouvez aussi nous le signaler (toujours à la même adresse). Dans ce cas, une mention "SR" (abrégé de "sans réaction" ou "sans réponse") est ajoutée, suivi du signe X en fin de ligne. Si par ex. le site web "Asso locale" ne vous répondrait pas, la ligne sera modifiée en "Asso-locale (SRx1)", ensuite "Asso-locale (SRx2)"; etc... jusqu'à recevoir une réponse éventuelle (colorée alors en vert ou en rouge).



Si souhaité, vous pouvez utiliser ce modèle d'e-mail prédéfini (et le modifier à votre guise) :

Exemple de message pour contacter l'auteur ou l'équipe du site web choisi dans l'annuaire



------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Comment ça marche


Depuis votre e-mail, annoncez à la personne de contact du site web choisi (depuis cet annuaire ou sur base de vos sites favoris) qu'il existe un projet d'économie qui semblerait plus évoluée, où les besoins premiers ou "vitaux" pourront devenir accessibles de manière non payante (ou coopérative); en tout cas sans utiliser le mot "gratuit", celui-ci restant commercial ou non adapté au projet, et pouvant toujours susciter de la "méfiance"...


Invitez cette personne (Mr/Mme...? Une équipe...? N'hésitez pas à recopier le nom indiqué) à vous répondre, et plus tard :

A) Transférez-nous l'e-mail reçu en réponse (en utilisant l'option "Transfert" ou "Forward")
Si cet e-mail est positif, nous lui fournirons l'adresse du présent site web (pour la première fois)
S'il est neutre, nous essayerons de l'intéresser davantage, suivant le contenu de votre e-mail initial
S'il est négatif, nous ignorons cet e-mail pour changer simplement la couleur de la ligne en rouge


OU...


B) Répondez vous-même à cet e-mail (si la réaction est positive), en fournissant l'adresse du présent site, ou seulement le nom du projet (c'est-à-dire "l'Éco 3"); quand vous estimez que la réaction n'est pas assez positive - la personne devra rechercher encore l'adresse du site par elle-même.





Remarque générale



Si le site web que vous avez choisi de contacter n'est pas listé dans cet annuaire, nous l'ajouterons après votre e-mail de retour.

Si votre e-mail ne reçoit pas de réponse, vous pouvez aussi nous le notifier par e-mail (en précisant qui ou quel site aviez-vous tenté de contacter), dans ce cas nous ajouterons simplement la mention "(SRx1)", puis "(SRx2)", etc... en fin de ligne, chaque fois que nous serons notifiés de la sorte.

Dans tous les cas, il est demandé à ne PAS fournir le nom du projet et l'adresse du site au départ, c-à-d lors du 1er contact par e-mail. Ceci permet d'éviter toute considération de "spammeur" éventuelle, et de nuire potentiellement à l'image du projet. Il est également conseillé de parler du projet en connaissance de cause, par simple conviction ou véritable intérêt : avant d'envoyer votre e-mail, lisez peut-être quelques pages du site et/ou inscrivez-vous à l'Éco 3. De cette manière, il sera toujours plus facile d'ajouter une touche personnelle, et donc susciter plus facilement une réponse.









Annuaire série 1




Assos



Coachs



Produits



Services



Info & webzine



Services en ligne



Agir pour la nature



Agir pour la nature
















Annuaire série 2



Énergie



Téléphonie



Projets de Société



Moteur de recherche



Listing & cartographie



Crowd-funding/lending



Réseaux alternatifs, outils,
messageries, audio-casting...




Assos, Fédérations, Mouvements, Fondations, etc...







Thématiques variées



ACEPP : infos sur la création de crèche, etc (asso)

AIMSIB : fournir une information critique et sans conflits d’intérêt (asso internationale)

AlterTour : chaque année, un tour itinérant à vélo destiné à rencontrer des lieux d'alternatives (asso)

Anvita : villes et territoires d'accueil pour les migrants (asso)

Arbres remarquables : créer un label efficace pour la protection de certains arbres (asso)

L'arrêt-minute : espaces de coworking (asso)

Mycélium : tisser des liens entre les êtres humains (asso)

CAC : refuser la remise en cause des libertés associatives (collectif)

IOSF : portail des associations de SupOptique (asso)

L'atelier des médias : coworking associatif (collectif)

Atka : exploration à la voile en Islande, éveiller la curiosité de la jeune génération (asso)

Coexister : favoriser le lien social entre jeunes de différentes convictions religieuses (asso)

Coopcycle : socialiser la livraison à vélo, avec logiciel de gestion (fédération)

Les crapauds fous : innover, discuter ou agir (collectif)

Démographie responsable : militer pour la stabilisation puis la lente diminution de la population humaine (asso)

Deuxième chance : soutien financier pour mener à bien un projet professionnel réaliste et durable (fondation)

Envie : réseau d’entreprises locales et sociales, concilier environnement et solidarité (réseau, depuis 1984)

Gams : lutte contre les violences faites aux femmes (fédération, depuis 1982)

Fêtes de possibles : événements organisés chaque année pour découvrir des initiatives (asso)

Fondation Pierre de Gaulle : paix et prospérité

Fondation Mycelium : soutenir toute forme de vie humaine et autre qu'humaine (fondation)

Heartfulness : des milliers de bénévoles (et formateurs) pour méditer gratuitement parmi quelques centaines de centres (organisation)

FSFE : Free Software Foundation Europe (asso)

Fédération française des usagers de la bicylette : le vélo au quotidien (fédération)

Générations Mouvement : créer du lien social et donner une place entière aux retraités dans la société (fédération)

Fondation GoodPlanet : des projets de terrain dans plusieurs pays (fondation)

Indigo volunteers : directly connects volunteers with humanitarian projects (organisation)

Int'act : répondre au besoin d’évasion et de loisirs que rencontrent les personnes malades, aidées ou isolées (asso)

FNJFC : contribuer au développement des jardins familiaux (fédération)

La coroutine : espace autogéré et organique / coworking (asso)

La leçon verte : apporter un peu de nature auprès des enfants (asso)

Le Mouvement Associatif : choisir l'intérêt général, avec 700.000 associations regroupées (mouvement)

Les autos du coeur : mettre des véhicules gratuitement à disposition de ceux qui en ont besoin (asso)

Les bibliothèques sonores : donneurs de voix (asso)

Low tech lab : projets et actions pour la philosophie low-tech (collectif)

LVN : espace de réflexion philosophique (asso)

MEISI : rétablir l'équilibre de la flore intestinale (Dr Pilar Mora Dopazo)

Motris : trucothèques

Plan international : les droits des filles et des femmes (organisation)

Planète Amazone : préservation et restauration des forêts et autres écosystèmes (organisation)

Mycélium : entraide à la transition (réseau)

Profs en transition : agir ensemble vers une pédagogie écoresponsable, solidaire et citoyenne (réseau, depuis 2018)

Repair café : réparer ensemble, avec outils et matériel à disposition (fondation)

Repair together : apprendre à réparer ensemble (asso)

Conservatoires d’espaces naturels : préserver le patrimoine naturel et paysager (réseau)

Stay grounded : réduire le traffic aérien (réseau)

RFFLabs : réseau français des Fablabs (asso)

Sciences citoyennes : favoriser la réappropriation citoyenne et démocratique de la science, et la mettre au service du bien commun (asso)

Sikle : collecte à vélo et revalorisation locale des déchets organiques (asso)

Silver geek : développer des liens sociaux intergénérationnels et réduire la fracture numérique (asso)

SOS Méditerranée : sauvetages en mer face à la tragédie des naufrages à répétition en Méditerranée centrale (asso)

SysExt : systèmes extractifs et miniers (A. Stéphant)

UNAPP : promouvoir le parrainage de proximité solidaire d’enfants et d’adultes (asso)

Yes we camp : création d’espaces éphémères et d’événements qui favorisent le vivre ensemble (asso)

ZeroWaste France : pour le consignage des contenants en verre vide (mouvement)









Agriculture



AccesToLand : a european network of grassroots organisations securing land for agroecological farming (réseau) (RD)

Agroecology in action : agir concrètement pour la transition vers des systèmes alimentaires agroécologiques et solidaires (mouvement)

Alimenterre : agriculture et alimentation durable et solidaire (asso)

agronomes & vétérinaires sans frontières : soutenir les communautés paysannes (asso)

Biodynamie recherche : veille scientifique sur les travaux et publications en agriculture biodynamique, réalisation d'articles et de synthèses (asso)

Fédération nationale d'agriculture biologique : dans une démarche de progrès (fédération)

Kokopelli : variétés de semences biologiques reproductibles (asso)

Les amis de la confédération paysanne : défense de l’agriculture paysanne (asso)

Reneta : réseau national de praticiens des Espaces-Test agricoles (réseau)

SOL : alternatives agroécologiques et solidaires (asso)

Terre & Humanisme : soutenir l'agroécologie (asso)

Terre de liens : préserver les terres agricoles, aiders les producteurs à s'installer (mouvement)

La Via Campesina : défendre l’agriculture paysanne au nom de la souveraineté alimentaire (mouvement)










Alimentation



Coalition eau : droits humains à l’eau et à l’assainissement (mouvement)

Faucheurs volontaires d'ogm : s'opposer à l'avancée des OGM dans les champs et les assiettes (collectif, depuis 2003)

Fruits oubliés : revue dédiée + appui aux réseaux fruitiers (asso)

Incroyables comestibles : nourrir l’humanité de façon saine pour l’homme et pour la planète, localement, en suffisance, dans la joie et la dignité de chacun (mouvement)

Miramap : mouvement inter-régional des Amap (mouvement)

Réseau Amap : associations pour le maintien d'une agriculture paysanne (réseau)

Réseau Cocagne : accopagner & nourrir (asso)

Brigade dicrim : alerter sur le manque de préparation aux risques de rupture sur les chaines d’approvisionnement alimentaires (collectif)

Les croqueurs de pommes : sauvegarder des variétés fruitières régionales en voie de disparition (asso, RD)

Foodwatch : pour la fin des nitrites et nitrates ajoutés dans l'alimentation (asso)

Grain : soutenir la lutte paysanne et des mouvements sociaux pour renforcer le contrôle des communautés sur des systèmes alimentaires fondés sur la biodiversité (organisation)

Les cuisiniers solidaires : cuisine participative, faciliter les échanges, imaginer des solutions pour améliorer le vivre ensemble (asso)

Pesticide action network : PAN Europe carries out advocacy, policy analysis, networking and campaigning activities on pesticides (réseau)

Pépins production : développer des pépinières de quartier avec les habitants pour une alimentation saine (asso)

Pôle fruitier de Bretagne : préservation des variétés fruitières (asso)

Pomologie : valorisation de la diversité fruitière (organisation)

Les greniers d'abondance : étudier les voies de résilience collectives (asso)

Slow food France : rendre à l’alimentation toute sa valeur et sa place dans la société (mouvement)

Slow Food : des idées et des valeurs au service de l’alimentation et de la biodiversité (mouvement)

Slow food youth network : creating a better future through food (mouvement)

Waycup : désormais, les stars du foot, les stars du cinéma ou de la musique vont devoir partager les podiums avec les stars de la vie









Amis de la Terre



Les amis de la Terre (.be) : respecter tous les êtres vivants, préserver l’environnement (asso)

Les amis de la Terre (.org) : articles & campagnes pour sensibiliser, promouvoir les alternatives, contrer les projets inutiles (asso)

Friends of the Earth : mobilize, resist, transform (asso)

Les amis de la Terre (.eu) : catrographie des groupes en Europe (asso)

Friends of the Earth (youngs) : SYSTEM:RESET (asso)










Animaux



Aspas nature : pour la protection des animaux sauvages et des milieux naturels (asso, depuis 1980)

CIWF France : mettre fin à l'élevage intensif pour une alimentation durable (organisation)

Convention vie et nature : cause animale et respect des équilibres naturels (mouvement) (RD)

Jane Goodall Institute France : oeuvrer pour la protection de la faune sauvage (organisation)

L214 : défense des animaux contre les conditions d’élevage, de transport et d’abattage (asso)

Ligue pour la protection des oiseaux : couverture territoriale et maillage de proximité (collectif)

One Voice : défense des animaux contre la chasse (asso)

Welfarm : protection mondiale des animaux de ferme (asso)









Avenir



La Fonda : laboratoire d’idées du monde associatif (asso)

Make sense : (re)donner le pouvoir d'agir pour une société durable, avec listing d'actions à mener + agenda + articles + série documentaire + formations + jobs (mouvement)

GNIAC : groupement national des initiatives et acteurs citoyens (réseau)

CERA : des rencontres avec des experts de tous horizons pour des passionnés d'Avenir (asso)

WARN : solutions adaptées (avec exemples d'action) à chaque personne qui a envie d'agir pour du changement (réseau)

WECF : construire avec les femmes un monde sain, équitable et durable (réseau)










Climat



350 : construire un avenir à l'abri des dérèglements climatiques (mouvement)

Avenir Climatique : agir d’une manière concrète et optimiste pour les enjeux de l'énergie et du climat (asso)

C40 : un Global Green New Deal pour assurer la justice climatique et des économies fortes et plus justes au service de tous (réseau)

Citoyens pour le climat : lutter contre l’inaction climatique (collectif)

Climate action network international : fight the climate crisis and to achieve social and racial justice (fédération)

L'affaire du siècle : soutenir l'action en justice contre l'état pour le climat (mouvement)

Nos vies bas carbone : débloquer l’action climatique (asso)

1% for the planet : pour le changement climatique (collectif)

Réseau action climat : lutter contre les causes des changements climatiques (réseau, depuis 1996)

Restons les pieds sur Terre : sensibiliser le public à l’impact des vols sur le climat (organisation)









Démocratie



16PR : réorienter la démocratie pour échapper à la barbarie et ouvrir un avenir bonifié (collectif)

AGTER : améliorer la gouvernance de la terre, de l'eau et des ressources naturelles (asso)

Le Temps des Civiliens : penser dès maintenant les transformations sociétales de demain (collectif)

Clic-ric : rassembler les personnes morales pour l'instauration du RIC en toutes matières (collectif)

CNT : pour un changement profond de paradigme (asso)

Démocratie ouverte : transformer le vieux système politique et rendre démocratie plus transparente, participative et collaborative (asso)

Goodtrack : construire et déployer la transition citoyenne (collectif)

I-CPC : réseau national de praticiens de la concertation et participation citoyenne (asso)

Clic : animation d'ateliers de démocratie (asso)

MCP : agir pour donner le pouvoir constituant et le droit d’opposition aux lois (mouvement)

Pacte civique : inventer un futur désirable pour tous (collectif)

Pacte du pouvoir de vivre : 90 propositions issues de travaux collectifs (collectif)

Le Parlement des Étudiants : simulations parlementaires de jeunes actifs et lycéens pour sensibiliser aux enjeux démocratiques (réseau)

SOS Maires : aider les mairies à anticiper les crises qui se profilent (collectif)










Économie



Sherpa : lutter contre les crimes économiques (asso)

Coop des communs : collaborative economy, based on reciprocity (asso)

Crésus : prévenir et traiter les difficultés financières (asso)

I-boycott : boycotter pour un monde meilleur (collectif)

MES : mouvement pour l'économie solidaire (mouvement)

Prenez place : tour du monde des autres monnaies (collectif)

Réseau Salariat : pour l’appropriation collective des moyens de production (industriel, sanitaire,...) et l’octroi d’un salaire à vie (asso)

VRAC : favoriser le développement de groupements d’achats commun (asso)









Écologie



Natiba : 130 collectifs locaux pour le climat et la justice sociale (mouvement)

Artisans du monde : actions de commerce équitable pour une transition solidaire et écologique (mouvement)

Mouvement Colibris : émergence d'une société plus écologique (mouvement)
(+ lien groupes locaux)

End ecocide on earth : mouvement international contre l'écocide (mouvement)

Extinction rebellion : pour l'urgence des crises écologiques, la réduction des émissions de GES, l'arrêt de la destruction de terres et océans (mouvement)

FAIRe : transformer la consommation pour la justice écologique et sociale (mouvement)

Fondation pour la nature et l'homme : solutions écologiques et solidaires (fondation, par Nicolas Hulot)

Charles Léopold Mayer : soutenir les mouvements et organisations pour une transition écologique et sociale (fondation)

Green cross : donner des clés pour agir et accentuer la transformation écologique de nos sociétés (réseau, depuis 1993)

Les écologistes : préparer la société française, dans tous les domaines, à faire face aux enjeux des prochaines décennies (mouvement)

Lunt : regenerative solutions growing wealth from the perspectives of ecology, well-being and community (asso)

The freaks : artistes et personnalités qui s'engagent pour de nouveaux comportements écologiques (collectif)

CliMates : collectifs de jeunes créatifs pour une société à faible émission carbone (collectif)










Éducation



E-graine : éducation à la citoyenneté mondiale

EUDEC : communauté européenne pour l’éducation démocratique (asso)

Solidarité Laïque : faire avancer la cause de l’éducation (collectif)









Énergie



Cler : pour la transition énergétique (asso)

Énergie partagée : soutenir les projets locaux de production d'énergie renouvelable (asso)

Négawatt : réussir la transition énergétique (asso)

Stop à l'exclusion énergétique : rénovations anti-froid / anti-moisissures (collectif)










Habitat



Alliance du peuple (europe) : défendre le pouvoir d'achat et l'accès au logement (asso)

Caracol : colocations temporaires, multiculturelles & solidaires (asso)

Compagnons batisseurs : accompagner des habitants pour la rénovation de leurs habitats (réseau)

INTI : promouvoir une nouvelle manière d'imaginer le logement (collectif)

Twiza : acteurs de l’habitat écologique, éco-construction et autoconstruction (réseau)

GEN Europe : ecovillage and community values and lifestyles in Europe, conscious, resilient and sustainable (réseau)

Habicoop : développer de façon significative le nombre de coopératives pour l'habitat coopératif (fédération)

Habitat participatif france : apporter des réponses collaboratives à de nombreux enjeux de société (mouvement)

Solidarités Nouvelles pour le Logement : rendre le logement accessible aux personnes en situation de précarité (asso)

Toit à moi : achat participatif de logements, parainé par Lambert Wilson (asso)









Jeunesse



Animafac : réseau associations étudiantes (réseau, depuis 1996)
(+ lien annuaire d'associations étudiantes)

Apprentis d'Auteuil : construire une vie meilleure pour les jeunes et les familles dans le monde (fondation)

Cnajep : comité pour les associations de jeunesse (asso)

Fédération des Associations Générales étudiantes : améliorer les conditions d'étude et de vie des jeunes (asso)

Réseau Étudiant pour une Société Écologique et Solidaire : réseau d’associations étudiantes (asso)

Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne : engagés pour transformer la société (mouvement)

On est prêt : mobilisation et coordination pour une action massive de la jeunesse (mouvement)

Pour un réveil écologique : étudiants qui s'engagent sur les formations pour l'écologie et le choix d'un emploi (collectif)

Together for Earth : des étudiants face à l’urgence climatique et sociale (réseau)

Youth for climate : la jeunesse engagée pour le climat (mouvement)

Youthtopia : go-to learning platform for young changemakers to learn from each other and accelerate change (mouvement)










Nature & environnement



Afac agrforesteries : bâtir les nouveaux paysages de l’arbre (asso)

Agir pour l'environnement : campagnes de préservation de la biodiversité (asso)

Bioconsommacteurs : préserver l'environnement, protéger la santé (asso)

Canopée reforestation : plantation d'arbres (asso)

Réseau CPIE : coconstruire au quotidien, avec les habitants et l'ensemble des acteurs, des projets sur les défis environnementaux et sociétaux (réseau)

Nature & découvertes : initier et concrétiser des projets associatifs de terrain, pour la protection de la biodiversité et l’éducation à la nature (fondation)

FRB : soutenir et agir la recherche pour accroître et transférer les connaissances sur la biodiversité (fondation, depuis 2008)

Lemarchand : soutenir des projets associatifs favorisant le respect, la préservation et l’utilisation durable de la nature (fondation)

Générations futures : contre les (épandages de) pesticides et autres chimiques (asso)

Humanité & biodiversité : préserver et "ménager" la biodiversité (asso)

J'agis je plante : planter pour la biodiversité (collectif)

Léa nature : contribuer à préserver la santé de l’Homme, utiliser des ressources naturelles renouvelables sans porter atteinte à la biodiversité (fondation)

Little citizens for climate : jeunes engagés pour l'environnement (asso)

Lycées en transition : engagement de la jeunesse sur les préoccupations environnementales (asso) Merci Raymond : acteurs de la révolution verte (collectif)

Nature & Progrès : oeuvrer ensemble pour construire et réinventer un monde qui nous ressemble (mouvement)

Noé : protection de la nature, actions de sauvegarde de la biodiversité pour le bien de toutes les espèces vivantes (asso)

Notre affaire à tous : pour une reconnaissance des atteintes à l'environnement (asso)

Océan & climat : faire entendre la voix de la société civile et participer à la mobilisation des acteurs sur les enjeux de l’Océan, climat et biodiversité (réseau, depuis 2014)

OMPE : préservation mondiale de l’environnement et de la biodiversité (organisation)

Terres de luttes : contre les grands projets inutiles et dévastateurs (asso)
(+ lien outils de luttes locales)

UICN : débattre des priorités et des enjeux de la biodiversité en France et dans le monde (depuis 1992) (asso)

Voice for nature : VNF was founded in 2006 to promote a more positive relationship with the natural world (fondation)

Volontaires pour la nature : chantiers collectifs en milieu naturel (asso)









Nocivités



CRIIGEN : comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique (asso, depuis 1999)

CRIIRAD : laboratoire indépendant d'analyse de la radioactivité (asso, depuis 1986)

CRIIREM : gestion des risques liés à l’exposition aux rayonnements électromagnétiques (REM) non ionisants (asso, depuis 2005)

EHS France : organistion environnementale

Ondes-expertise : comment se protéger des ondes électromagnétiques (livre)

RES : actions & actualités sur les perturbateurs endocriniens (mouvement)

Robin des toits : informations & actualités sur la nocivité de la technologie sans fil (asso)










Pollinisateurs



Bee friendly : former les agriculteurs contre le déclin des pollinisateurs et de la biodiversité (asso)

Pollinis : pour enrayer le déclin des pollinisateurs, et protéger les abeilles domestiques et sauvages (asso)

Un toit pour les abeilles : parrainer une ruche pour sauver les abeilles (réseau)









Solidarité



Afev : création de liens solidaires entre campus et quartiers populaire (asso, depuis 1992)

Collection autonomia : propager les idées et les expériences pour un monde plus solidaire et plus écologique (collectif)

Comité de salut du peuple : de l'unité vers l'autonomie (coopérative)

Concordia : soutien aux porteurs de projets de solidarité et durabilité (asso)

ECTI : bénévolat seniors de compétences (asso, depuis 1974)

Fédération des acteurs de solidarité : contre les exclusions (fédération)

Afnic : soutien d'initiatives locales et structurantes de solidarité numérique (fondation)

Passerelles et compétences : apporter ses compétences pour aider des associations de solidarité (asso)

Solidarité paysans : accompagner et défendre les familles (asso)
















Coaching & formation







Agriculture



Agriculture paysanne : partage d'expériences et de savoir-faire

MABD : soutenir l’autonomie des producteurs et jardiniers, stimuler la mise en pratique de la biodynamie

La ferme blue soil : produire en régénérant, outils de transition et de résilience faces vulnérabilités alimentaires

Ecowise : design de permaculture, soutien à réalisation et formations

Farm Wild Life : identify the 6 most important steps for restoring wildlife on your farm

Fermes d'avenir : soutenir le développement de l 'agroécologie

Forêt Gourmande : diffuser les connaissances et rendre accessible à tous la technique des jardins-forêts en climat tempéré

Formations bio Sainte Marthe : contribuent au développement d’une agriculture locale, alternative aux modèles industriels et numériques

Graine Occitanie : promouvoir l'éducation au développement durable

Graines de vie : sauvegarder des variétés potagères et fruitières

LEAF : the leading organisation delivering more sustainable food and farming

Permacultive : développement de projets écologiques et résilients

Phacelia : pour une transition agroécologique de nos territoires

Semences paysannes : transmission et partage des connaissances, développement et reconnaissance des semences paysannes sur le terrain

Ta mère nature : ateliers de jardinage, agriculture urbaine, permaculture

Terravita project : élaborer une stratégie marketing avec un contenu engagé

UNMEM : soutenir une agriculture bio régénératrice sur le terrain










Alimentation



Andes France : redre accessibles des produits frais et soutenir les exploitations agricoles fragilisée

Université Francophone de l'Autonomie Alimentaire : informations et outils pédagogiques

Expliceat : démocratiser des pratiques innovantes auprès de tous les acteurs disposant de surplus alimentaires

Grap : projets d'alimentation biologique et locale

Hidrología Marina y Talasoterapia : dictados por el Dr. Angel Gracia en Sala Virtual Online

Irène Banas : démocratiser l'alimentation saine et la santé (aromatologue, magnétiseuse et Druidesse)

MUFPP : bringin urban food policies to the table

Picassiette : développer des actions autour d’une alimentation de qualité accessible à tous

AVF : contribuer à la transition alimentaire, informations et outils pour une alimentation végétale









Avenir & coopération



2050.do : on the path to a fertile future, we have identified 5 key challenges we need to address by 2050

Alter'Coop : laboratoire au service de la transition et de la coopération

Alternité : décloisonner les mondes et les disciplines pour relier les phénomènes et les attentes (couple de conférenciers sur l'Avenir et l'Utopie)

Animacoop : facilitation de projets coopératifs

Ashoka : des innovateurs sociaux pour l'émergence d'une nouvelle réalité

Change Lab : transformation des organisations, design d'événements utiles et décadrants

Circle for future : assistance de petits groupes acteurs de changement

Institut des futurs souhaitables : contribuer au débat public et aider ceux qui aspirent à construire des futurs souhaitables

Humanité 3.0 (par Alter'Coop) : laboratoire de recherche-action pour opérer les transformations nécessaires aux transitions collectives

ICDD : innovations citoyennes remarquables, en particulier dans le domaine de la technique

Inco : construire une économie inclusive et durable

Quincailère : animations et conseils en coopération, locale ou à distance

Solucracy : impulser une dynamique de collaboration sur les territoires

Sparknews : aider les leaders de changement à se faire entendre, faire émerger des récits qui donnent à voir un autre monde

Tera : créer des écoquartiers circulaires, productifs, inclusifs et participatifs pour dynamiser les territoires

Transgressologie : cabinet de conseil en rapports de forces, en faveur de l’intérêt général

L'Université du Nous : utopistes engagés, faire ensemble par la coopération et l'intelligence collective

Explore : fédérer celles et ceux qui ont une envie passionnée de faire bouger les lignes afin d’envisager un autre avenir










Climat



2Tonnes : accélérer la transition vers une société décarbonée en mettant en mouvement les acteurs de la société

Air climat : innovation et recherche au service du climat

Carbone 4 : une transformation des organisations vers la décarbonation et l’adaptation au changement climatique

Ecoact : leader international de la lutte contre le changement climatique

Réseau Eco-Evenement : lutter contre les dérèglements climatiques avec des acteurs de filières événementielles

South Pole : solutions innovantes pour la transition climatique et la durabilité









Déchets & excédents



Eqosphere : expertise technique de réduction et valorisation des surplus et déchets divers

Pandobac : conseils en stratégie zéro déchet

Upcycle : valoriser des déchets inexploités et créer des emplois en insertion

Phenix : solutions performantes, humaines et digitales contre le gaspillage de produits divers










Écologie & environnement



Agir pour le vivant : faire émerger de nouvelles réflexions et méthodologies d’actions pour le vivant et la biodiversité dans les territoires

Anciela : agir ensemble pour une société plus écologique et solidaire

Atypique Atípico : mise en place de votre stratégie RSE dans la conception et production

Chouette impact : démocratiser les gestes éco-responsables en aidant les participants à passer à l’action, de manière fun et ludique

Comité 21 : acteurs du développement durable (depuis 1995)

Convergences : plateforme de réflexion, de mobilisation et de plaidoyer sur le développement durable

Digital for the planet : rendre le numérique plus responsable

Green Donut : sensibiliser aux plafonds environnementaux

Greenlobby : influencer les décideurs pour l'écologie et changer la loi

Halte à l'obsolescence programmée : inciter les fabricants à créer des produits durables

Impact France : l'écologie et le social au coeur de l'entreprise (concurrence avec le Medef), par l'auteure de Lita.co & Rift

Time for the planet : innovations contre les gaz à effet de serre

La fabrique écologique : promouvoir l'écologie et le développement durable sur base de propositions concrètes

Latitudes : favoriser l'engagement des acteurs de la tech au service de l'intérêt général

Les Amanins : transmettre des pratiques en faveur de la réconciliation entre l’écologie, l’économie et l’humain

Low carbone france : sensibilisation à l'environnement

Planète healthy : un guide pour la réduction de son impact

Plastic soup : no plastic in our water or our bodies

Pur : aider les entreprises à réduire et compenser leurs émissions de carbone

Renaissance écologique : méthodologie en 24 chantiers

SEPIA Agency : ateliers pour l'évolution écologique

The greener good : promotion des modes de vie écoresponsables

Utopies : inciter les entreprises à intégrer les enjeux sociaux et environnementaux à leur stratégie









Économie & entreprise



Action et Transition : implanter rapidement des dispositifs efficaces qui accompagnent les changements requis dans le monde

Bocoloco : la consigne pour le futur, accélérer la transition vers l'économie circulaire

Circul'R : transition vers une économie circulaire

Citoyens & compagnie : piloter vos progrès RSE sur toute la chaîne pour mieux les partager avec vos consommateurs

Économie intuitive : lancer un business, avoir les cartes en mains pour réussir un objectif

Ecole de l'argent : prendre prendre soin de soi et mettre l’argent à son service

Entrepreneurs d'avenir : promouvoir les acteurs d’une société réinventée où l’économie contribue positivement à une vie meilleure

Germe : un réseau de managers pour s’inspirer et innover par des formations (réseau)

I-buycott : voir l’économie évoluer dans un sens éthique et durable (association)

La ruche : accompagner l'entrepreneur en devenir

Sociétés coopératives : réseau d'entrepreneurs

Machin bidule : agence de communication, ateliers en intelligence collective










Économie & solidarité



Benenova : organiser des missions de bénévolat avec des associations locales

L'université des colibris : contribuer à un projet pour une société plus écologique et solidaire

Cooperatic : répondre aux besoins des projets d’ESS grâce au travail de professionnels et de membres engagés sensibles aux projets éthiques

le labo de l'économie sociale et solidaire : construire des axes structurants

L'Homme en Devenir : mettre l'économie au service de l'humain et de la planète (Philippe Derudder)

Réfugiés bienvenue : accueillir et venir en aide









Éducation



Eco Océan : activités de recherche sur les cétacés et les oiseaux marins, les activités humaines et leurs impacts

Eutopique : transition éducative

Frene : éducation à la nature et à l'environnement

Slow World : conférences, coaching, consulting, formations sur la Slow Life

Vagabonds de l'énergie : éducation et sensibilisation aux enjeux énergie-climat à travers des activités ludiques pour tous publics










Habitat



Backacia : mise en oeuvre d'opérations rentables pour les professionnels du BTP et de l'immobilier

Bio Teknik : maîtrise d’oeuvre de maisons à ossatures en bois, de maisons en paille, de maisons bioclimatiques, de maisons passives

Cohabilis : cohabitation intergénérationnelle

Coopérative Oasis : vivre dans des écolieux collectifs

réseau français des écovillages : recherches de lieux & études de faisabilité

Etika Mondo : écolieu et stages immersion nature

Réciprocité : développer le vivre-ensemble sous toutes ses formes

Rénovons : rénovation énergétique des logements

Toits de choix : conduite de projet d'habitats participatifs









Jeunesse



Académie des futurs leaders : programme de formation de jeunes leaders politiques

Powa : orienter les jeunes et les insérer dans un monde de plus en plus complexe

Engagées & déterminées : pour la solidarité internationale

Euforia : réaliser son propre potentiel, trouver des solutions et devenir un leader de transformation

Ghett'up : renforcer la justice sociale, revaloriser l'image des quartiers

Inspire orientation : aide à l'orientation, trouver sa voie et choisir les bonnes études après le BAC

Le relais jeunes : créer une résilience collective grâce au renforcement des dynamiques locales

Osons ici et maintenant : pour que les jeunes de tous horizons puissent contruire le demain










Maternité



Apinapi : offrir une vitrine aux couches lavables, promouvoir des solutions durables et respectueuses

Mathilde Laroussi : pour les parents et leurs bébés (couches lavables, etc)









Transition écologique



Astérya : engagements citoyens pour une transition sociale et écologique

BL évolution : cabinet de conseil pour une transition écologique des entreprises et collectivités

Ceebios : accélérer la transition écologique et sociétale par le biomimétisme Chaire : systèmes comptables pour une transition écologique

CoEnergie : contribuer à la transition écologique

Edeni : conseils et interventions en entreprises pour une transition

La bascule : coopération d'organisations, gouvernance partagée pour la transition écologique

Les péptites vertes : conseils et ressources de transition écologique

Morpho-biomimicry : utilisation plus rationnelle de l'eau, de l'énergie et des matières premières

Nature humaine : contribuer à l’émergence d’une nouvelle manière d’appréhender le changement face aux enjeux environnementaux et sociétaux actuels OID : le secteur de l'immobilier dans la transition écologique / énergétique

On the green road : transition écologique à travers le voyage

Pik pik environnement : contribuer à un monde durable, en changeant la société grâce aux citoyens

Quattrolibri : conseils sur les stratégies de transition vers une société décarbonée

Resolis : transition écologique, alimentaire, de santé, de solidarité

Solagro : transitions énergétiques, climatique, agroécologique et alimentaire

Ticket for change : activation de talents pour la transition écologique, déveloper les capacités de chacun.

Open Lande : programme de transformation écologique










Transition personnelle



Seuil : une méthode unique en France pour les jeunes, grâce à la marche

Les écoloHumanistes : faciliter votre transition personnelle

Lève les yeux! : lutter contre la dépendance aux écrans par la reconquête de l’attention et la promotion de la déconnexion

The mankind project : aventure initiatique des nouveaux guerriers (en 48h)









Travail & carrière



APM : augmentez vos perspectives pour mieux agir

Eklore : espace de rencontre, de transformation et de ressourcement pour créer une nouvelle culture du travail qui prend soin

Oser rêver sa carrière : épuisement professionnel, repositionnement et transition de carrière

Singa : révélation de talents pour des sociétés ouvertes et des économies innovantes










Urbanisme & Mobilité



Bellastock : valorisation des lieux et ressources, alternatives à la construction (réemploi de matériaux), réflexion sur l’urbanisme de transition

Ecov : covoiturage domicile-travail

L'effet urbain : conception et le pilotage de projets urbains ambitieux et porteurs de sens

MicroStop : auto-stop organisé pour de courtes distances, avec le TotemStop (mobilier urbain) et une application

Wimoov : solutions pédagogiques, matérielles et financières pour une mobilité durable et inclusive









Yunus Mohammad



3Zero club : build networks, take actions and unfold yourself as a powerful force to create a world of three zeros

Centre Yunus Paris : le social business consiste à utiliser la créativité pour résoudre les problèmes humains de manière durable

Muhammad Yunus : a social business is a non-dividend business whose aim is to solve a social problem through business methods. It is different from both a traditional personal profit-making business and a not-for-profit organization

Yunus + You : we support social business with passion
















Produits







Thématiques variées



Addb!ke : tricycles, triporteurs, transport de charges et d'enfants

Ark crystals : advanced resonance kinetics

AlterAfrica : appareils solaires & batteries, alimentation exotique, bijoux, cosmétique bio, aromathérapie (depuis 2007)

Altermundi : vêtements, soins du corps, maison, loisirs

Atelier populaire : CBD & chanvre bio, produits cosmétiques

Bien élevées : du safran et des produits éco-responsables

Caprice Paris : bijoux faits main qui résistent au temps, l'eau et l'acidité

Cecilie Hjorth : how to communicate with the Angels

Cool Roof : rafraichir les bâtiments par les toits (revêtements réflectifs)

Dream ACT Pro : objets publicitaires alternatifs, textile responsable

Eclowtech : produits low-tech et technologie résiliente

L'Écologiste : boutiques de livres, édition française de The Ecologist (depuis 2010)

Ecotransat : construction de voiliers en fibres naturelles

En boîte le plat : boîtes en verre consignées

Enercool : peinture réflective pour baisser la température

Fleurs d'ici : fleurs sobres, locales et de saison

Fotomojo / NanoJPG : formations et plugins pour photographes

Growing paper : papier ensemencé (rajouter des graines dans de la pâte à papier)

K-Ryole : fabricant français de véhicules électriques professionnels

Kobo : Vernon's Dance With Cancer - After the Jolt

La fabrique de lunettes : choix de montures

La fabrique de mots magiques : cadeaux poétiques

La vie des simples : huiles, tisanes, fleurs depuis une ferme autonome

Le camion à fleurs : fleurs françaises et de saison

Le mouchoir français : mouchoirs en tissu, avec du coton biologique

Les raffineurs : objets décoration, cadeaux, jeux, apéro

Le tant attendu : des kits pour réaliser soi-même des cocktails

Librairies indépendantes : moteur de recherche regroupant 1200 librairies

Libre & Solidaire : ouvrages sur les bouleversements de la société

Maison ecolo : équipement bricolage, toilettes sèches, peintures, huiles, droguerie, literie (depuis 2013)

Marc Giraud : ouvrages sur la nature et les animaux

Tonimprim : cartouches d'encre moins chères et de haute qualité

Oliquide : liquides pour la vape, CBD, etc...

On sème en ville : kits de jardinage prêts à l'emploi

Opinel : couteaux de cuisine

Panda pailles : pailles diverses et bols en noix de coco

Pennty bio : expert en produits bio et lutte anti-insectes (depuis 2002)

PlumeLabs : capteurs de mesure de la qualité de l'air

PSIO : lunettes de luminothérapie et relaxothérapie

La revue du Mauss : ouvrages sur l'économie solidaire et la démocratie

Routine : filière horlogère de produits réparables et durables

Salamandre : magazines, livres, films, publications, produits et services dérivés sur la nature

Sans BPA : produits zéro plastique, zéro déchet

San Xia : paniers vapeur et tressés

Slow CBD infusion : infusions & 100% bio

Weetulip : carafe filtrante 100% naturelle à charbon de bambou









Alimentation : produits



1336 : thés et Infusions élaborés sans aucun arôme artificiel

16h24 : thés naturels et bio, infusions, bougies

Absoluthé : thé innovant et inspiré de pratiques ancestrales.

À l'ombre des figuiers : 3000 références d'arbres et plantes des 5 continents

Air innovation : qualité de l'eau et produits anti-ondes

La Baleine : micro-brasserie proposant des bières artisanales brassées de façon traditionnelle (à la main)

Chambelland : meunier, boulanger, pâtissier bio et sans gluten

Distillerie d'isle-de--france : spiritueux produits en auto-suffisance (du champ à la bouteille)

Eolia pâtisserie : pâtisserie végétale

Ethic drinks : vins éco-responsables, étapes repensées de la vigne jusqu'au verre

FAIR Spirits : vodka de quinoa et spiritueux équitables haut de gamme

Fruitstock : fruits bio / exotiques livrés en point relais

Grain de sail : du chocolat transporté en voilier cargo

Guayapi : superaliments, épicerie fine et cosm'éthiques d'amazonie et du sri lanka (depuis 1990)

Guerilla gardening : thés, tisanes et infusions uniques et introuvables en magasin, naturels et bio

Pépinières Quissac : plantes et comestibles

Jurassic fruit : fruits bio / exotiques livrés à domicile

Kom&Sal : meunerie, boulangerie, pâtisserie sans gluten et végétale

Komi : des mélanges d'épices 100% bio et naturel

La cave de Pauline : des vins 100% bio, finement sélectionnés, en achat direct chez les producteurs

La maison du bananier : culture 100% naturelle

Le jus de mama : sélection de fruits et légumes frais

Les secrets de Yoli : thé 100% naturel et sans conservateur

Loumaë : préparations de plats naturelles, végétales et sans sucre raffiné

Namsaa : infusion bleue/rose à base de Butterfly Pea

Naturopolis : les meilleurs alcools bio

Néroliane : arômes naturels, accessoires cuisine, recettes et conseils de plats (depuis 2005?)

Pane Vivo : pain au blé dur de variété ancienne sur levain 100% naturel

Végétal 85 : plantes et fruits (depuis 1975)

Ramen tes drêches : nouilles écoresponsables et nutritives

Vinaigre : portail Charbonneaux (huilerie Vigean, etc)

Wesh grow : micro-pousses et aromatiques du monde










Alimentation : services, coopératives, supermarchés



Biocycle : collecter et redistribuer les invendus des professionnels de l'alimentation

Cagette : le marché traditionnel en ligne, avec le soutien d'une agriculture et d'un artisanat de proximité

Coop La Louve : supermarché en coopérative (75% du personnel est bénévole)

Croc la vie : restauration collective et bio aux enfants de moins de 3 ans

Day by day : réseau d'épiceries pour faire ses courses en vrac et en contenants réemployables

Hop hop food : anti-gaspillage solidaire

Justice pesticides : outil d'information et de coopération des victimes, avec données scientifques et base de données d'affaires jurdiques

La ruche qui dit toui : acheter en direct des producteurs, tout le monde s’y retrouve

Le Paysan Urbain : productions de micro-pousses écolos et solidaires

Les nouveaux potagers : nouvelle approche de l’agriculture urbaine, potagers faciles à installer

Les nouveaux Robinson : coopérative de consommateurs

Mon restau responsable : restaurants collectifs engagés

Terre de Monaco : construction de fermes urbaines et potagers, dans les valeurs de la permaculture et du bio

Too good to go : paniers d'invendus alimentaires au 1/3 du prix









Habitat



CalEarth : superadobe, powerful simplicity

Ecoquille : habitat innovant, simple et moderne, d’un confort inhabituel, avec un impact minimal sur l’environnement

Ma maison mon jardin : abris et chalets, pergolats, tonnelles, pavillons

Mbio7 : transformer les déchets de bois en habitations

Pop up house : bâtiment basse consommation, matériaux bas carbone et recyclables, accessible au plus grand nombre

Baluchon : fabrication de tiny houses sur mesure

Trees and people : habitations en bois dans les arbres










Hygiène féminine



Bivea : produits intimité hommes/femmes, aroma, phyto, bien-être, bébé/maman, soins/beauté

Diva : marque de coupe mentruelle

Lunacopine : marque de coupe menstruelle

Miu cup : culottes menstruelles en coton bio

Mooncup : marque de coupe menstruelle

Oh! Les femmes : produits de bien-être menstruel









Hygiène pour bébés



ApiAfrique : produits d'hygiène innovants pour les femmes et les bébés

Bébé au naturel : couches, maternité, chambre, jouets, maison, épicerie, beauté, santé (depuis 2004)

Hamac : couches lavables anti-fuite et brevetée, un système unique et plus confortable (sans contour de taille ni élastique autour des cuisses)

Lulu nature : couches lavables, change enfant/adulte, puériculture, bien-être (depuis 2004)










Savons, bougies, encens



Aroma Nature : savonnerie à froid, entreprise familiale (depuis 2001)

Asinerie du pays des collines : lait d'ânesse, savons et produits de soins de qualité (depuis 2005)

Asinus : savons liquide, parfums et produits éco-resonsables (depuis 2000)

Baroudes & recettes : savonnerie & cosmétiques artisanale

Horizons aromatiques : encens artisanal et 100% naturel

Le karithé : bougies en cire de soja qui dure 4 à 5 fois plus longtemps (que la paraffine)

1001 senteurs : bougies, brûle-parfums, sel parfumé, coffrets (depuis 2020)

Savons arthur : savonnerie artisanale biologique









Soins & produits d'entretien



Abonéobio : produits d'entretien, de santé, d'hygiène et beauté (depuis 2013)

Au bon sens : E&R, culture pour tous

Aroma Zen : bourgeons, fleurs de Bach, HE, hygiène cheveux, cosmétiques, maman/enfants, api & phytothérapie (depuis 2017)

Aroma Zone : extraits naturels, ingrédients cosmétiques, maison écologique, accessoires (depuis 2000)

Aromatic provence : aromathérapie, bébés/enfants,

Biologiquement (laboratoire) : plantes rares et riches en principes actifs

Chamarrel : perles de céramique EM, porte-savon aimanté, savons, brosses, éponges, cotons bio lavables (depuis 2003)

Compagnie du bicarbonate : de sodium, de potassium, balles de linge et divers produits

Laboratoires Copmed : experts en produits de Santé Naturelle

Doctor Morse : botanical healing herbs

Green weez : alimentation et produits bio, etc (tp1)

La vie naturelle : soins & hygiène, phytothérapie, compléments alimentaire, nutrition (depuis 2011)

Hevea : cosmétiques naturels et exclusifs, avec une majorité d'actifs, de l'experise, de la transparence (depuis 1997)

Lamazuna : produits novateurs de soins du corps

Léa nature : beauté, nature, santé, entretien, diététique, huiles essentielles

Mademoiselle bio : cheveux, soins du visage, corps, hygiène

Monde bio : produits bébé, hygiène, soins du corps, bien-être et de maison (depuis 2005)

Nutrixeal : expertise nutraceutique

Nutri&Co : bien-être & santé, sport, beauté (depuis 2017)

Oneterra : une nature, un corps (tp2)

Onaturel : bébé/enfant/maman, aromathérapie, hygiène & beauté, herboristerie (depuis 2005?)

Origine naturelle : aromathérapie, compléments alimentaires, etc (tp1)

Oxygen ceuticals : breathe life into your skin

Relais bio : magasins bio indépendant "BioMonde" depuis 2011

Sens nature : cheveux, soins du visage, hygiène, corps, santé, aroma (depuis 2005?)

Sensilab (Slimjoy) : substances naturelles de la plus haute qualité

Sevellia : du bio, du bon, du bien-être

Solide : fabrication zéro déchet, simples, efficaces, économiques

Sunday : >1500 produits de qualité supérieure

Sweet Cures Nutra : producing food supplements of the highest quality (since 2002)

The energy blueprint : 100% science backed (Arri whitten)

Tout Allant Vert : bébé, jardin, maison, hygiène, bureautique (depuis 2006)

Vitabay : willkommen bei vitabay










Vêtements



1083 : jeans en coton biologique

Aatise : vêtements éco-responsables en matières naturelles

Bhallot : fabriquer des accessoires utiles et sobres énergétiquement, avec la fibre de lin et de jute

Bonne gueule : tissus rares et savoir-faire centenaire aux quatre coins du monde

Chaussettes orphelines : recyclage et travail solidaire

Clear Fashion : décryptages des engagements de 500 marques de vêtements, et connaitre leur impact

CrushON : marketplace pour démocratiser le vintage (upcycling)

Dream ACT : vêtements femmes, hommes, enfants, produits de soins et de maison

Dressing responsable : concept store de mode éthique pour hommes et femmes, avec des marques européennes de vêtements éco-responsables en matières biologiques

Ekyog : vêtements en matières éco-responsables

Vestiaire collective : vide-dressing

Gorfoo : conception écologique en matières naturelles et chanvre artisanal

Hindbag : sacs en coton biologique

Homonoia : vêtements et accessoires écologiques et durables

Jolis cons : culottes novatrices en coton bio pour les règles

Kipluzet : vêtements en lin

La vie est belt : recyclages de pneus, tuyaux et cordes en ceintures

Le Basiq : vêtements en coton biologiqe (sans produit chimique ni insecticide)

Lyne C. : slow fashion vintage issue de l'économie circulaire, éthique et durable

Modetic : vêtements écologiqes, équitables pour femme et homme

N'GO Shoes : savoir-faire artisanal de fabrication éco-responsable de baskets

Noyoco : upcycling de matières deadstock, en matières durables et faible impact sur l'environnement

Numéro 6 : vestiaire mixte, intemporel et responsable, avec matières écosourcées, lignes épurées et détails bien pensés

Panafrica : production de vêtements et chaussures, dans le souci de l’impact social, économique et environnemental

Patchok : chaussons en cuir tannage végétal, pour bébés/enfants

Picture organic clothing : fabrication éco-responsable et durable de vêtements

PopFleurs : confettis biodégradables de pétales de fleurs séchées

Slow we are : label de confiance de la mode éco-responsable

Tissons la solidarité : upcycling industriel dans les entreprises du textile

Umoja shoes : des techniciens artisanaux pour des chaussures singulières et végétales

Une autre mode : zéro-déchet et revalorisation textile, mode responsable, solidaire et circulaire, événements, expositions, création de boutiques

Veets : chaussures avec l'utilisation du tissu ÉcoVeets pour le mesh, fabriqué à partir de bouteilles recyclées

Veja Store : baskets en matières écologiques (depuis 2005)

We dress fair : vêtements éco-responsables, écologiqes, éthiques et bio

Wibes : baskets haut de gamme, éthiques et fabriquées en matières naturelles









Webstores majeurs



DesertCart : rechercher parmi des millions de produits

Iherb : bien-être et santé (usa)

Fruugo : plus de 20.000 marques et des millions de produits

Instacart : grocery market place (canada)

Swanson : health products (europe)

Target : general merchandise retailer (usa)

Vitacost : diet essentials (usa)

Webstaurant : restaurant supplies and equipment (usa)













Services







Thématiques variées



Cameravan : photomaton mobile et connecté

Compte CO2 : compte bancaire CO2 avec des euros-verts (€G)

Éthi'Kdo : carte cadeau multi-enseignes, éthique, écologique et solidaire

ESNA : formation en soins holistiques pour animaux

Hiptown : bureaux flexibles (coworking)

La mêlée : incubateur, coworking et bureaux à louer

SolarSoundSystem : concerts alimentés par l'énergie solaire

Sent into space : your brand sent into space

Workin space : spécialiste du bureau flexible (coworking)









Alimentation



Alimentation Symbiotique : alimentation végétale, non chauffée, sans gluten, sans soja

Re-Belle : récupérer les fruits et légumes pas assez beaux ou trop minces










Bien-être & soins de santé



Aeolia : audios de soins vibratoires

Claire Morinière : prendre soin de soi avec des séances individuelles d’accompagnement holistique

Daaji : articles sur le développement personnel
(+ lien conférence juillet 2023)

Esprit du Temps : documents sur la connaissance de soi

Institut de naturopathie humaniste : formations aux métiers de la naturopathie et du bien-être

L'invisible : blog rédigé par un auteur ayant suivi des études scientifiques et techniques (RD)

Mary Mann : aider ceux qui veulent se réaliser dans la vie : à trouver qui sont-ils, à se respecter et à trouver leur voie

Matin magique : transformer sa vie profondément, un matin à la fois (et gratuitement) - newsletter de 150.000+ abonnés

Samoozdravljenje : application pratique de l'autoguérison

Voie nature : retrouver la voie vers sa vraie nature, par l'auteur du livre "espèce d'abrutis ou le Réveil de l'Humanité"









Carrière



Les déviations : expériences de gens qui ont changé de vie

Switch collective : faire le point sur son travail, découvrir sa vocation et changer de cap










Éducation



La Chrysalide : école de la transition pour l’avenir des enfants, avec de nouvelles méthodes d'apprentissage

Arskola : une pédagogie pour les enfants du XXI° siècle









Informatique



Alma : conception et fabrication assistées par ordinateur, édition de logiciels pour hôpitaux et pharmacies

Amelyaa : création de sites web

Celteam : services et formations en cyber-sécurité

Les ateliers éclairés : Fablab, arts visuels, artisanat

Qarnot : valorisation de la chaleur informatique

Recode : reconditionnement informatique (économie circulaire)

Martin Bernard : rédacteur indépendant, avec ou sans l'usage de l'I.A.

Smart Futures : gouvernance participative, signaler, suggérer

Torii security : protéger un patrimoine numérique

Webnode : création de sites web

Webu : développement web, hébergement vitualisé, local et sécurisé, technologies libres

Zip : concentré d'expertises digitales










Livraison & mobilité



Fifteen : location de vélos électriques pour les villes

La Petite Reine : logistique urbaine durable, solutions de livraison propres destinées pour la ville

Railcoop : opérateur ferroviaire citoyen

Tout en vélo : livraison du dernier km, courses rapides, déménagements à vélo

Ridy : l'atelier vélo sur votre route









Recyclage



Les Alchimistes : collecte de vos déchets alimentaires et transformation en compost

Circulab : transform your organization with circular economy

Ma bouteille s'appelle revient : laveuse particulière de recyclage du verre

MicroTerra : valorisation de matières organiques par une filière locale et durable de "compostage à la ferme"

Prefor : recyclage de gants industriels

Reconcil : emballages alimentaires réutilisables

Ma recyclerie sportive : collecte, valorisation et redistribution d’équipements sportifs

Réseau national des ressourceries et recycleries : synergie de moyens et de compétences

Toopi organics : recycler et transformer l’urine humaine en ressource

Terracycle : recycler le non-recyclable (international)

Triethic : recyclage des déchets de bureau

Urbyn : solutions locales pour valoriser les déchets d'entreprise

Vépluche : transformer les déchets verts ou alimentaires en terreau naturel










Tiers-lieux


Définition de Tiers-lieu [tjɛʀljø] nom masculin : Espace de sociabilité d’initiative citoyenne, où une communauté peut se rencontrer, se réunir, échanger et partager ressources, compétences et savoirs. "Les tiers-lieux créent de nouvelles dynamiques économiques et sociales".



La Cité Fertile : tiers-lieu écoresponsable sur 1 hectare, dédié aux enjeux de la la transition écologique en ville

Ensembl' : se connecter à son quartier pour faciliter les échanges

Nextdoor : profiter de la vie de quartier

La recyclerie : tiers-lieu d'expérimentation pour l'éco-responsabilité

Le social bar : booster et créer du lien en entreprise









Urbanisme



Bruit du frigo : formes artistiques, participatives et contextuelles sur l’espace public

Ekovore : personnaliser un composteur pour une meilleure intégration paysagère

Karibati : bâtiments intégrant du végétal pour la performance

Urban canopée : solutions pour verdir les espaces de la ville, rafraîchir par le végétal

ZedFactory : zero (fossil) energy development










Vacances & voyages



Accueil paysan : vacances à la ferme ou la campagne

Atalante : voyager à pied comme un retour à l'essentiel

Bambourseraie : jardin botanique avec 1000 variétés de bambou

Bedycasa : séjours chez l'habitant

BeWelcome : Héberger des voyageurs

CEVIED : tourisme éthique et responsable, voyages solidaires et équitables

Chilowé : voyages pour citadins

Couchsurfing : séjourner chez l'habitant et rencontrer d'autres voyageurs

Culture & adventure : visites guidées

Double sens : voyager autrement (tourisme alternatif)

Echoway : lieux et associations qui proposent un tourisme durable, solidaire ou écologique

Éthic étapes : structures d’hébergement touristique de l’économie sociale et solidaire

Explora project : expéditions et aventures outdoor

FairTrip : guide pour des voyages différents

Guides Tao : conseils et astuces pour voyager durable

Home exchange : voyager plus et mieux grâce à l’échange de maisons

Inspiration for travellers : escapades pour voyageurs

La beaume au coeur : camping participatif

La Kambrousse : expérimenter un nouvel art de vivre

La Vallée des Saints : une centaine de statues de 4 mètres de haut

GR20 Corse : mythique sentier de randonnée qui traverse la Corse

Likibu : location de vacances

Sailcoop : alternative décarbonée aux modes de transport polluants

Solikend : réservation d'hôtels solidaires

Sejourning : locations de vacances entre particuliers en France à petit prix

Switchome : mettre en relation des personnes intéressées par l'échange de logement pour des vacances (depuis 2002)

Tripping : top vacation rental sites

Uniterre : guide de voyages

Vacances bleues : acteur engagé depuis 50 ans, pionnier du tourisme responsable, séminaires et Fondation du même nom.

Voyageons autrement : catalogue actualités sur le Tourisme Durable

--------------------------------------------------------------------------------------------

Time is : l'heure et les fuseaux horaires

Animal futé : échange de garde d'animaux entre particuliers

Campstar : location de camping-car

Citiz : autopartage, location de voiture en libre-service

Getaround : louer une voiture

Ouicar : location de véhicules

Yescapa : location de camping-car















Info & webzine







Thématiques variées



Tour du monde en 80 hommes : à la rencontre des pionniers du dévelopmement durable

Alternatif bien-être : solutions alternatives de santé

Astral pulse : my astral projection truth (e-book)

La roulotte qui gigote : comment se connecter à la nature en ballade / en voyage

Bloque la pub en ligne : et passe le bloqueur à tes voisins

C fait maison : recettes de crusine (RD)

Changeurs de monde : portraits sur l'humanité des grands chemins (RD)

Clea cuisine : recettes bio et veggie pour tous (depuis 2005)

Comment économiser : des p'tits trucs qui changent la vie

Compail Lons : articles sur le design intérieur et les plantes ornementales

Couleurs Sensations : comparatifs et idées pour la décoration d'intérieur

Ema Krusi : podcasts et vidéos

Floranet : fiches de plantes médicinales et toxiques (RD)

Fréquence Terre : podcasts et radio sur la Nature

Green et vert : média sur le développement durable

Boum : guide d'auto-défense numérique

Le piano visio-tactile : une méthode à pratiquer sans besoin de professeur

La Ch'tite toque : idées recettes de plats / desserts

Le savoir perdu des anciens : depuis 2015

Les questions composent : conseils & astuces pour la maison, le bricolage, la décoration, le jardinage

Mamie Sha : nutrition - nature - santé

Mon jardin en permaculture : articles et informations sur la permaculture (RD)

Naturelle Attitude : réponses aux questions fréquentes sur l’utilisation du cannabidiol (CBD), ses effets et sa fabrication

Nous les dieux : la connaissance de soi

Oldyssey : tour du monde des initiatives, alternatives, innovations ayant trait à la vieillesse

Pocket-lint : un article sur les livres artificiels

Potager durable : voir un potager productif avec la permaculture

Res'ogm : informations OGM et valorisation des alternatives (depuis 2005)

Safonatu : un comptoir à idées pour mener des réflexions et des actions collaboratives (RD)

Solar cooking : wiki sur la cuisson solaire (RD)

Solidarum : base de connaissances pour l'invention sociale et solidaire

Terra Millet : solution d'avenir - les millets présentent un gros avantage face au réchauffement climatique

Un truc par jour : articles et astuces diverses

Veloptimal : forum de discussion sur les vélos

Valérie Bugault : se réapproprier la chose publique

Vieilles forêts : articles et photos

Zéro combustible : écobidouilles et réflexions sur l'énergie (RD)









Consommation responsable, éthique, durable



Consommer durable : conseils et bons plans sur l'écologie au quotidien

Eco-Sapiens : indication des labels de confiance pour des achats éthiques

EncycloEcolo : synthèses et définitions sur le développement durable, l'écologie, la consommation responsable au sens large

My recycle stuff : blog éco-responsable

Tilt : articles, audios, vidéos sur l'environnement, la société, la consommation + programmes d'actions volontaires

Dépannage électroménager : documentation pour les particuliers et professionnels










Écologie



BioEco : articles sur l'écologie, l'énergie, l'habitat, nourriture, transport

Eautarcie : devenir indépendant face au réseau de distribution et aux égouts

Appropedia : the sustainability wiki (depuis 2007)

Bede : articles sur le recyclage, l'écologie, le zéro déchet, l'alimentation (depuis 2010)

Gree it : articles sur l'écologie numérique

Journée Transition : articles sur la vie en harmonie avec l'environnement

NOWU : articles & conseils pour les jeunes sur l'écologie

Ozetik : articles sur l'écologie

Passerelle Éco : rendre un mode de vie écologique à la portée de tous
(+ lien d'annonces Écovillage global)

Planète zéro déchet : Des idées en vidéo pour devenir un foyer zéro déchet en 365 jours

Rassemblement pour la planète : articles sur l'écologie, l'environnement, l'énergie









Économie



Le plan C : constitution citoyenne écrite par et pour les citoyens

Les Éconologistes : réflexion sur l’économie écologique et les systèmes monétaires

Forum Duniter : forum développeurs de la G1

Forum June : forum utilisateurs de la G1

L'harmonisme rationnel : éthique du bien-être équitable

Moned'Òc : les monnaies locales d'Occitanie

Curriculum Futurae : manuel du travail libéré (podcast)

Socieco : ressources dédiées à l'économie sociale et solidaire










Fresques



La Fresque Agri'Alim

La Fresque de la construction

La Fresque de la mobilité

La Fresque des nouveaux récits

La Fresque du climat

La Fresque du numérique

La Fresque Océane









Habitat



Décroissance : articles sur l'habitat écologique et autres sujets (RD)

Habiter autrement : alternative housing and living (RD)

Les convivialistes : conseils sur l'habitat et la décoration d'intérieur

World habitat awards : innovative solutions to current housing problems throughout the world










Parents, bébés, enfants



Brighter minds : méthode de santé pour le bien-être des enfants

La parentalité positive au quotidien : améliorer la relation parent/enfant, élever les enfants de manière positive

Cycle Féminin : la symptothermie, une méthode 100 % naturelle, aussi efficace que la pilule
(+ lien article consacré)

La petite sauterelle : blog pour mamans et enfants, et mouche bébé électrique

Magasin du bébé : conseils et astuces pour l'éducation du bébé

Magic maman : articles et actualités pour le suivi de bébé

Naturellement petits : guide shopping des produits pour bébé

Porter son enfant : infos sur le portage des bébés

SOS-Parent : conseils aux futurs jeunes parents









Webzines, blogs & médias



Action consommation : articles, actualités et conseils divers

Actu belette : depuis 2008

Afrique Asie : depuis 2001

Alerte environnement : média sur l'actualité de l'agriculture

Alternatives non-violentes : réflexions et luttes actuelles

Anguille sous roche : avec chan telegram

Antipresse : les choses par leur nom

Anti thèse : des entretiens sans tabou

Basta : actualités sur des alternatives, écologie, société, démocratie

Bio à la Une : webzine sur l'alimentation, le bien être, l'habitat, la mode et la nature

Bistrobarblog : depuis 2010

Bon pote : webzine sur le climat et la société

Carfree : la vie sans voiture (RD)

Carenews : média sur des acteurs engagés

CDurable : webmédia coopératif d'intérêt collectif, sur un monde durable et plus humain (RD)

Chilowé : média lifestyle & outdoor

Ciel Voilé : articles scientifiques et actualités sur les épandages chimiques aériens

Cold climate change : global warming is dead on arrival

Conscience du peuple : depuis 2011

ConsoGlobe : média référence sur l'écologie depuis 2005

CSI : conseil scientifique indépendant

Creapills : webzine sur les innovations

Journalists without borders : chaîne vidéo sur Crowdbunker

CTOOBIO : actualités sur l'alimentation et la santé

DeDefensa : deepuis 2017

Donbass insider : nouvelles et analyses du donbass

Dulce revolution : articles et vidéos

L'Échelle de Jacob : depuis 2011

Ecolo du jour : actualités, articles sur l'agriculture, l'écologie, l'habitat, l'énergie

El Correo : depuis 2001

Energie Santé : webzine sur notamment diverses approches thérapeutiques

En vert et contre tout : webzine et vidéos

Fawkes : depuis 2013

Global Voices : communauté de militants aux droits de l'homme

Lucia Fontains : articles dans une 20aine de catégories

Signs of the times : le monde pour les gens qui pensent

PressTv : actualités par continents

Frustration magazine : article et entretiens sur le monde du travail

Generation clash : depuis 2008

Global : slow-info, décryptage de la mutation de société en cours (RD)

Grinçant : depuis 2012

Habite ta terre : articles autour de l'habitat

Hypothermia : introspections, échanges et expositions (depuis 2004)

Impact(s) : slowmédia indépendant

Inf'ogm : actualités, veille citoyenne d'information sur les OGM et semences

Insolentiae : par charles Sannat

Étrange et Insolite : webzine d'actualités sur la thématique

Jacques henry : depuis 2011

J'ai un pote dans la com : webzine, services et annuaires marketing

Je me recycle : webzine écologique indépendant

Journalistes-écrivains pour la nature et l'écologie : annuaire publié tous les ans avec les coordonnées d'entreprises

Kaizen : webzine de solutions écologiques et sociale

Korben : depuis 2003

L'âge de faire : expériences alternatives dans la réappropriation de l’économie

La minute de ricardo : richard boutry

La Suède Durable : actualités (inter)nationale sur le développement durable

Le blog à lupus : un regard hagard sur Léconomics

Le média en 4-4-2 : média indépendant

Les 7 du Québec : depuis 2008

Le Saker francophone : depuis 2015

Les moutons enragés : les moutons en ont marre, ils s'informent

Le vilain petit canard : veille médiatique depuis 2015

Libre information : avec chaîne Telegram et vidéo

Livre noir : rejette l'opinion, et seras sauvé

L'optimisme : média sur des initiatives

Média terre : média collaboratif de partage d'informations

Mondialisation : centre de Dreuz.info

Moregreen : média sur l'environnement

Mouton résilient : autonomie & lowtech

ODM : observatoire des multinationales

Nature alerte : depuis 2015

Nouveau monde : créer un nouveau monde sans passer par le chaos

Oh my mag : actus people

Ouishare : média collectif international

Politique actu : pour une communauté républicaine, humaniste et écologique.

Police & réalités : depuis 2011

PositivR : média sur des alternatives et solutions

Reflets : depuis 2010

Reporterre : média indépendant sur l'actualité

Réseau international : actualités

Résistance 71 : depuis 2010

S!lence : revue participative portant sur des projets alternatifs et décroissants

Rezo : portail d'actualités sur des sujets de société (awd)

Russie info : actualités

Sapiens et diplomatie : depuis 2014

Scanderia : Conférence – L’Humanité au XXIème Siècle

Scanderia : L’Opium des Masses (7h d'audio)

Scanderia : L'économie bleue (9h de vidéo)

Sputnik : actualité internationale

Sity.net : depuis 2005

Terrestres : actualités sur des sujets de société

The Savoisien : depuis 2008

The good goods : Webzine de mode éco-responsable

Très bonne santé : informations et livres sur la santé (david giquello)

TV bruits : média engagé

The Rorschach's chronicles : marginal et sans attaches
(+ lien chaîne vidéo)

UP : regards sur le monde avec les yeux ouverts

Ubsek & Rica : webzine sur les sujets de société

Vivant : média de solutions locales
(+ carte des initiatives)

BlogVeg : infos vegan et infos pratiques sur le végétarisme

Viva santé : information de qualité, fiable et vérifiée

Réseau voltaire : par Thierry Meyssan

WeDemain : média sur l'écologie et d'autres sujets

Yurtao : un blog personnel (canalblog) depuis 2007

Zeee media : interviews & Dr Sircus
















Services en ligne







Thématiques variées



Bricolib : louer des outils au meilleur prix

Click & boat : location de voilier, catamaran, etc

Costockage : trouver un garder-meuble près de chez soi

Do as one : world breathing room (wbr)

Esi mobility : déménagement national et international

Publii : créer son site web (alternative à Wordpress)

GreenVoice : plateforme de pétitions face à l’urgence climatique

Je stocke : trouver un garde-meuble pour stocker ses affaires

Kapout : une seconde vie pour les objets défectueux

Mobypark : parking chez l'habitant

Monsieur parking : location, vente et investissement en parking, box, garde-meuble, cave et garage

myNoise : creating beautiful noises to mask the sounds you don't want to hear

PartnPro : annonces de recherche d'associés

Paygreen : l'expérience utilisateur au cœur du paiement

PDF room : search engine for educational and recreational PDF books

Prêt à changer : seconde main de qualité

Spareka : aides et conseils de réparation

Stop parking : conseil, fourniture et pose de barrières de parking

Surf stick : surfstick preisvergleich & erfahrungberichte seit 2008

Welcome to the jungle : offres d'emploi pour un travail différent









Alimentation



Ca vient du jardin : vente de surplus de producteurs

Eat with : savourez la joie partout où vous allez

Graines de troc : plateforme d'échange de graines libres et reproductibles (depuis 2012)

Le potiron : troc, don, achat, vente de surplus de jardin

Incredible edible : les incroyables comestibles

Perma people : find plants, trade seeds, grow food, share knowledge

Planter chez nous : un potager cultivé, des récoltes partagées

Troc légumes : jadinage et recettes végétales










BDD / Biblios / Wikis



DoNotPay : the world's first robot lawyer

Ekopedia : Encyclopédie pour intégrer l'écologie à son quotidien

En 2 heures : moyens d'agir simplement pour un monde meilleur

IFIXIT : tutoriels de réparation écrits par et pour tous

La Belle Éthique : plateforme collaborative qui a pour mission de recenser les marques éthiques de consommation courante

Pommiers : arbres fruitiers, pépinières et producteurs correspondants

ResiPedia : bibliothèque de retex pour la réappropriation des savoirs-faire

ResiExchange : Q&R sur les thèmes de la résilience, l'autonomie, la transition, la permaculture

ResiPedia.FR : outil collaboratif de partage de connaissances qui permettent d'apprendre à vivre de manière saine et écologique, à faible coût énergétique et économique

Udemy : plate-forme avec 200.000 vidéos de cours en ligne

WikiHow : tutoriels fiables









Booking & Events, brocantes & vide-greniers



Appinall : your tool for team collaboration and client engagement

Bookwhen : vous suivez vos passions, nous nous occuperons des réservations

Brocabrac : vide-greniers, brocantes et autres déballages

Brocorama : brocantes, braderies, marchés et vide-greniers

Eventbrite : agenda événementiel (en français)

Info brocantes : vide-greniers, marchés, bourses et brocantes en ligne

Meetup : agenda événementiel (en français)

Vide Grenier : ajouter ou rechercher un vide grenier / une brocante proche de chez vous

Vide-Greniers : agenda, brocantes, et marchés aux puces de France, Suisse et Belgique










Datas & statistics



Global footprint network : calculatrice d'empreinte écologique

Our world in data : nombre de naissances pour 2021, dans un continent ou dans le monde

Planétoscope : statistiques en temps réel dans quelques domaines

TechPowerUp : SSD techpowerup review database

World Births and deaths, simulated in real-time : statistiques en temps réel des décès et naissances dans le monde









Dons & entraides



Après l'achat : le réseau social des consommateurs

BookCrossing : étiqueter un livre, le partager ou faire un don

Circul'livre : partager ses livres et passions

Comment réparer : forum d'entraides avec 80.000 membres

Corecyclage : donner ou récupérer un objet

Donnons : le 1er site de dons, 1.500.000 membres

Humanum : annonces entraides ruraux-citadins

Book mooch : donner, recevoir des livres

France-Troc : depuis 2001, avec 280.000 membres

Freecycle : donner/recevoir des produits

Zone de gratuité : adopte ou donne des objets

Geev : donnez et récupérez gratuitement des objets et de la nourriture autour de vous

Freegle : got stuff you don't need? looking for something?

Partag'heures : l'échange de compétences ludique autour de chez toi

Merci bookup : échanges de livres

M.H.E : millenium strategie

Mobicoop : covoiturage libre, sans commission et coopératif

Mytroc : l'économie de partage, l'entraide

Proxiigen : s'entraider entre voisins n'a jamais été aussi simple

Recupe : donner au lieu de jeter (RD)

Recyclivre : donner ou revendre un livre

RSA : réseau de solidarité active

Sel'idaire : maison commune des SEL

Seos : échanges de services pour particuliers et professionnels

Streetbank : partager des items avec vos voisins

Discussion le Grand Projet : groupe Telegram du Mocica

Troc zone : livres, cd, dvd

Tout donner : tout donner, tout récupérer, le tout gratuit

Vibrer local : projets locaux et communautés

YakaSaider : l'échange de services entre particuliers










Habitat



1 toit 2 âges : une richesse pour tous

Campus vert : des agriculteurs rénovent d’anciens bâtiments et proposent des logements étudiants à la ferme à prix modérés

Cohébergement : trouver une chambre à louer chez l'habitant

Ensemble 2 générations : l'habitat intergénérationnel sous toutes ses formes

Le Pari Solidaire : logement intergénérationnel (depuis 2004)

Switch around : first accomodation exchange community for students









Images libres de droit



Freepik : Toutes les ressources dont vous avez besoin

Pexels : Les plus belles photos, images et vidéos

PeakPx : with quick choice of size change

Pxhere : Images libres de droits en un seul endroit










Loisirs



Internet archive : retrouver de vieux magazines, reportages télé, etc...

Bumble : dating, friends, business - the women only can do the first contact

The Scale of the Universe 2 : l'échelle de l'Univers

One Home : The Overview effect + Blueturn

Podcast index : sites web de radios & podcasting

Quels sports pour toi : quiz de recherche de sport adapté

Streaming movies right : watch the movies you love with our legal streaming search engine









Paiements & monnaies



FairCoin : l'échange de la juste valeur au niveau mondial (alternatif)

Lydia : comme une banque, en plus simple et gratuit.

Mollie : solution innovante pour accepter les paiements et optimiser la conversion de sa boutique en ligne

Payhip : platform that enables to sell digital products, courses and memberships directly to fans and followers

Revolut : Revolut (classique)

Sol monnaies locales : laboratoire d’expérimentations monétaires (alternatif)

SOL : expérimentations monétaires, dont les MLC (alternatif)

Stripe : Stripe (classique)

Wise : Wise (classique)










Prestations diverses (particuliers ou pros)



Allovoisins : prestations de services et location de matériel (FR)

Bobup : trouver son professionnel n'a jamais été aussi simple (BE)

Buuyers : la puissance du bouche à oreille

ComeUp : plus de 20.000 services pour tous vos besoins

Crash debug : depuis 2016

Smiile : passez à l'action en rejoignant votre réseau de quartier (FR)

Fizbiz : confier vos petits travaux de bricolage

Helpper : parce que nous avons tous besoin d'aide un jour (BE)

Je me propose : les services et les emplois près de chez vous

Needhelp : services de montage, travaux et déménagements (BE)

Pwiic : trouvez ou proposez de l'aide facilement (FR)

SAM : le réseau des aidants Asbl (pub de F. Damiens)

RingTwice : des voisins talentueux, à deux pas de chez vous (BE)

Yoojo (BE) : trouver le prestataire idéal pour tous les services du quotidien

Yoojo (FR) : trouver le prestataire idéal pour tous les services du quotidien









Réseaux



Demosalithia : outils numériques pour les acteurs de changement

Electra2Zeiss : forum de thèmes variés

Godlike : breaking news, science, technology forum

Lexpage : forums avec chat intégré (alternative à Reddit)

On va sortir : sorties et rencontres amicales dans votre ville et ses environs

Shaarlo : partage de liens hypertextes

SpaceHey : mettre en valeur son profil et ses passions (le "nouveau MySpace") depuis 2020










Transport & colis-voiturage



Brings4you : la solution d’expédition révolutionnaire

Cocolis : trouvez votre transporteur ou déménageur au meilleur prix

Covoiturage de colis : simple, économique, écologique

La charrette : trouvez des transporteurs locaux, pour un devis ou pour la vie

Livre à ton voisin : envoi et Transport de colis entre particuliers

Shopopop : service de livraison en cotransportage

Topcovoiturage : la plateforme qui combine covoiturage et colis voiturage

Tut tut : livraison collaborative et responsable

Waytome : transport de colis entre particuliers à moindre coût

Woop : la solution globale qui optimise le dernier kilomètre









Utilitaires



Amazon finder : chercher un livre sur Amazon, et le trouver dans une vraie librairie

Better dictation : you speak, and it will quickly and flawless transcribe into any app.

PrivateBin : partage de texte immédiat

Browserleaks : WebRTC Leak Test

Capcut : éditeur vidéo pour créer n'importe quoi

Change detection : website change detection for clever people

Dictation.io : online dictation

DisMoi : surcouche dédiée à se conseiller sur les pages web entre visiteurs d'un même site

DNS leak test : test de fuite WebRTC

Eatingtoascend : cymatik frequency audio links and files

Frame.io : next generation creative collaboration

Pons : traducteur de texte

Mate : the translator app you'll love

Document Github : comparatif entre l'IPFS et l'Hypercore

Google translate web : traduction de pages web

Just Notepad : your text will be saved in your browser storage as draft automatically

Karma : plugin de gestion des prix amazon

Luma : delightful events start here

Matecat : translations - the CAT tool that works for you

Night night みんな : nightnight.xn--q9jyb4c

Online doc translator : traduction de textes

Paperless : document management system

Shrib : your notes are auto-saved to the cloud as you type

Speechnotes : online dictation

Systran : translete text or files (w 14 days trial)

Szynalski : online tone generator (tinnitus)

Tally : create forms for free, no signup required

Telegraph : title, story, publish

Temperature global : the Earth's temperature

Voiser : online dictation

Witeboard : start drawing anywhere

When2meet : agenda organisation

Yes wiki : faciliter la coopération ouverte


--------------------------------------------------------------

Divers outils & réseaux



Freetool dev : minifier (A)

Coding tools : minifier (B)

Online webtoolkit : minifier (C)

Release apk : discussion board

Ricochet Refresh : open-source project to allow private and anonymous instant messaging









Agir pour la nature







Divers



France nature environnement : fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement









Nettoyages collectifs



CleanWalker : retirer les déchets sauvages

OSE : nettoyage de berges des rivières et des milieux aquatiques










Montagnes



Mountain Wilderness : faire évoluer les comportements vis-à-vis de la montagne au moyen d’actions sur le terrain

Protect our winters : agir pour le climat et les montagnes









Océans



Bloom : contre la destruction de l'océan et du climat

Blutopia : faire connaître les solutions pour protéger l’océan au plus grand nombre

Coral guardian : protection des écosystèmes coralliens

Echo-mer : sauver les océans de la pollution

Tara Océan : protéger l’Océan et sa biodiversité, garante de l’habitabilité de la planète

Longitude 181 : alerter sur les menaces qui pèsent sur l'Océan, agir pour défendre ses droits

Plastic odyssey : lutter contre la pollution plastique en mer

Sea shepherd : défense de la faune marine

Surfrider : protection de l'océan

The Ocean Cleanup : we aim to clean up 90% of floating ocean plastic pollution, which requires global initiative

Wings of the ocean : lutter contre la pollution dans le but de préserver le vivant

Zea : lutter contre l'exploitation des énergies fossiles en mer










Forêts



Afac-agroforesteries : s'engager pour l'arbre et la haie

All4trees : préserver et restaurer la forêt

Boomforest : création de forêts naturelles sans entretien, dans tous les milieux y compris urbains (méthode Miyawaki)

Coeur de forêt : préservation des forêts, refondre l’équilibre précieux entre forêts et humains

Cool Earth : protéger la forêt tropicale et lutter contre la crise climatique

Créateur de forêt : préserver la biodiversité

Earthworm : protection des forêts

Envol vert : préserver les forêts et la biodiversité

Forests & Finance : coalition pour un changement contre la déforestation

Association Francis Hallé : redonner vie à une forêt primaire en Europe de l'Ouest

Planète Urgence : protéger les forêts et la biodiversité en danger

Plant for the planet : 225+ Projects united to bring back a Trillion Trees.

Reforestaction : plantation d'arbres

Volod Hendrix media production : lutter contre la déforestation, préservation la biodiversité des forêts vierges de Roumanie, aussi appelées "poumon de l’Europe".

WeForest : making earth cooler for people, nature, climate















Énergie







Produits, services, projets



Économie d'énergie : engager différents publics dans la transition énergétique

Energiestro : faciliter le stockage de l'énergie produite, encore très onéreux, avec le système actuel de batteries

Enerfip : investir dans la transition énergétique de son territoire

LyteFire/GoSol : spreading the lytefire to empower people and decarbonize economies

L'énergie autrement : par Barnabé Chaillot (ancien site)

L'énergie autrement : par Barnabé Chaillot (nouveau site)

Liter of light : générer de la lumière (comme une ampoule) sans électricité

LPP fusion : projet de fusion aneutronique

LyteFire : une autre énergie, une autre façon de vivre

LyteFire/SolerFire : solve energy poverty in the Global South

Sunberry : fabriquer son chauffage solaire

Thrive : projet de générateurs et moteurs autonomes qui produisent de l'électricité haut voltage









Producteurs, fournisseurs, coopératives



CatEnR : coopérative d'énergies participatives

Citoy’enR : créer des moyens de production d’énergie renouvelable

Datafarm energy : production de gaz renouvelable à partir de la méthanisation et la pyrogazéification

Ekwateur : production d'énergie citoyenne renouvelable

Enercoop : l'électricité 100% renouvelable fournie par 350 producteurs

EnR citoyennes : transition énergétique et sociétale

Fournisseur énergie : choisir un fournisseur d'énergie parmi un réseau de partenaires

Ilek : connecter des foyers directement à une source d'énergie renouvelable de proximité
















Téléphonie







Produits & services



Commown : coopérative de mutualisation d'appareils électroniques

Data detox kit : des actions pour avoir le contrôle de sa vie privée, sécurité et bien-être en ligne à sa manière

E.foundation : systèmes open-source dédié aux smartphones

Exodus Privacy : applis Android et vie privée
(+ par l'auteur Esther Onfroy)

Fairphone : fabrication de smartphones durables

Label Emmaüs : e-shop militant (pour smartphones, etc)

Murena : smartphones sans google / sans surveillance

My media for Alexa : stream your local media via Amazon Alexa

My Pod : play any podcast, audio file or web link through Amazon Alexa

Paxo : un téléphone libre, modulaire et pédagogique

Plex TV : meet your TV concierge

Re!commerce : smartphones reconditionnés, payer en 2,3,4 fois

Telecoop : MVNO utilisant le réseau Orange, sous forme de coopérative écologique

YesYes : smartphones, Ipad, Macbooks reconditionnés















Projets de Société







Des villes modernes ou/et sans argent


Comparé aux projets listés ci-après, celui de l'Éco 3 n'a pas l'objectif de supprimer
l'argent (ni de moderniser l'architecture des villes), excepté pour les besoins vitaux.



RBE (en anglais)

TROM (en anglais)

EBR-T (en français)

Zeitgeist (en anglais)

Civilisation2 (en français)

Venus project (en anglais)

Notre futur (+ page d'infos)

La désargence (en français)

One small town (en anglais)

One community (en anglais)

Ubuntu (lien Faq en anglais)

Mocica (lien Faq en français)

Ukratio (lien Faq en français)

Paradism (lien Faq en français)

One Nation (+ lien Faq en français)

World charter (lien Faq en français)

New Earth project (+ lien Faq en anglais)



Forum international

Creative Society : un projet de civilisation vers une nouvelle étape d'évolution



Une vision de l'avenir

Earth 2050 : the future as seen through the eyes of futurologists and scientists



Projets monétaires alternatifs

Étude postmonétaire : par S. Augé

L'écosociétalisme : par A-J Holbecq

Revenu de base (initiative en Suisse)

Revenu de base (initiative en France)

Revenu de base (initiative au Canada)

BIEN network (réseau international - Suisse)

BIEN network (réseau international - Angleterre)

Associés pour l'Instauration du Revenu d'Existence (AIRE)

Salaire à vie : pour une société sans marchés financier, sans actionnaires et sans chômage (lien Faq)



Documentaires & projets

L'argent n'a plus cours : par Média Création Recherche (https://mediascreationrecherche.fr/films)

L'Art-Gens Libre : projet documentaire qui remet le système monétaire en question et parle d'autres monnaies











Moteurs de recherche







Alternatives classiques



ActiveSearchResults : USA, résultats propres (ActiveSearchResults) - Crawler oui, Metasearch non

Ask : USA, résultats via Google - Crawler non, Metasearch oui

Bing : USA, résultats propres (Bing) - Crawler oui, Metasearch non

DuckDuckGo : USA, résultats via Bing et Yandex - Crawler non, Metasearch oui

Ecosia : ALLEMAGNE, résultats via Bing - Crawler non, Metasearch oui

Entireweb : SUÈDE, résultats via Bing et Yandex - Crawler non, Metasearch oui

eTools : SUISSE, résultats via Google, Mojeek et Yandex - Crawler non, Metasearch oui

eXactseek : USA, résultats propres (eXactseek) - Crawler oui, Metasearch non

Freespoke : "get the full story with Freespoke"

Gigablast : USA, résultats propres (Gigablast) - Crawler oui, Metasearch non

Infospace : USA, résultats via Bing - Crawler non, Metasearch oui

Lilo : FR, résultats via Bing - Crawler non, Metasearch oui

Lycos : USA, résultats via Bing - Crawler non, Metasearch oui

Mojeek : UK, résultats propres (Mojeek) - Crawler oui, Metasearch non

Monster crawler : UK, résultats via Bing - Crawler non, Metasearch oui

Oscobo : UK, résultats via Bing - Crawler non, Metasearch oui

Qwant : FR, résultats via Bing - Crawler non, Metasearch oui

Carrot² : POLOGNE, résultats via Bing et Google - Crawler non, Metasearch oui

Search encrypt : CHYPRE, résultats via Bing - Crawler non, Metasearch oui

Startpage : PAYS-BAS, résultats via Google - Crawler non, Metasearch oui

Swisscows : SUISSE, résultats via Bing - Crawler non, Metasearch oui

Yahoo : USA, résultats via Bing - Crawler non, Metasearch oui

Yandex : RUSSIE, résultats propres (Yandex) - Crawler oui, Metasearch non

Zapmeta : PAYS-BAS, résultats via Bing - Crawler non, Metasearch oui









Alternatives spéciales



De digger : rechercher des fichiers publics sur Google Drive

Mamont : rechercher des fichiers sur des FTP publics (4 milliards de fichiers indexés)

Private : recherche par Web/News + un pays en particulier (si souhaité)

Search my site : trouver des petits sites et blogs perso

Wiby : trouver des sites anciens ou méconnus, ou sites perso

Zotero : collect, organize, annotate, cite, and share online research (logiciel de recherche)










Blogs, sites et wikis "introuvables"



Curlie : 15 thématiques et multilingue (dont le français)

Hotline webring : >500 liens en anglais, sans catégorisation, avec ajout de lien possible

Indieseek : >1400 liens en anglais, dans >15 catégories

Sites on Neocities : >5000 liens en anglais, avec 10 filtres d'affichage et mots-clé

Peelopaalu : >1000 liens en anglais, sans catégorisation

Piradex : une centaine de sites en français

The dailywebthing linkport : the other side of the dailywebthing linkport

XXIIVV : 150 liens en anglais, sans catégorisation









Outils de production par intelligence artificielle



2 Short : shorts & subtitles creation

Ai tools directory : the world's best curated list of AI Tools

Aiwiki tool : once started it cannot be stopped

Ben's bites : your daily dose of what's going on in AI.



ClickUp : multitools work (+ summarizer)

Stable diffusion : Générateur d'images (avec option A1111)

Clipfly : Create engaging videos with AI + (picture animation)

CupidBot : get dates without opening any apps

Deepshit : AI reshoots and lip generation at your finger tips

Dumme : shorts & subtitles creation

xxxxxxxxxxxxxxxx : shorts & subtitles creation

Diffusion toolkit : retrouver une image via prompt

Easy with AI : the best AI tools & services in one place

AI Dubbling : voice translation

Fellow : meeting notes + summarize

Fireflies : meeting notes + summarize (better than otter?)

Futurepedia : the largest AI tools directory, updated daily

Future tools : all the best AI tools so you too can become superhuman!

h2oGPT : ragger

Gpt-3 demo : generative ai and gpt-3 apps and use cases

Have I been pwned : e-mail spam checker

Heygen : create videos from texts

Hugging face : the AI community building the future

Ideogram : générateur d'images

Igniter : find the right AI tool to ignite your workflow

Inflection : discussion avec une IA

xxxxxxxxxxxxxxxx : shorts & subtitles creation

Claude 3 : perplexity labs

Leia pix : bring your image to life

Leonardo : unleash your creativity

Lexica art : the stable diffusion search engine

LM studio : DES IA EN LOCAL

Maestra : audio translator

Respeecher : Voice Cloning for Content Creators

Media IO : traduction de vidéos + autres outils

Mistral : discussion avec une IA

Noisee : Seeing the Unseen (générateur vidéo type Sora)

Ollama : utilisation d'IA localement

xxxxxxxxxxxxxxxx : shorts & subtitles creation

Otter : meeting notes + summarize

Podcast.AI : 100% generated podcast

Poe : DES IA EN LOCAL

Pinokio : Install, Run & Control AI apps on Your Computer with 1 Click

PlayHT : voice technology transcription

xxxxxxxxxxxxxxxx : shorts & subtitles creation

Riverside : audio & video transcription

Sales hacking : logiciels de rédaction de livres (par I.A.)

Suno : générer de la musique

Submagic : shorts & subtitles creation

Synthesia : 105 fun AI tools you’ve never heard of

The AI Exchange : no need to research 1,000s of AI tools

There's an AI for that : annuaire d'IA

Turboscribe : restore audio + recognize speakers

Upscayl : from science fiction to reality (upscaling)

nythingLLM : des IA en local (+RAG)

xxxxxxxxxxxxxxxx : shorts & subtitles creation

Video highlight : the fastest way to summarize and take notes from videos.

xxxxxxxxxxxxxxxx : shorts & subtitles creation

xxxxxxxxxxxxxxxx : shorts & subtitles creation

Wallpaper AI : create super high resolution Wallpapers with AI Magic

xxxxxxxxxxxxxxxx : shorts & subtitles creation










40 instances de Searx : moteurs de
recherche multiples et désactivables



Searx.org


Searx.li

Searx.it

Searx.sk

Searx.one

Searx.rocks

Searx.be (Oracle, US)

Searx.ru (Hetzner-AS, DE)

Searx.xyz (Hetzner-AS, DE)

Searx.ninja (Linode-AP, US)

Searx.info (AS-Softplus, CH)

Searx.run (CLOUDFLARENET, US)

Searx.moe (instances à sélectionner)




Gruble.de (Hetzner-AS, DE)

Dynabyte.ca (MTS-ASN, CA)

Jsearch.pw (AS-Choopa, US)

Metaseach.nl (Skylink, NL => DE)

Nibblehole.com (Hetzner-AS, DE)

Modalogi.com (LibertyGlobal, NL => AT)

Monocles.de : with light & dark mode




F-O google

Anchel (KPN, NL)

ST8 (Hetzner-AS, DE)

Darmarit (Netcup-as, DE)

Ethibox (Online-SAS, FR)

Mdosch (Netcup-AS, DE)

Disroot (Serverius-AS, NL)

Stinpriza (Hetzner-AS, DE)

Dasnetzundich (Hetzner-AS, DE)




Foo (Telecom-LI, LI)

Fmac (Exoscale, CH)

Devol (Contabo, DE)

Komun (Contabo, DE)

Sp-codes (Versatel, DE)

Semipvt (OVH, FR => PL)

Tuxcloud (Master-AS, CZ)

Prvcy.EU (Hetzner-AS, DE)

Fossencdi (Keyweb-AS, DE)

Rofl copter (Hetzner-AS, DE)

TGWF (Hetzner-AS, DE => FI)

Vitanetworks (Linode-AP, US)

Operation tulip (Bahnhof, SE)

Perfect pixel (Hetzner-AS, DE)

Nixnet services (Netcup-as, DE)

Lavatech (CLOUDFLARENET, US)

Dresden network (Netcup-as, DE)

Rasp (France Telecom - Orange, FR)















Listing & cartographie







BDD relatives à l'alimentation, la nature, etc...



Antipub : nos regards ne sont pas à vendre

Bénévalibre : petit annuaire d'associations

C'est possible : des initiatives qui apportent du changement

Conseil national de la nouvelle résistance : sortir de l’état d’urgence imposé, s’attaquer aux désordres où s’est enracinée la crise

Data asso : le référentiel national des associations françaises

En transition : initiatives de Transition

Global incident map : by TransitSecurityReport.com

Guidestar : the most complete, up-to-date nonprofit data available

J'agis pour la nature : s'engager dans l'une des 400 structures listées

La belle démocratie : apporter sa pierre au renouveau de l’édifice commun

Chemins de la transition : voyager en apprenant, se former aux enjeux et métiers de la transition

Food ideas : initiatives pour la transition agro-écologique et alimentaire

Movilab : la documentation libre des Tiers Lieux

Open : observatoires participatifs des espèces et de la nature









BDD sur une carte géographique



Agir à Lyon : cartographie d'initiatives à Lyon

Alliance humaine : tous les TroCoeurs

Annuaire des SEL : 839 référencés

Réseau de collectifs en recherche de résilience : cartographie de collectifs citoyens (non mis à jour depuis 2020)

Carrefour des innovations sociales : cartographie de 3000 initiatives sur l'innovation sociale

CIVAM : cartographie de groupes d’agriculteurs et de ruraux qui travaillent de manière collective à la transition agro-écologique

Mouvement Colibris : carte des oasis

Bleu blanc zèbre : cartographie d'initiatives au label BBZ, contribuant à une société qui repose sur le principe de confiance

L'heureux cyclage : cartographie d'ateliers pour le réemploi de vélos inutilisés, l'apprentissage de la mécanique

Koeo : cartographie de 2000 associations partenaires Koeo

Pacte pour la transition : cartographie de 2900 soutiens et collectifs pour la transition

Près de chez nous : cartographie de 25.000 initiatives écologiques et solidaires

TerraTerre : cartographie de soutiens aux agriculteurs en transition vers une agriculture régénératrice et bas carbone

Territoire en Transition : cartographie d'initiatives dans le Sud

Transiscope : cartographie de 35.000 alternatives et projets de transition écologique et sociale

Transition network : cartographie du réseau Transition dans le monde

POAL : collectifs anti-Linky en France










"Observatoire de la conspiration"



Le nouvel ordre mondial : depuis mai 2007

Amandine la chaîne TV : votre média alternatif sans omerta sans langue de bois

A.D.N.M. : ambassadeurs du nouveau monde

Géopolitique profonde : autonomie & décentralisation

VERITY France : réunir les personnes de bonne volonté à la recherche de la vérité

Conseil scientifique indépendant : publications, lives et archives

Le courrier des stragèges : site d’actualité politique français, d’opinion libertarienne

Résistance71 blog : depuis juin 2010

MintPress News : independent watchdog journalism organization

Top secret : nous avons tous besoin de vérité

R7 Média : indépendants et engagés pour vous informer différemment

Amitié et Action française : mouvement pour la monarchie

The People's Voice : founded in 2014

La table ronde : depuis 2015

Damocles : informer le citoyen sur l'actualité

Culture & Racines : éditeur néguentropique & indépendant (pour un nouveau paradigme)

Pro Fide Catholica : librairie catholique

Crashdebug : depuis mai 2016

Covidhub : l'information manquante

association des climato-réalistes : climat, énergie & environnement

Xochipelli : depuis octobre 2015

Familles Santé Prévention : sujets d'actualité par le Pr. Joyeux

Sans concession : blogue, wiki & boutique

PRCF : pôle de renaissance communiste en france

Apar.tv : prédictif

GCS global covid summit

Brujita : moins de biens plus de liens

Altersanté : blog santé et bien-être

Il Fatto Quotidiano : actualité géopolitique des grands médias étrangers

Sam La Touch : depuis 2013

Pedopolis : depuis 1990

The World doctor alliance : together we're stronger

Recherches Covid-19 : partager des liens et ressources liés au SARS-CoV-2 / Covid-19

Alternative Santé : dossiers, actualités, conseils santé

Qactus : l'informateur

Esprit Spiritualité Métaphysiques : découvrez de nouvelles façons de faire évoluer votre conscience & votre esprit

L'alliance humaine : depuis 2020

Égalité & Réconciliation : fondé en 2007

Les déqodeurs : émissions live

Renversement gouvernement : par Rémy Daillet

Fondation pour la Défense des Droits et Libertés du Peuple : mission juridique, de mobilisation et d'éveil collectif

Agence Anadolu : actualité internationale

Bas les masques : un autre regard sur l’actualité

Esclave horror story : la sagesse du non-consentement

Sahar TV : news from some countries

Agora TV : vidéos sur Odysee

NEO : new eastern outlook

21th century wire : news from all the continents

Aphadolie : news worldwide

Anguille sous roche : depuis 2015

Strategika : analyses et expertises stratégiques

Nexus : magazine d'information indépendant

Je m'informe TV : actualité en afrique et dans le monde

MK-Polis : conrôles, abus, troubles

Planètes 360 : la revue de presse en temps réel

Faits & Documents : lettre d'information sur papier

Doctothon : nous sommes l'humanité

Dosunami : une dose d'humanité

Observateur continental : actualités depuis 2019

Project Veritas : we are journalists exposing corruption in

War On Fakes : la guerre contre des infox

Rus Re Info : articles et vidéos TVS24

Jbl 1960 : depuis 2015

Initiative citoyenne : depuis 2009

Reinformation TV : informez-vous, réinformez-vous

Kairos : journal antiproductiviste pour une société décente

Antidotes : depuis 2008

Stratpol : centre d'analyses politico-stratégiques

Afrique media : télévision panafricaine

Être souverain : se libérer de l'esclavage imposé

Pleins feux : sur l'heure juste

Michel dogna : articles sur des produits de santé exceptionnels

Boulevard Voltaire : actualité politique et générale

Breiz Atao : site indépendant de tout parti politique

Riposte Laïque : actualités + chaîne Odysee

Al Manar : chaîne médiatique générale libanaise

F de souche : revue de presse

Quenel plus : site de Dieudonné

RT France : chaînes d’information multilingues depuis Moscou

Lumière sur Gaia : ex "Stop Mensonges"

Médias-presse : l'information sans concession

Les moutons rebelles : france, santé, société, science & tech

Panamza : 500 révélations pour 5 euros

Breizh-Info : presse indépendante avec chaîne youtube

Santé Nutrition : depuis 2013

Dreuz Info : mieux supporter les mensonges des médias

Arrêt sur info : un regard libre sur l'actualité

Jeune nation : l'information sans concession

Les observateurs : une vision de l'actualité suisse libérée de la pensée unique

Nouvelles de France : favoriser le débat, la discussion et l’entente

Réseau International : actualités dans le monde

Alter Info : mieux connaître l’Europe et la France

ZeroHedge : on a long enough timeline the survival rate for everyone drops to zero

The poeple's voice : ex "newspunch"

Le Grand Soir : un journal radical, mais pas extrémiste

Counter punch : articles from an independent left-leaning perspective

Global Research : centre for Reseach on Globalization

Santé+ : astuces de Grand-mère

Santé Nature Innovation : ligne directe de la recherche scientifique en santé naturelle, avec 800.000 lecteurs réguliers

America's frontline doctors : protecting your medical freedom and civil liberties

The Liberty Beacon : news from the world

Gateway pundit : where hope finally made a comeback

Résistance républicaine : sites infos de la chaine TVS24

Résistance républicaine TVS24 : catalogue de chaînes vidéo

Artémisia Collège : pour la vie

Institute for historical review : for a more just, sane and peaceful world

Kla TV : émissions en vidéo

Elishean 777 : communauté pour un Nouveau Monde (depuis 2009)

The Epoch times : vérité et tradition

Les partisans de la France libre : se libérer de la dictature des mondialistes

Terre promise : histoire et spiritualité (réseau Elishean)

Geopolintel : depuis 2009

Aube digitale : futurisme, nouvelles technologies

La vraie démocratie : ce n'est pas ce que vous croyez

Medya Turk : depuis 2017, par des bénévoles

Profession gendarme : combat pour la liberté d’expression des gendarmes

Institut international indépendant pour la promotion de la recherche scientifique : regroupe plusieurs centaines de chercheurs indépendants des lobbies de l'industrie pharmaceutique

Le pouvoir mondial aux peuples : contre le NOM















Donner, prêter, investir







Crowd-funding, lending, acting



Agir low-tech : pour une société soutenable et conviviale

Arizuka : premier site de crowdfunding dédié à la solidarité, à l'innovation sociale

Beebonds : soutenir des projets locaux et dynamiser son épargne (crowdlending)

Blue Bees : financement solidaire de la transition écologique (prêts et dons participatifs)

Buy me a coffee : a supporter is worth a thousand followers

Cigales : club d'investisseurs pour une gestion alternative et locale de l'épargne solidaire

Colibris la fabrique : découvrir, aider, soutenir un projet

Crowd'in : la plateforme belge de crowdfunding et de prévente qui s'adapte à vos projets

Donorbox : fundraising avec démonstration de 30 minute

Ecco nova : investissement durable en belgique

Ecodota : l'écosystème du don pour la régénération écologique, sociale et économique

Fraternité pour demain : soutenir des projets qui participent à la création d'un futur écologique et fraternel

GiveSendGo : help and hope go hand in hand

Gofundme : votre plateforme d'entraide

Goodeed : financer des projets associatifs en revalorisant les budgets publicitaires des marques

Goodvest : solution d'investissement engagée pour l'environnement

iRaiser : collecte en ligne pour organisations à but non lucratif

JustGiving : online fundraising for the people and charities you love

Ko-fi : everything you need to make money doing what you love

Koom : agir ensemble pour le défi du climat (crowd-acting)

Leetchi : créer une cagnotte pour un projet solidaire

Lendahand : créer un impact avec votre argent

Lendopolis : investir dans les énergies renouvelables

Le pot commun : créer un pot commun pour des choses de la vie

Let's co : lancer une plate-forme participative en marque blanche (services à la carte)

Liberapay : destiné aux développeurs

Lita.co : l'investissement qui fait la différence

NlNet : supporting people that contribute to an open information society (since 1997)

Look & Fin : crowdlending (belgique, france, luxembourg)

Miimosa : transition agricole et alimentaire

Mozzeno : prêt collaboratif (pour des projets simples et concrets)

Open collective : legal and financial toolbox for grassroots groups

Payrexx : vérification du compte le jour-même

Raizers : crowdfunding immobilier

Tribee : oui aux gestes solidaires, non aux commissions

Utip : créer est votre métier, le nôtre est de vous aider

We collect : plattform für direkte demokratie

Win winner : platform voor ondernemers en particulieren (crowdlending)

Wiseed : financez les entreprises de demain

Zeste (par la Nef) : projets de transition écologique et solidaire









Autres sites relatifs



Argent & Salaire : crowdfunding & crowdlending

FPF : professionnels du crowdfunding (asso)
















Réseaux alternatifs, outils et solutions diverses


Messageries, visio-meetings, blogs, réseaux fédérés ou propriétaires, audio recorders, audio casting, files & video storage (autre que youtube).











Alternatives à Signal, Whatsapp, Telegram

Des messengers alternatifs par XMPP,
sans devoir fournir un numéro d'appel.



Atalk (android)

Siskin (i-phone)

Beagle : (i-phone + mac)

Blabber (android)

Quicksy (android)

Monal (i-phone + mac)

Stork (android + i-phone)

Xabber (android + online)

Moxxy : (android)

Gajim (windows)
(https://flathub.org/apps/org.gajim.Gajim)

Dino : (linux)

Kaidan (linux)

Libervia : (diverses plateformes)
(blog sur https://goffi.org)
(chatroom sur https://jabberfr.org/converse.js/libervia@chat.jabberfr.org)

=====> Conversations (android)
Il s'agit de l'application originale sélectionnée pour les groupes de discussion sur l'Éco 3, mais il est toujours possible d'utiliser ceux listés ci-dessus.

Projet Bluesky (suite au projet Beaker browser)

Astrachat (diverses plateformes : android + i-phone + windows + mac + linux)
Softwares et applications Pro utilisés par la Silesian University of Technology, la Tufts Medical Center, la Nasa, l'U.S. Army, l'US Marines Corps, le Ministry of Defence UK, le gouvernement du Canada et la République d'Argentine. Une entreprise peut utiliser Astrachat pour ses employés.

Converse (online)


--------------------------------------------------------------

Sites XMPP pour spécialistes

Ejabberd : extensible realtime platform (non-Fediverse)

Gitea : lightweight DevOps platform

Mattermost : secure collaboration hub for technical teams

Movim : social platform shaped for your community

Prosody : communication server, easy to set up

Soapbox : powering the future of social media (Fediverse)

Snikket : start your own server

Isode : pro services for military and government

Xmpp-web : lightweight web chat client for Xmpp server

Xmpp domain : host a XMPP domain for business or family

JPM : your phone number on every device / cheogram

Daniel Gultsch : commercial products & services


--------------------------------------------------------------











Instances Jitsi-Meet



Depuis le site officiel

Depuis le site Pro 8x8

Autre serveur : Hadoly

Autre serveur : Chapril

Autre serveur : Debian

Autre serveur : Nomagic

Autre serveur : Rezopole

Autre serveur : Letsmeet











Réseaux fédérés (1/2)
Sites & applis utilisant le Fediverse











Article : pourquoi les réseaux décentralisés?

Cartographie de serveurs [ancien] : fediverse observer

Annuaire de serveurs & filtres de recherche : to the fediverse

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Micro-blogging : Misskey (depuis 2014)

Micro-blogging : Pleroma (depuis 2018)

Macro-blogging : Hubzilla (depuis 2015)

Macro-blogging : Friendica (depuis 2010)

Micro-blogging : Fosstodon (depuis 2016)

Micro-blogging : GNU social (depuis 2010)

Micro-blogging : Akkoma (aggrégateur Pleroma)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Streaming vidéo : Owncast
(avec serveur de discussion)

Streaming audio : Castopod

Hosting vidéo : PeerTube (depuis 2015)
=> Voir une liste des instances ou créer la sienne
=> Utiliser le moteur de recherche Sepia
(recherche globale dans toutes les instances)

Hosting audio : Funkwhale (depuis 2015)
=> Voir une liste des instances ou créer la sienne

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rédaction collaborative : Plume

Rédaction collaborative : Write freely

Partager des images/actus : Socialhome

Rassembler, organiser, partager : Mobilizon - informations

Rassembler, organiser, partager : Mobilizon - l'outil

Rassembler, organiser, partager : Mobilizon - search index

Partager des images : PixelFed (depuis 2018)

Réseau social optimisé pour le RaspberryPi : Bonfire

Lectures & opinions (du style GoodReads) : BookWyrm











Réseaux fédérés (2/2)
Sites & applis sans le Fediverse



Gancio : agendas pour évènements

Diaspora : site officiel du réseau social fédéré
Liste de noeuds disponible sur the-federation.info

Spritely : réseau social distribué (ou "réparti" en p2p)

Gab : réseau social fédéré (plusieurs fournisseurs tiers)

LearnAwesome : lectures & opinions (du style GoodReads)

Inventaire : prêter ou donner un livre, garder une trace, etc.

Olki : plate-forme d'échanges scientifiques (avec le Fediverse)

Lemmy : aggrégateur de liens (du style Reddit, Raddle, Lobste.rs)

Messagerie décentralisée Matrix (element.io) : instance Riot officiel

Messagerie décentralisée Matrix (element.io) : instance Riot Mozilla

Messagerie décentralisée Matrix (element.io) : instance Riot Gnome

Messagerie décentralisée Matrix (element.io) : instance Riot Nomagic











Branches du réseau Trom



* TioTrom (site web de l'auteur)

* Trade-free (page de promotion)

* Trom news (articles & actualités)

* Media stuff (images de réflexion)

* Rss feeds (annuaire de sites web)

* Trom Jaro (Linux gratuit alternatif)

* Videoneat (films & documentaires)

* Free tools (outils en ligne et gratuits)

* Internet archive (quelques vidéos du site)

* Répertoire de sites web (classé par catégories)

* Websites network (les sites composant le réseau)











Réseau de Mike Adams

M.A. est l'auteur / co-créateur de tout ce qui suit



Brighteon TV

Brighteon radio

Brighteon social

Brighteon books

Brighteon videos



---------------------------------------------------------------------------------------


Natural news.com

Health ranger.com

Health ranger store.com

Natural news - audiobooks

Health ranger report on Brighteon

BrighteonTV : main channel of Brighteon

HealthRanger : blog de Mike Adams sur Bastyon

--------------------------------------------------------------------------------------

CWC Labs

Food forensics

Cesium eliminator

---------------------------------------------------------------------------------------


M.A. on Rumble

M.A. on Apple podcasts

M.A. on Banned video

M.A. on Bitchute

M.A. on Clouthub

M.A. on Gettr

M.A. on Parler

M.A. on Rumble

M.A. on Substack

M.A. on Truth Social

M.A. on Twitter

------------------------------------------------------------------------











Réseaux divers propriétaires
Alternatives aux réseaux classiques,
non ou moins censurés, non-Fediverse





Odnoklassniki (russe)

VK / Vkontakte (russe)

Gettr (website + appli)

Parler (website + appli)

Minds (website + appli)

Spreely (website + appli)

Wego (avec posts audio)

Flote (contenu monétisé)

Anonup (patriot platform)

WT social (par Jimmy Wales)

Listen [voice] (requiert gmail)

Zone FR [ancien] (communauté)

ZeroNet [ancien] (bitcoin / bittorrent)

Horyou : réseau social avec Spotlight,
monnaie digitale d'inclusion économique

Nostr (censorship-resistant social media)

The Dots (professionnel de genre Linkedin)

MeWe (utilise le protocole Solid, par l'inventeur du
World Wide Web ou "www". / Interview en mai 2022)











Audio recorders



Clyp-it (avec lien généré)

Speakpipe (avec lien généré)

Voicespice (avec lien généré)

Audio voice (sans lien généré)

Lingua recorder (sans lien généré)

IOtools recorder (sans lien généré)

Dictaphone audio (sans lien généré)

Rev voice recorder (sans lien généré)

Vocaroo (avec lien généré, style anime)

Online voice recorder (sans lien généré)

Coach voice (avec lien généré, au format wav)

Speech voice (sans lien généré, au format ogg)

Text2speech (sans lien généré, avec paramètres)

Resonate recorder (sans lien généré, au format wav)

H5P audio recorder (sans lien généré, au format wav)

Record online (avec lien généré, stocké sur CloudFront)











Audio casting



Ausha

Headliner

Transistor

Huffduffer

Podomatic

Audioboom

Blog talk radio

Wavve (avancé)

Anchor (spotify)











Stockage de fichiers



Send Visee
(+ lien source)

Tribler (en anglais)

Volafile (en anglais)

Smash (en français)

Jirafeau (en français)

4shared (en français)

Send GB (en français)

Jumpshare (en anglais)

We transfer (en français)

Transfer now (en français)

Swiss transfer (en français)

Send anywhere (en anglais)



Sndup : stockage audio

Reverb chat : stockage audio

TwistedWave : stockage audio

Pic infini : stockage d'images

Postimage : stockage d'images

NixNet Upload : stockage d'images











Stockage de vidéos



Dlive

Vistia

TVS 24

Playeur

79 days

Onesvp

Rumble

Bitchute

ReInfo vf

BanTube

Howtube

UGETube

Restream

Brighteon

Youmaker

(Invidious)

Streamable

Banned video

Crowdbunker

LBRY / Odysee

Dulce revolutión

Imago / indexation











La surveillance des e-mails


Depuis 2019/2020, il n'est plus assez réaliste ou raisonnable de compter sur les réseaux sociaux, ou sur un fournisseur commercial d'e-mails pour la confidentialité de communications plus "délicates" ou qui "dérangent" (ou qui sont porteuses d'espoir); tel que la promotion du projet d'Éco 3.

Non seulement certains fournisseurs de boite e-mail parcourent et enregistrent typiquement le contenu de tout message (ceci pour une large variété d'objectifs), mais ils concèdent également (la plupart du temps ou systèmatiquement) aux demandes hiérarchiques souhaitant limiter vos libertés numériques. Ils échouent donc à instaurer des politiques réellement strictes pour la vie privée des usagers, si tel serait (vraiment) leur objectif.

Leurs intérêts commerciaux seront toujours opposés à tout ce qui pourrait les gêner, notamment (et dans le cas nous intéressant) à certains espoirs d'évolution économique un peu "trop" évolutionnaires, même si ces derniers ne les "menaceraient" pas directement. La hiérarchie pratique le "full pipe monitoring", c'est-à-dire la surveillance généralisée d'une banque d'adresses IPs, mais font également une cartographie des associations, etc...

Ces procédés leur donnent par exemple la capacité de construire un plan détaillé de l'organisation des mouvements sociaux, mais également des informations précises sur des liens qui devraient être (selon eux) "perturbés" (s'ils ne sont pas directement censurés); ceci pour limiter fortement la portée de toute initiative positive ou encourageante, qui existe déjà ou même... qui serait à peine annoncée en tant que simple nouveau projet.

Voilà pourquoi, si vous faites le choix de nous contacter par e-mail, la toute 1ère réponse que vous recevrez sera notre invitation à créer tout d'abord un nouveau compte e-mail (chez un fournisseur de liste "verte"); dans le cas où il sera estimé que vous fournisseur actuel ferait partie de cette liste "rouge", et que notre réponse à votre question serait un peu trop "sensible" pour être enregistrée par ces enfants qui n'auront toujours pas grandi.









Liste rouge de fournisseurs e-mails

(évitez ou ignorez autant que possible d'informer sur l'existence du projet à vos contacts inscrits chez ces fournisseurs)

- @aol
- @live
- @gmx
- @yahoo
- @icloud
- @yandex
- @hotmail
- @outlook
- @facebook
- @gmail ou @googlemail
- @une-banque
- @un-opérateur-telecom
- @un-fournisseur-internet
(en fonction des fournisseurs)








Liste orange de fournisseurs e-mails

(informez sur l'existence du projet à vos contacts inscrits chez ces fournisseurs, éventuellement)

- @zoho
- @runbox
- @soverin
- @hushmail
- @privatemail
- Autre fournisseur payant








Liste 'verte' de fournisseurs e-mails

(informez en "toute confiance" sur l'existence du projet à vos contacts inscrits chez ces fournisseurs)

- @ProtonMail
- @TutaNota
- @MailFence
- @Posteo
- @Disroot
- @Dismail
- @MsgSafe
-@Mail2tor
- @SendInc
- @CTemplar
- @UnSeen
- @CripText
- Les @zaclys et autres alternatives

- Les noms de domaine propres ou privés,
ou n'étant pas liés à une chaîne commerciale.
(par ex. des .com / .net / .org / .info / .[code pays]...)



Dans tous les cas, et quel que soit le fournisseur e-mail utilisé, il est suggéré d'envoyer ses e-mails (ou de visiter des sites web en général) par le biais de TOR browser, un navigateur qui renforce la confidentialité (disponible sur PC/Mac et smartphone), ou d'utiliser le boîtier VPN de sécurité eniKma.







Une alternative aux Signal,
Whatsapp, Telegram et autres






Choisir une application XMPP à installer =>






Témoignage


"Permettez-moi de commencer par dire que j’adore XMPP. C’est l’une de ces technologies qui, si elle était adoptée par le grand public, apporterait d’énormes avantages à ses utilisateurs. Bien que XMPP soit largement utilisé de nos jours, le capitalisme de surveillance avec ses grandes entreprises et leurs gardiens fortifiés a fait en sorte qu’il restera probablement inconnu de la plupart des gens.

XMPP est un protocole de messagerie standard pour la communication et la présence en ligne. Il a été créé en 1998 avec l’intention de fournir une alternative gratuite et ouverte aux services de messagerie instantanée propriétaires de l’époque, tels que AOL Instant Messenger, Yahoo ! Messenger, Microsoft MSN, ICQ, etc.

Il est intéressant de noter qu’il fut un temps (vers 2007) où XMPP était utilisé par des entreprises comme Google et Whatsapp pour prendre en charge leurs plates-formes de messagerie. Cela signifie que Whatsapp et Google Talk étaient basés sur XMPP et qu’ils pouvaient donc interopérer. Vous pouvez utiliser un compte XMPP pour communiquer avec vos contacts à l’aide de Google Talk ou Whatsapp. Cela a duré quelques années avant que Google et al. ne mettent fin à leur interopérabilité et ne déménagent dans leurs jardins clos respectifs.



Depuis sa création, il n’a cessé de s’améliorer et d’évoluer au point qu’il peut être considéré comme une alternative complète aux plateformes de messagerie comme Whatsapp, Signal, Telegram, etc. avec des avantages significatifs :

* Il s’agit d’un niveau de vie ouvert, avec une large communauté amicale qui le soutient.

* Décentralisé et fédéré : tout comme l'e-mail, votre compte XMPP peut communiquer avec d’autres comptes, sans égard au fait qu'ils appartiennent ou non à un autre fournisseur. Cela permet aux collectivités ou aux entreprises d’avoir leur serveur XMPP (et donc des adresses personnalisées) et de communiquer sans aucune barrière [tout comme une adresse e-mail disroot peut échanger avec une adresse dismail, etc...].

* Prise en charge de plusieurs appareils : vous pouvez utiliser le même compte sur un nombre illimité d’appareils et de clients [= applications & logiciels]. Vos messages seront synchronisés sur tous les appareils et clients. Il existe d’excellents clients pour les appareils mobiles (par ex. "Conversations", Monal), pour les ordinateurs de bureau (par ex. Gajim, Dino, BeagleIM), et sur le Web (par ex. Converse.js, et même les terminaux).

* Cryptage : XMPP prend en charge différentes méthodes de cryptage, à la fois entre clients/serveurs et entre clients (E2EE). En particulier, le protocole OMEMO de pointe est pris en charge par la plupart des clients actuels. OMEMO offre un haut niveau de sécurité et de confidentialité similaire à Signal ou Whatsapp et supérieur à Telegram.

* Intégration : il existe d’excellentes bibliothèques qui vous permettent d’intégrer XMPP à des applications ou des services (par exemple Smack, python-nbxmpp).

* Déploiement : il est relativement facile de déployer votre propre serveur avec un domaine au choix. Les services XMPP (par exemple, Prosody, Snikket, OpenFire) sont extrêmement efficaces et légers, ce qui permet de prendre en charge de nombreux comptes à l’aide d’un serveur à 5 $/mois. Sinon, il est trivial d’ouvrir un compte dans l’un des nombreux serveurs publics gratuits.



Le seul défi de l’utilisation de XMPP est peut-être sa flexibilité et les choix auxquels les utilisateurs sont confrontés. Différents clients peuvent prendre en charge différentes fonctionnalités. Par exemple, Gajim est un client de bureau fort personnalisable, qui prend en charge un grand nombre de fonctionnalités, à l’exception des appels audio/vidéo; tandis que Dino est un autre client avec une personnalisation limitée mais une excellente prise en charge des appels audio/vidéo. De plus, il existe encore d’anciens clients qui ne prennent en charge les fonctionnalités modernes (par ex. E2EE) et peuvent prêter à confusion si un utilisateur décide d’utiliser l’un d’entre eux. Cela veut dire que les utilisateurs doivent participer activement à la prise de décisions sur les besoins et services ou applications adaptés à leur utilisation. Peut-être y a-t-il une certaine similitude ici avec Linux, où il existe plusieurs distributions, chacune ayant un certain nombre d’environnements de bureau. Et il ne faut pas oublier que beaucoup de gens n’aiment pas cette flexibilité, mais préfèrent qu’on leur donne une seule option et que toutes ces décisions soient prises en leur nom.

En conclusion, XMPP est une bien meilleure option à ces messageries instantanées de plates-formes propriétaires et fermées (telles que Whatsapp ou Telegram), tout comme (en comparaison) il existe ActivityPub par rapport à Twitter ou d’autres plateformes sociales. D’autre part XMPP, est plus en bonne santé que jamais, utilisé par des millions de personnes, avec une communauté active et positive. Ce protocole a d'ailleurs été avec nous avant même l'apparition de ces plates-formes grand public, et tout indique encore sa longue pérennité après leur disparition."





Source de l'article : Upsub.me

Newsletter sur Xmpp.org

Newsletter sur Linuxfr.org

XMPP status checker : quickly check connectivity status









Questions d'utilisateur



Qu'est-ce que XMPP/Jabber ?



XMPP est un standard ouvert (protocole) de communication, typiquement utilisé pour la messagerie instantannée et les discussions en groupes. Vous avez surement déjà utilisé XMPP si vous utilisez WhatsApp, Fortnite, Zoom etc. Mais ce sont des réseaux fermés, où toutes vos données appartiennent à une seule entreprise et où les utilisateur·ices d'un service ne peuvent pas communiquer avec les utilisateur·ices d'un autre. Le protocole XMPP peut aussi être utilisé pour permettre aux utilisateur·ices de communiquer entre les fournisseurs de services (comme avec le mail ou Mastodon), et cette fédération ouverte est souvent appelée la fédération Jabber. Jabber/XMPP est également une communauté d'utilisateur·ices et développeur·euses conviviale, qui apprécient la liberté de communication et le respect de la vie privée. La majorité d'entre nous sont bénévoles, et tout le monde est le·a bienvenu pour rejoindre l'effort collectif.






Pourquoi devrais-je me soucier de la fédération dans mon application de messagerie instantanée ?



La fédération Jabber/XMPP est un réseau décentralisé de serveurs qui communiquent les uns avec les autres. Cela signifie qu'il n'y a pas de point central de contrôle ou de défaillance, ce qui rend le réseau très résilient. Comme il n'y a aucun silo pour garder en otage vos données et contacts, l'enfermement propriétaire devient impossible. N'importe qui peut configurer son propre serveur et rejoindre le réseau, et vous pouvez, à partir de n'importe quel compte, immédiatement communiquer avec des millions d'utilisateur·ices à travers le monde.






Pourquoi y a-t-il une variété si déroutante de services et d'applications ?



Tout comme avec le mail, Jabber/XMPP n'est pas géré par une seule entreprise, il existe donc une variété de services et de clients, chacun répondant à des cas d'utilisation différents. JoinJabber.org a été créé pour faciliter la recherche du service et du client qui correspondent le mieux à votre cas d'utilisation. En tant que communauté indépendante gérée par des bénévoles, nous faisons nos recommandations sans influence des vendeurs commerciaux. Si notre site web/documentation ne vous aident pas (pour l'instant), nous vous encourageons à nous envoyer des critiques constructives afin que nous puissions les améliorer.






Est-ce que mes données sont vendues à des annonceurs ? Suis-je le produit ?



La communauté Jabber/XMPP est créée et gérée par des bénévoles enthousiastes sans but lucratif, même si certaines entreprises font du business avec. Le logiciel que nous recommandons est gratuit et open source avec des sources de financement transparentes. Des serveurs spécifiques peuvent porter atteinte à votre vie privée, cependant, ce n'est pas une pratique courante dans l'écosystème Jabber/XMPP, et nous faisons de notre mieux pour que les fournisseurs de services proposés sur joinjabber.org soient de bonne foi.

De plus, certains fournisseurs de services peuvent configurer des fonctionnalités pratiques que vous aimerez ou non. Par exemple, quicksy.im a été spécialement conçu pour permettre aux utilisateur·ices de s'inscrire avec leur numéro de téléphone, comme avec WhatsApp ou Signal. Si vous n'aimez pas ça, vous êtes libre d'utiliser n'importe quel autre fournisseur de services, et communiquer avec vos amis qui sont sur Quicksy. Enfin, lorsque vous ou votre collectif utilisez vos propres serveurs Jabber/XMPP, c'est vous qui contrôlez et décidez ce qui est fait avec ces données.






Ça s'appelle XMPP ou Jabber ? Il y a une différence ?



C'est un sujet controversé mais il n'y a fondamentalement aucune différence autre que le nom que les personnes préfèrent utiliser. Traditionnellement, XMPP fait référence au protocole standard, tandis que Jabber désigne la fédération ouverte de serveurs parlant avec le protocole XMPP. Cependant, les deux peuvent être utilisés de manière interchangeable.

« Jabber » utilisé de manière commune ne doit pas être confondu avec la marque déposée "Jabber" appartenant à Cisco Systems, Inc. depuis au moins 2008. La marque déposée est quelque peu lié à XMPP en ce que les différents produits nommés Jabber chez Cisco sont basés sur XMPP, quoique généralement incompatible avec l'écosystème ouvert XMPP/Jabber.






Est-ce que XMPP/Jabber supporte le chiffrement ? Est-ce que mes conversations sont sécurisées ?



Il y a deux types de chiffrement que nous supportons et promouvons :

* Sécurité du transport (chiffrement réseau)
* Chiffrement de bout-en-bout (chiffrement du contenu)

Les connections vers/depuis/entre les serveurs sont généralement sécurisées avec TLS, qui n'est pas parfait mais protège les utilisateur·ices et serveurs des attaques classiques sur le réseau. Des mécanismes de transport alternatifs pour le protocole XMPP comme les services Tor peuvent proposer une meilleure securité ou une sécurité supplémentaire.

Le chiffrement de bout-en-bout est supporté par plusieurs extensions, notamment le chiffrement OMEMO (derivé du protocole Signal) et le chiffrement PGP. Beaucoup de clients XMPP font d'OMEMO le choix par défaut et aussi facile à utiliser que possible sans compromettre votre sécurité. Cependant, ces implémentations n'ont pas fait l'objet d'un audit de sécurité. Si un audit de sécurité est obligatoire pour vous, merci de lire la FAQ de Sécurité(sur cette même page).






J'ai lu que XMPP/Jabber a été remplacé par le nouveau protocole Matrix



XMPP et Matrix sont deux protocoles sans liens mais avec des objectifs et propriétés similaires. Les deux sont fédérés. Aucun ne remplace l'autre et une bonne interopérabilité est un objectif des deux côtés. XMPP est la norme Internet officielle de longue date de l'IETF pour la messagerie instantannée, et permet à n'importe qui de contribuer et d'étendre les spécifications. Si vous n'êtes pas sûr s'il vous faut utiliser Matrix ou XMPP (ou les deux), vous pouvez trouver une comparaison un peu biaisée des points forts de chaque solution à la question "Quelles différences y a-t-il entre XMPP et Matrix en détail?" sur cette même page.






Est-ce que je peux créer un compte avec mon numéro de téléphone, afin que mes contacts puissent me trouver facilement ?



Il existe un service Jabber/XMPP nommé Quicksy qui ne fait que ça. Cependant, c'est généralement considéré comme une fonctionnalité anti vie privée, car les numéros de téléphone sont facilement liés aux identifiants gouvernementaux dans la plupart des pays. De plus, les téléphones portables sont un puissant moyen de surveillance et d'attaques réelles contre les utilisateur·ices (comme le démontre Facebook, à plus d'une occasionn). Cependant, nous pensons qu'il est tout à fait normal que des personnes veuillent donner volontairement leur numéro de téléphone, du moment que le service ne porte pas atteinte à la vie privée de vos ami·es.






Est-ce que je peux faire des appels audio/video ou des conférences avec XMPP/Jabber ?



La réponse courte est oui. Il y a une dizaine d'années, les premières tentatives de conférence audio/vidéo étaient déjà prometteuses, mais au fil des ans, le système a été affiné. Les nouvelles spécifications basées sur la norme WebRTC sont solides, bien qu'elles ne soient pas encore largement implémentés sur les clients. La visioconférence nécessite beaucoup plus de ressources serveur et n'est pas largement prise en charge par tous les serveurs. Jitsi Meet est une solution libre très populaire basée sur XMPP qui peut être déployée pour la visioconférence. En fait, c'est la solution utilisée par la communauté matrix.






Si XMPP/Jabber est si génial, pourquoi ce n'est pas plus populaire ?



Beaucoup de personnes utilisent tous les jours XMPP sans s'en rendre compte ! XMPP est à la base de nombreuses plateformes de messagerie commerciale (comme WhatsApp et Zoom) et est largement utilisé dans l'industrie du jeu pour les applications multijoueurs. De nombreuses grandes entreprises et organisations l'utilisent également pour leur communication interne. Hélas, peu de ces cas d'usage sont ouverts à la fédération XMPP au sens large, et certains qui étaient ouverts par le passé ont décidé de fermer cette interopérabilité principalement pour des raisons de profit à court terme.

L'écosystème à but non lucratif Jabber/XMPP se développe de jour en jour, mais n'avait jusqu'à présent aucune plateforme communautaire pour promouvoir les cas d'usage à but non lucratif. C'est pourquoi nous avons créé le collectif JoinJabber : fournir des informations à jour aux nouvelles et nouveaux venus dans l'écosystème Jabber/XMPP.











Questions avancées


À quel point XMPP/Jabber est-il durable ?



XMPP/Jabber a été standardisé au début des années 2000 (il y a 20 ans) et certains services hébergés ont à peine quelques années de moins. Ils fonctionneront probablement encore dans une décennie. D'autres serveurs sont exploités par des associations à but non lucratif avec un modèle durable : associations de promotion des logiciels libres et de la vie privée (comme l'April, 5July et La Quadrature), fournisseurs d'accès Internet à but non lucratif (comme franciliens.net et ARN), associations dédiées à Jabber/XMPP (comme jabber.fr et TODO plein d'autres), ou cooperatives d'hébergement (comme disroot). Ces serveurs ont de bonnes chances de fonctionner encore dans dix ans.

D'autres serveurs gérés par des entreprises, des universités et des passionnés peuvent encore fonctionner dans une décennie car l'hébergement des services Jabber/XMPP nécessite très peu de ressources. Cependant, il n'y a aucun moyen de le savoir avec certitude, car leur modèle économique et leurs motivations peuvent ne pas être alignés avec celles de leurs utilisateur·ices. Malgré cela, il est courant dans l'écosystème Jabber/XMPP qu'un·e opérateur·ice cessant ses activités prévienne ses utilisateur·ices longtemps à l'avance (car il n'y a aucune motivation commerciale à ne pas le faire), afin qu'iels aient le temps de migrer vers un autre serveur.

L'hébergement de services Jabber/XMPP n'est pas compliqué pour les administrateur·ices système, donc l'option la plus durable peut être de créer votre propre serveur. Si vous êtes membre d'une association à but non lucratif, d'une coopérative ou d'une autre entité collective avec une équipe d'administrateur·ices système dédiée, envisagez d'avoir votre propre serveur. Si vos services sont déjà gérés par une entité d'hébergement tiers et que vous avez confiance dans le fait qu'ils continueront à fonctionner pendant longtemps, vous pouvez leur demander d'héberger pour vous un service Jabber/XMPP, en plus des habituels services de Web/mail/DNS.






Jabber/XMPP n'a pas une certaine fonctionnalité, pourquoi se développe-t-il si lentement ?



XMPP est conçu pour être facilement extensible et a évolué ces dernières années pour devenir un écosystème moderne de messagerie instantannée. Si vous avez de mauvais souvenirs d'il y a dix ans, vous devriez réessayer. Certains vieux clients n'ont pas toutes les fonctionnalités que l'on pourrait attendre d'une messagerie moderne, mais ceux annoncés sur notre page d'accueil devraient être satisfaisants. Dites-le nous si ce n'est pas le cas.

De plus, XMPP étant un protocole standard, toutes les propositions sont examinées et évoluent publiquement, principalement sur les listes mail et le site XMPP Standards Foundation. Cela peut sembler freiner l'innovation, mais c'est en fait tout le contraire. Le processus de spécification, aussi lourd soit-il, n'empêche pas les développeur·euses d'étendre les fonctionnalités existantes ou d'en implémenter de nouvelles si une nouvelle spécification n'est pas (encore) approuvée. Cela aide simplement les autres développeur·euses à se mettre à niveau s'iels le souhaitent et quand iels le souhaitent.






Quelles différences y a-t-il entre XMPP et Matrix en détail ?



C'est une comparaison quelque peu subjective (sentez-vous libre de ne pas y adhérer).

Jabber/XMPP :

* Bien établi et stable
* De nombreux clients sur la plupart des plateformes, certains avec un ensemble de fonctionnalités modernes, d'autres moins
* Un écosystème dédié, principalement à but non lucratif, tant pour les clients que pour les serveurs
* Extensible pour gérer de nombreux utilisateur·ices avec peu de ressources côté serveur (pensez Raspberry Pi)
Fonctionne bien avec Tor et d'autres proxies pour le respect de la vie privée
* Les salons de discussion et les serveurs minimisent le partage de métadonnées, ce qui le rend plus respectueux de la vie privée, en particulier si vous utilisez votre propre serveur XMPP
* Bien que des passerelles vers d'autres systèmes de messagerie instantanée soit disponible, les efforts ont été réduits ces dernières années a accumulé une certaine dette technique au fil des ans


Matrix :

* "Element" (le client web officiel de Matrix), a une interface et une expérience utilisateur modernes
* Les salons de discussion sont résistants à la censure, car ils ne sont pas sur un seul serveur
* Des financements/ressources dédiés pour faire progresser l'écosystème plus rapidement
* Principalement développé par une société à but lucratif basée au Royaume-Uni
* Une implémentation de référence (Synapse) lourde en terme de ressources serveur, ce qui le rend difficile/coûteux à auto-héberger
* Un réseau fédéré relativement centralisé, avec (au moins par défaut) des services d'identité centralisés
* Un engagement pour le pair-à-pair (moins avancé dans l'écosystème XMPP)
* Accent mis sur les passerelles vers d'autres systèmes de messagerie instantanée, créées par les principaux développeur·euses
* A une base de code encore assez jeune et en grande partie expérimentale

Comme vous pouvez le voir, les deux protocoles ont leurs forces et leurs faiblesses, mais ils fonctionnent sur des principes similaires. En théorie, il aurait été possible (et plus simple) de construire le protocole Matrix au-dessus de XMPP pour éviter de fragmenter l'écosystème. Pourquoi cela n'a pas été fait est une bonne question, mais le fait est que nous avons maintenant deux protocoles/écosystèmes avec des objectifs similaires, et nous devrions essayer de mettre nos égos de côté et travailler pour l'interopérabilité, au profit des utilisateur·ices.











Questions de sécurité



Comment puis-je me protéger de mon serveur ?



Quel que soit le niveau de confiance que vous accordez à votre opérateur·ice de serveur, vous pouvez prendre des mesures supplémentaires pour protéger votre vie privée. Par exemple, accéder au serveur via Tor ou un VPN protégera votre géolocalisation de votre serveur ou de tout observateur entre les deux. De plus, le chiffrement de vos messages avec OMEMO ou PGP protégera le contenu de vos communications de votre serveur, et du serveur de votre destinataire.






Comment un serveur malveillant pourrait-il m'impacter ?



Un serveur malveillant est un gros problème, comme avec d'autres réseaux fédérés (comme le Fédiverse ou le mail). Un serveur malveillant peut :

* Lire vos messages non-chiffrés
* Voir la liste de vos contacts et groupes de discussion (et autres groupes/communautés)
* Lire l'historique de vos précédents messages reçus/envoyés (si l'archivage est activé sur le serveur, et souvent uniquement pour une certaine durée), et lire vos nouveaux messages
* Vous empêcher de recevoir ou envoyer des messages
* Envoyer des messages à d'autres serveurs/utilisateur·ices en se faisant passer pour vous

Cette liste peut sembler effrayante au premier abord, mais ce modèle de sécurité est le même dans la plupart des réseaux fédérés. Le concept de réseaux fédérés est qu'un serveur est responsable de nombreux utilisateur·ices et agit en leur nom du point de vue des autres utilisateur·ices.

Notez qu'un serveur malveillant ne signifie pas nécessairement un·e opérateur·ice de serveur malveillant. Les serveurs sont compromis et c'est pourquoi nous promouvons également de bonnes pratiques de sécurité pour les serveurs.






Quelles sont les autres menaces dont je devrais être conscient·e ?



Si votre serveur n'est pas compromis, vous devez quand même savoir que :

* Le serveur de votre correspondant·e peut être compromis, auquel cas vos communications non chiffrées avec ce·tte correspondant·e pourraient toujours être inspectées/modifiées/bloquées

* Certains services publics (comme les salons de discussion) publient l'adresse Jabber de chaque membre ; dans ce cas, vous pourriez recevoir des messages non sollicités d'autres utilisateur·ices même après avoir quitté le salon de discussion (dans les salons pseudonymisés, les autres utilisateur·ices ne peuvent vous contacter que lorsque vous êtes dans le salon)

* Les services publics pseudonymisés révéleront toujours votre adresse Jabber à leurs opérateur·ices et administrateur·ices ; de plus, les serveurs implémentant les occupant-id (XEP-0421) associeront un identifiant unique par salon à votre adresse, même si vous vous connectez sous un pseudonyme différent, afin que d'autres utilisateur·ices puissent vous reconnaître (mais pas vous identifier) ; si vous souhaitez vous protéger contre ça, vous pouvez créer un autre compte Jabber/XMPP pour interagir avec ces services.

* L'utilisation d'images d'avatar vcard peut vous identifier à travers de multiples discussions de groupe pseudonymisés même si vous utilisez des noms différents dans chacun d'eux

* La plupart des clients publient des informations de présence (messages de status en ligne, indisponible) par défaut, qui peut être utilisé pour corréler vos différentes identités (ex. qui passe en ligne/hors ligne au même moment) ou espionner votre emploi du temps ; cela peut être facilement désactivé dans la plupart des clients Jabber/XMPP, alors n'hésitez pas à dire aux développeur·euses de vos clients que la confidentialité devrait être la valeur par défaut !

* Un·e observateur·ice passif sur le réseau peut enregistrer l'activité du réseau entre vous et votre fournisseur de services, et tenter de corréler votre activité réseau avec votre identité pseudonyme

* Un·e observateur·ice passif sur le réseau peut découvrir que vous vous connectez à un fournisseur de services spécifique en espionnant vos requêtes DNS et/ou les en-têtes TLS SNI

* Un·e attaquant·e actif sur le réseau peut essayer :

- Une attaque par repli pour forcer des communications moins sécurisées avec votre fournisseur de services
- D'usurper l'identité de votre fournisseur de services, avec un certificat TLS approuvé par une Autorité de Certification connue

* Votre client Jabber/XMPP peut stocker certaines informations non chiffrées sur votre système, comme votre nom d'utilisateur/mot de passe ou un historique de vos messages ; la plupart des clients peuvent être configurés pour éviter cela






Dois-je choisir un prestataire de services spécifiquement destiné aux militants ?



Si vous participez à une dissidence politique pour le changement social, vous pouvez envisager d'ouvrir un compte chez un hébergeur auto-organisé et pro-militants. Ceux-ci ignoreront généralement les demandes légales étrangères de divulguer vos données, mais soyez conscient·es qu'ils peuvent toujours être contraints par leurs autorités locales de dénoncer les utilisateur·ices. De plus, vous devez être conscient·e que les serveurs radicaux favorisent la sécurité des luttes sociales, mais banniront activement les sympathisants fascistes, les crypto-escrocs et autres utilisateur·ices ayant des comportements préjudiciables pour leurs communautés. Script kiddies du monde entier, veuillez gérer vos propres serveurs, vous apprendrez peut-être une chose ou deux.

Lorsque vous utilisez un fournisseur de services à but non lucratif qui ne prend pas de mesures supplémentaires pour protéger la vie privée de ses utilisateur·ices, veuillez garder à l'esprit qu'ils sont généralement gérés par de petites communautés, qui peuvent choisir de collaborer avec les forces de l'ordre car ils n'ont peut-être pas les ressources nécessaires pour se battre devant les tribunaux et fournir de nouveaux serveurs en cas de saisie de matériel.

Enfin, il peut y avoir des avantages à avoir un compte sur un serveur populaire. Selon votre modèle de menace, un compte sur un grand serveur populaire peut aider à masquer vos métadonnées dans les masses de connexions vers/depuis ce serveur.






Audits de sécurité



La plupart de l'écosystème Jabber/XMPP n'a pas été audité pour la sécurité. Les discussions chiffrés par OMEMO sur Conversation ont été auditées en 2016. Côté serveur, prosody et ejabberd n'ont pas d'audit de sécurité publique disponible, mais ont très peu de vulnérabilités (à part les vecteurs de DOS) trouvées au fil des ans (ejabberd, prosody).

Si un audit de sécurité est important pour vous, n'hésitez pas à fournir ou à financer des audits de sécurité pour des parties de l'écosystème. Notamment, certains développeurs du serveur prosody ont exprimé le souhait d'être audités. Si un audit de sécurité complet est une exigence pour vous, et que vous n'avez pas les compétences/ressources pour y contribuer, veuillez envisager d'utiliser des alternatives à l'écosystème Jabber/XMPP comme Signal (dernier audit en 2017), Briar (dernier audit en 2017) ou Threema (dernier audit en 2020).






Qui développe Jabber/XMPP ? Sera-t-il bloqué dans mon pays ?



L'écosystème XMPP/Jabber est développé et géré par un réseau mondial de bénévoles et de petites organisations, bien qu'il existe également de grandes multinationales et des gouvernements qui en dépendent. Au moment d'écrire ces lignes, la plupart des bénévoles de l'écosystème XMPP libre résident en Europe centrale, mais il y a des contributeur·ices du monde entier. Bien qu'il soit hautement improbable qu'un gouvernement bloque l'ensemble du protocole XMPP (qui est utilisé pour beaucoup de choses), il est tout à fait possible qu'ils bloquent des serveurs spécifiques, ou bloquent les connexions des clients vers des serveurs étrangers, comme c'est le cas de nombreux services passant par le Grand Pare-feu de Chine par exemple.

Cependant, même s'il est peu probable que Jabber/XMPP soit bloqué par votre gouvernement, il est tout à fait possible qu'ils surveillent et enregistrent vos connexions, qui sont des informations qui peuvent être utilisées contre vous.

Dans les cas les plus extrêmes, il est possible pour un opérateur de réseau (ou un ordre gouvernemental) de bloquer entièrement le réseau Jabber/XMPP. Dans ce cas, utiliser des mécanismes de contournement de la censure comme Tor peut vous aider à rester en contact. Cependant, sachez que le contournement de la censure gouvernementale peut être une infraction pénale là où vous résidez et que vous pourriez avoir des problèmes avec vos autorités locales si elles le découvre.











Questions sur les passerelles


Passerelles et ponts Jabber/XMPP avec d'autres réseaux.


Terminologie



* Les "Passerelles" ou "transports" permettent aux utilisateur·ices de se connecter à d'autres réseaux (IRC, Matrix…) comme s'iels y étaient connectés directement; la passerelle créera une session utilisateur sur le réseau distant via une méthode nommée "marionnette" ;

* Les "Ponts" connectent les espaces collectifs (comme des salons) entre les réseaux sans intervention des utilisateur·ices ; ils peuvent relayer les messages à travers un utilisateur dédié (robot de relais) ou avec des "marionnettes" des utilisateur·ices sur les réseaux distants. Certains réseaux distants permettent également au robot de relais de changer temporairement de nom, ce qui est nommé "imitation d'utilisateur·ice".

Les termes passerelle et ponts sont parfois utilisés de manière interchangeable. Par exemple, sur le réseau Matrix les deux sont nommés "ponts" mais une distinction est faite entre les salons "portail" (= avec passerelle) et "tuyau" (= avec pont).






Limites



* En raison de la nature souvent rétro-conçue de ces systèmes, ils sont susceptibles de tomber en panne et enfreignent généralement les conditions d'utilisation, en particulier sur des réseaux commerciaux comme Discord ;

* En raison des problèmes de liaison des différentes fonctionnalités des protocoles, la convivialité est presque toujours dégradée des deux côtés ;

* Certains réseaux bannissent les passerelles accessibles au public car elles sont facilement exploitées par les spammeurs et techniquement difficiles à différencier des robots de spam automatisé.






Sécurité et vie privée



* En raison de l'exposition des messages des utilisateur·ices sur des réseaux externes, la vie privée des utilisateur·ices n'est généralement pas préservée et il est rarement possible d'obtenir leur consentement ;

* Les passerelles et ponts malveillants peuvent surveiller l'intégralité des messages qui les traversent, car le chiffrement du réseau (TLS) s'interrompt des deux côtés sur la passerelle elle-même ;

* Les informations d'identification (comme les mots de passe) utilisées par les passerelles pour se connecter sont parfois stockées sur le serveur de la passerelle ; pour les systèmes sans mot de passe en particulier, comme Telegram, il peut également y avoir un risque de prise de contrôle permanente du compte lors de l'utilisation de passerelles publiques. La Double authentification devrait être utilisée pour de tels cas ;

* Certaines passerelles exposent publiquement le JID de l'utilisateur sur d'autres réseaux, parfois publiquement, contrairement à la façon dont la plupart des services XMPP fonctionnent (l'administrateur·ice d'un salon XMPP peut toujours voir les JID des utilisateur·ices, mais généralement les utilisateur·ices normaux ne peuvent pas); ces informations sont exposées au réseau distant par la passerelle pour la modération (faire la différence entre les utilisateur·ices) ;

* Les ponts imitant des utilisateur·ices peuvent facilement être utilisés de manière abusive pour se faire passer pour des utilisateur·ices.






Étiquette passerelle / pont



* Si vous êtes l'invité·e, vous devez respecter les règles de l'hôte. Donc si par exemple vous utilisez une passerelle XMPP -> IRC, vous devez respecter les conventions d'IRC. Mais si vous utilisez une passerelle IRC -> XMPP, vous devez respecter les conventions XMPP ;

* Essayez d'éviter d'utiliser des fonctionnalités qui ne marchent pas (réactions, réponses dans un thread etc.) ou marchent fortement dégradée (par exemple les citations) à travers les passerelles et ponts ;

* Avant de configurer un pont ou une passerelle, demandez poliment à l'opérateur·ice du salon ou au propriétaire du service si cela est autorisé (mais dans le cas de réseaux commerciaux, cela pourrait être impossible) ;

* Dans la plupart des cas, les passerelles et les ponts ne fonctionnent de manière fiable que lorsque vous êtes l'opérateur·ice de service des deux réseaux.











Questions d'administrateur


Questions destinées aux opérateur·ices de services (auto-hébergé·es ou non).


Puis-je gérer ou louer un service Jabber/XMPP sous mon propre nom de domaine ?



Oui, un seul serveur Jabber/XMPP peut facilement servir plusieurs domaines (hôtes virtuels) et il existe des projets qui offrent des services d'alias de domaine similaires à la façon dont certains fournisseurs de messagerie le font. Nous pouvons annoncer ces fournisseurs de services dans la section Collectif de notre documentation.






Ai-je besoin d'un serveur coûteux pour héberger moi-même un service XMPP/Jabber ?



Non, les serveurs Jabber/XMPP sont extrêmement économes en ressources. Le VPS de niveau le plus bas d'un fournisseur d'hébergement ou un ordinateur monocarte ARM bon marché comme le Raspberry Pi peut facilement héberger des centaines, voire des milliers d'utilisateur·ices simultanément.






Est-ce que je peux héberger un serveur Jabber/XMPP pour mes amis proches ?



Oui, en fait c'est un cas d'utilisation très courant. En raison de la nature fédérée du réseau, vous serez toujours en mesure de communiquer avec toute personne utilisant Jabber/XMPP et vous pourrez aider vos amis et votre famille moins avertis en matière de technologie à profiter d'un système de messagerie instantanée réellement respectueux de la vie privée.

Si vous recherchez une distribution Jabber/XMPP complète (client et serveur) pour héberger un petit serveur entre personnes de confiance, jetez un œil au projet Skinnet. Le serveur Snikket offre directement la possibilité aux utilisateur·ices existant·es d'inviter de nouveaux utilisateurs à rejoindre votre serveur sans ouvrir les inscriptions à toute la planète.






Est-ce que je peux héberger un serveur Jabber/XMPP sur un hébergement de site Web PHP partagé ?



Désolé, ce n'est généralement pas possible, car les serveurs Jabber/XMPP doivent fonctionner en continu, ce qui est empêché par la plupart des fournisseurs d'hébergement mutualisé (qui s'attendent à ce que les applications PHP ne soient utilisées que pour servir des sites Web). C'est en partie la raison pour laquelle il n'y a pas de serveurs XMPP modernes écrits en PHP même si en théorie il est possible d'en écrire un en PHP.






Dois-je ouvrir les inscriptions de mon serveur au public ?



L'hébergement de services Internet s'accompagne d'une certaine responsabilité et d'obligations légales. Vous devez soigneusement déterminer si vous souhaitez ouvrir votre serveur à des étrangers que personne autour de vous ne peut contrôler et qui pourraient ne pas partager certains de vos principes. Les inscriptions ouvertes (en particulier les "inscriptions externes") peuvent être exploitées par les spammeurs. Si votre serveur est exploité par des spammeurs, il est possible que d'autres serveurs bloquent les communications avec votre serveur.

Cependant, étant donné la nature fédérée de Jabber/XMPP, il n'y a rien de mal à empêcher de parfaits inconnus à créer des comptes sur votre serveur sans votre accord, car ils pourront créer un compte ailleurs et communiquer avec vos utilisateur·ices. À titre intermédiaire, vous pouvez envisager de mettre en place des inscriptions basées sur des invitations. Pour les discussions multi-utilisateur·ices, vous pouvez envisager d'activer les connexions anonymes afin que les utilisateur·ices qui n'ont pas (encore) de compte puissent rejoindre la conversation.

Enfin, gérer un serveur ouvert est vraiment cool. Si vous souhaitez le faire, veuillez consulter quelques guides sur la gestion du spam.






Est-ce que je peux fédérer mon serveur avec des serveurs onion ?



Oui, il est possible de configurer un serveur XMPP en tant que service Tor. Nous proposons un court tutoriel d'installation sur le site.






Quelles sont les exigences légales pour héberger un service Jabber/XMPP ?



Que vous soyez au service d'utilisateur·ices de l'Union européenne ou non, vous devez être conscient·e des exigences de protection des données du RGPD, parce qu'ils sont de bons conseils pour tout type de service. Des réglementations plus spécifiques peuvent s'appliquer en fonction de l'endroit où le serveur est hébergé et du pays de résidence de l'administrateur·ice système. Nous ne fournissons actuellement pas de conseils plus spécifiques dans cette FAQ, bien que les contributions soient les bienvenues.






Quelles autres préoccupations devrais-je avoir ?



Contrairement aux services à but lucratif, nous pensons que l'hébergement d'un serveur XMPP ne devrait, de préférence, pas être un objectif en soi. Les services / outils ont tendance à être plus durables s'ils répondent à un besoin ou à une communauté spécifique plutôt qu'à un public général non spécifique. Gardez aussi à l'esprit qu'il est toujours préférable d'avoir plus d'un·e administrateur·ice du service, de sorte qu'au cas où quelque chose vous arriverait, quelqu'un d'autre puisse facilement prendre le relais.



Source de la Faq : JoinJabber







L'Anovi ou l'argent éthique, une
solution alternative après l'euro?


Faire usage de l'Anovi, le premier crypto-argent éthique et libre,
pouvant succéder à la fin éventuelle (de l'usage classique) de l'euro.

En attendant, et une fois l'Éco 3 démarrée de façon coordonnée,
l'euro ne sera plus requis pour acheter ou payer les besoins vitaux.




Dans une grappe de communes (ou dans une nouvelle région), quand une nouvelle Éco 3 peut démarrer de façon coordonnée, toute personne
dont l'inscription est validée ne devra plus faire usage de l'euro, désormais, que pour ses besoins secondaires ou envies accessoires uniquement.




Introduction


L'anovi est un projet de type Calithsar, ou "Crypto-argent libre, éthique et secondaire". Cet acronyme fait référence au terme de Catharsis (du grec ancien "Katharsis"), dont la signification était de pouvoir séparer le bon grain de l'ivraie, ou de purger ou purifier. Car il s'agit également, pour l'Anovi, de séparer le bon et le mauvais usage de l'argent. Le Catharsis de la Tragédie (un genre théâtral) est donc transposé ici au Calithsar de l'Économie.

Le but est de pouvoir distinguer (ou séparer) la vente de produits ou services vitaux (ce qui est toujours peu moral ou non éthique) avec ceux qui ne le sont pas (ce qui est toujours plus adéquat ou acceptable), c'est-à-dire en utilisant désormais l'argent de façon plus logique ou adaptée; sur base de la nature vitale ou non vitale du produit ou service que l'on souhaitera vendre aux personnes inscrites à l'Éco 3 (les volontaires, les adhérents, etc).

Si l'euro serait amené à disparaitre, ou s'il était "converti en euro numérique" en 2024 (il s'agit d'un projet annoncé comme étant plus "moderne"), il sera prévu d'activer l'accès et l'utilisation de l'Anovi pour lui succéder. Mais avant cela, il y a deux autres conditions :

- Le système de l'Anovi sera déjà techniquement au point (c-à-d après les tests, et avant utilisation à grande échelle)

- Dans une même zone géographique ou région donnée, l'Éco 3 est déjà une réalité du quotidien, et non plus un projet





Cet argent utilisera le sigle "Æ", qui est l'abrégé d'Argent Éthique, signifiant que tout ce qui est vital ne doit plus être marchandé. Par exemple, un service ou produit secondaire pourra être affiché au prix de "Æ15" et se prononcera "15 Anovi". Cet argent étant de nature éthique, il ne pourra donc jamais s'utiliser que pour échanger des produits ou services non-vitaux (les besoins secondaires, etc), l'Anovi étant l'acronyme d'Argent non vital.

En attendant de pouvoir un jour vendre ou acheter en Æ (après son développement terminé ou mature), les personnes déjà inscrites au projet de l'Éco 3 peuvent naturellement continuer d'utiliser leurs euros de façon habituelle, c-à-d pour acheter ou payer tout ce qu'elles veulent, autant ce qui est vital que non vital. Mais une fois l'Éco 3 démarrée, celles-ci ne pourront plus (au sens moral ou éthique) faire usage des euros que pour acheter ou payer ce qui est non vital uniquement, puisque les différents besoins vitaux seront dorénavant assurés en accès 100% non payant (ou "gratuit").

Enfin, si un jour l'euro classique serait amené à disparaitre (ou ne pourrait plus être utilisé classiquement), les utilisateurs (inscrits ou actifs) à l'Éco 3 pourront commencer à utiliser leurs Anovi - que ce soit de façon immédiate ou ultérieure. Ils pourront échanger des produits ou services non vitaux, pour gagner des Anovi, mais aussi en recevoir sans rien faire; même quand ils n'ont pas de produit ou service à vendre pour en gagner davantage.







En résumé


Tant que l'Éco 3 n'est pas démarrée, il n'y a pas de vente ou d'achat possible en Anovi (Æ).

Si l'Éco 3 démarre, mais que l'euro classique existe toujours, l'Anovi n'est pas encore utilisable.
(par contre, la vente ou l'achat de services/produits vitaux sera déjà supprimée pour les inscrits)

Si l'Éco 3 démarre, ET si l'euro classique n'existe plus (ou change de système), l'Anovi peut s'utiliser.
(on peut alors acheter ou vendre tout ce qui est secondaire ou accessoire en Æ, en magasin ou en ligne)







Dès que l'Anovi sera techniquement prêt


Une fois que le développement de l'Anovi est mis au point et opérationnel, les personnes inscrites à l'Éco 3 depuis le formulaire (ou/et la plate-forme, éventuellement) recevront chaque jour des unités sans rien faire (c'est-à-dire environ Æ10/jour, soit environ Æ300/mois), que ce soit avant ou après la fin éventuelle de l'euro; ou sa conversion numérique annoncée. L'expression de personne inscrite est un terme général qui désigne :

- Les volontaires (Actifs ou Assorts) de l'Éco 3
- Les "simples" adhérents (non-actifs) avec leurs SPA
- Les contributeurs et partenaires non marchands, etc...


Une fois l'Éco 3 démarrée localement (ou dans une grappe de communes), il sera bien sûr possible de gagner des Anovi plus rapidement par la vente de produits ou services, mais toujours de nature secondaire ou secondaire. Sinon, et sans rien vendre, on recevra toujours le minimum (Æ10 / jour).










Pas d'argent éthique possible sans une véritable évolution de l'Économie


En parallèle à ce principe d'Éco 3 (destiné à toute région ou pays), nous avons souhaité mettre en place du crypto-argent qui ne pourra donc s'utiliser que pour échanger tout ce qui n'est pas vital, c'est-à-dire les services et produits secondaires ou accessoires (comme déjà précisé plus haut).

Il faut savoir qu'il existait déjà une "monnaie libre", et similaire, sur laquelle s'est grandement inspiré le projet de l'Anovi :

Une rencontre sur la "monnaie libre" : un témoignage de 25 minutes



Par contre, nous sommes tout à fait opposés au principe de pouvoir également acheter, payer, vendre, louer tout ce qui est vital; en particulier de l'eau, de l'énergie, de l'alimentation ou des soins de santé naturels; mais aussi un terrain cultivable ou une habitation qui ne devrait pas se louer.

En effet, il serait logique et naturel de pouvoir cesser l'usage de tout moyen de paiement (que ce soit l'euro, le troc ou l'échange) qui servirait encore de condition (ou de "chantage") monétaire à l'utilisation de tout ce qui est essentiel ou "fondamental" pour la vie de l'être humain. L'argent ne doit rester qu'un outil de motivation créative, un moyen de favoriser par exemple des innovations ou des inventions, mais qui sont accessoires à la Vie.

Si l'Éco 3 peut démarrer, c'est-à-dire avec un accès non payant (ou coopératif) aux besoins vitaux déjà mis en place, il sera donc plus facile d'utiliser l'Anovi dans ce climat éthique déjà instauré au départ. C'est d'ailleurs (et selon nous) la seule manière de pouvoir inaugurer sans "risque" ce projet de Calithsar, sous peine de voir émerger une fois de plus les mêmes dérives que celles déjà subies par les devises monétaires classiques (l'euro, le dollar, etc). Voilà pourquoi cette "monnaie libre" G1 n'est pas vraiment "libre" (hormis le fait qu'elle ne dépend plus de la banque pour se créer ou se distribuer, ce qui bien sûr est déjà une grande évolution), car elle dépendra toujours de certains vautours opportunistes, qui eux exploiteront ce côté "monnaie gratuite pour tous" sans aucun scrupule; vendant aussi bien du vital que du non vital. Et c'est d'ailleurs le cas depuis ses débuts en 2017.







Supprimer l'argent des besoins vitaux?








Appel à candidatures


En théorie, la monnaie libre évoquée plus haut permettrait à toute personne intéressée de lancer sa propre monnaie libre, en tant que variante de la version originale. Il s'agirait de pouvoir modifier certains paramètres relatifs à la certification, et bien sûr de pouvoir changer le nom de la monnaie, afin de pouvoir la mettre en place dans un nouveau réseau. Mais que cette possibilité de customisation soit (encore) d'actualité ou non (au vu des changements prévus avec la G1 version 2), nous recherchons de toutes façons des volontaires inspirés pour se charger de monter le projet de l'Anovi dans une équipe; qu'il faille tout recoder depuis le départ ou que l'on puisse récupérer le code source (normalement disponible) de la G1.

Sans avoir suivi les actualités depuis déjà quelques temps, la G1 version 2 était d'ailleurs (semble-t-il) prévue d'être aussi recodée depuis le départ, ou suffisamment en arrière. Ce serait donc un travail tout aussi important d'un côté comme de l'autre, c'est-à-dire pour les développeurs qui s'y attèleront, qu'il faille recoder la G1 ou coder/recoder l'Anovi sur base du code source disponible ou non. Une différence étant que les développeurs de l'Anovi seront (nécessairement) rémunérés en euros dès le départ, avec de quoi assurer leurs loyers, factures mensuelles et autres charges fixes.

Il est donc prévu d'engager des développeurs expérimentés (avec de potentiels bénévoles pour assister au niveau de tâches secondaires, ou/et sur le projet dans sa globalité), ceci par l'entremise d'une campagne de financement participatif; dont le budget prévu sera nécessairement de plusieurs dizaines de milliers d'euros. Mais dans un premier temps, il s'agira d'un "simple" appel aux philantropes (c'est-à-dire sans faire encore de campagne d'envergure), afin de rémunérer un 1er développeur; et ceci uniquement après que la plate-forme de l'Éco 3 soit déjà financée / opérationnelle.

L'objectif est donc celui d'adapter l'utilisation de cette monnaie libre, déjà fonctionnelle depuis le 8 mars 2017 (journée internationale de la femme), pour un usage désormais plus éthique ou moral, où il sera impossible de vendre, acheter, louer tout ce qui est lié aux besoins premiers. Il faudra donc réfléchir à une solution pratique et/ou technique, et modifier ou recréer le code si nécessaire, afin de pouvoir séparer, faire la distinction entre les besoins "vitaux" et les besoins plus secondaires ou "accessoires" (comment autoriser/refuser ce qui pourra être vendu/acheté ou non, etc).




En résumé

D'un côté, les besoins vitaux seront déjà couverts ou "assurés" par le biais de l'Éco 3 (nommée aussi l'Aconomie) ou de la Resaco, c'est-à-dire sans faire usage d'aucune monnaie ou devise quelconque (ni "officielle", ni locale, ni chiffrée ou "cryptée", etc...). De l'autre côté, les Akoss usagers (c-à-d les volontaires, adhérents, partenaires, contributeurs...) utiliseront leurs Anovi reçus ou gagnés pour l'achat de produits ou services secondaires.

Une première idée, si le code serait à modifier (car il n'y aurait pas d'autre solution plus rapide et pratique), serait de contacter l'équipe originale des développeurs pour suggérer une coopération, et ainsi pouvoir gagner du temps. Autrement, si c'est plus facile et rapide, il faudra monter une toute nouvelle équipe et adapter (ou recréer) du code. Dans tous les cas, nous prévoyons d'engager / rémunérer les développeurs après cette campagne.

Une fois que l'Anovi sera disponible et opérationnel, les Akoss pourront utiliser leur crypto-argent au quotidien, afin de pouvoir conserver (un certain temps ou indéfiniment) cette "vieille habitude" de l'échange commercial; qui reste malgré tout une forme de repère ou de stabilité dans les esprits.








Ce qui va différencier l'Anovi de l'argent-dette

- Fonctionne par internet et sans réseau bancaire
- On en gagne un peu chaque jour, même sans travailler

- Transparence des comptes : chaque transation est publique
(voir cet exemple avec la G1, une monnaie libre mais non éthique)

- Il n'existe pas de banque, ni d'emprûnt, ni d'intérêts possible
- On ne peut régler un loyer, ni acheter un terrain, ni une habitation
- On ne peut rien payer comme service vital (par ex. des soins de santé)
- On ne peut rien acheter comme produit vital (par ex. au niveau alimentaire)





Ce qui va différencier l'Anovi des monnaies locales

- Il n'y a pas besoin d'euros pour les acheter puis les utiliser
(de toutes manières, l'Anovi sera utilisé après la fin de l'euro)

- Peut s'utiliser localement, mais aussi dans toute une région
- Sa création et distribution se fait dans un réseau décentralisé
- Permet aussi d'échanger produits et services entre particuliers







Questions générales sur l'Anovi


Qu'est-ce que l'Anovi?

L'anovi est un projet d'argent chiffré ou sécurisé, qui n'est bien sûr pas physique mais seulement numérique. Il ne pourra donc s'échanger que par internet, soit par le biais d'un site web ou d'un logiciel sur PC, soit via une application de smartphone pour effectuer un virement instantané.

Tout comme avec d'autres monnaies libres ou cryptos existantes, la vocation de l'Anovi est de favoriser un minimum l'indépendance vis-à-vis d'une monnaie ou devise officielle : non pas à cause du fait qu'elle soit créée à partir de rien (ex-nihilo), mais à cause du fait que la création est contrôlée par des gens, au lieu d'être générée et distribuée (de façon équitable) par une machine; ou plus exactement un algorithme, un code informatique.

Mais contrairement à d'autres monnaies libres (ou à d'autres cryptos-monnaies plus classiques), l'Anovi est le premier projet de Calithsar ou crypto-argent destiné à refuser ou empêcher (moralement ou techniquement) tout achat, vente ou location de produits ou services de nature vitale.

En effet, ces besoins vitaux ont toujours été l'objet d'une condition ou d'un "chantage" monétaire dans l'économique marchande (il faut toujours les acheter ou les payer), et les autres monnaies/cryptos n'ont jamais eu cet objectif particulier, à leur conception, de faire évoluer cette situation.

Voilà pourquoi tout projet de Caltihsar (que ce soit l'Anovi ou d'autres éventuels) doit nécessairement toujours fonctionner en binôme, c'est-à-dire avec ce principe d'Éco 3 en parallèle, car celui-ci offre déjà un accès Coopératif ou non-payant (ou "gratuit") à ces mêmes besoins vitaux.




L'Anovi est un projet de crypto-argent libre, éthique et secondaire (Calithsar) ayant ces caractéristiques :


* Sans dépendance à une banque (à l'opposé des monnaies-dette), dans un réseau décentralisé.

* Ne permet aucune vente, achat ou location d'aucun produit ou service lié à tout besoin premier.

* Permet d'acheter ou de payer du réel (produits ou services), et non à spéculer (comme le Bitcoin).

* Sans besoin de financement tiers pour être distribué, à l'opposé de projets comme le "revenu de base".






Une transaction est-elle sécurisée?

Oui : l'Anovi sera basé sur la technologie de la blockchain (ou "chaîne de blocs" en français). Celle-ci peut se comparer à un grand livre de compte signé par cryptographie, et qui apporte divers avantages :

- Une transaction d'échange (achat/vente) est infalsifiable.

- Il n’y a pas de lieu central (physique ou virtuel) pour contrôler la monnaie ou le réseau.

- Si l'utilisateur choisit un mot de passe long et compliqué, on ne peut pas lui voler son argent. Par contre, s'il perd son mot de passe, il n'existe aucune façon de récupérer cet argent : tout est alors perdu et il faudra ouvrir un nouveau compte.

À titre d'exemple, on peut découvrir la blockchain de la monnaie libre (sur laquelle est inspiré l'Anovi) à partir de ce lien, affichant un historique des transactions en temps réel. Hélas, et comme vous l'aurez compris, celle-ci permet toujours de la vente de services ou de produits vitaux.






Comment pourrait fonctionner l'Anovi?

Il s'agit d'une co-production monétaire et horizontale (sans hiérarchie), ce qui veut dire que si l’on choisit d'être membre, on va créer chaque jour (et recevoir) un pourcentage de monnaie à parts égales. C'est d'ailleurs la seule et unique façon de pouvoir en co-créer. Mais pour obtenir ce statut de membre, il faudra être certifié par d'autres usagers, ou simplement être inscrit à l'Éco 3 d'une façon et/ou d'une autre (via formulaire, etc).

Le crypto-argent sera donc associé à une toile de confiance, où les nouveaux arrivants doivent se faire certifier par d'autres usagers existants. Pour certifier quelqu’un, il faut qu'il soit "bien connu" et ça oblige à se rencontrer de façon régulière. C’est donc une exigence nécessaire, pour qui veut contribuer à co-produire de la monnaie libre, que ce soit depuis un PC domestique ou un terminal dédié.

Le crypto-argent est également le seul qui permette de supporter ou favoriser la décroissance, tout en évitant la rareté monétaire, puisque celui-ci est déconnecté des marchés financiers, de la "croissance" et de la dette (un compte ne peut jamais descendre en négatif). Pour les amateurs ou férus de question environnementale, tel que les écologistes, c'est donc certainement l'argent idéal.






À quoi sert la toile de confiance?

Celle-ci permet de s'assurer qu'un seul et unique Boni de Présence (ou "BdP") soit versé par chacun. Ce BdP varie dans le temps et peut représenter, par exemple et à un certain moment, 11 unités par jour - mais dans tous les cas, le BdP est toujours identique pour chacun.

Avec la toile de confiance, l'ouverture d'un compte -Membre- doit être unique pour chaque nouvel arrivant, mais on peut aussi ouvrir (en parallèle) autant de comptes standard que souhaité : il s'agit de simples comptes -Portefeuille-. Tous les comptes permettent de recevoir et d'envoyer des unités, que ce soit des Anovi ou des BdP.

Quand un membre certifie le compte d'un nouvel arrivant (qui demande à être certifié), il se porte garant de ce dernier. En général, ceci est fait après un minimum de rencontres. Ensuite, la certification se réalise avec le même logiciel que celui qu'on va utiliser pour gérer son propre Portefeuille.






Pourquoi reçoit-on des Anovis même sans rien vendre?

Tout d'abord, il s'agit de constituer un réseau dynamique et sans inertie (c'est-à-dire avec une co-création journalière de la monnaie), ce qui ne peut que motiver davantage plus de monde à utiliser cet argent au fil des mois.

Ensuite, la somme perçue est malgré tout fort limitée (environ 10 unités tous les jours à midi), ce qui au bout d'un mois permettrait à peine d'acheter un ou quelques produits d'occasion (par exemple). Enfin et accessoirement, c'est toujours un moyen de créer une forme de "solvabilité garantie" ou de prêt anticipé : par exemple, s'il vous manque un peu d'Anovi pour un vendeur, ce dernier pourrait malgré tout accepter la vente; puisque sachant que votre compte sera de toutes façons réalimenté à partir du lendemain et les jours suivants.








Questions techniques sur l'Anovi


Les plus anciens membres sont-ils plus "riches"?

La réponse est Non : car tous les 6 mois, le nombre d'unités formant le BdP augmente, ce qui permet aux nouveaux arrivants de rattraper les anciens rapidement. Alors que chacun co-crée le BdP, une nouvelle génération est assurée de pouvoir créer toujours avec la même proportion que la précédente. C'est donc un argent qui est 100% équitable et sans privilège.

Aussi, l'argent créé ne va jamais disparaitre, mais simplement "fondre" avec le temps (comme la neige au soleil), jusqu’à devenir négligeable en "fin de vie". Par contre, le BdP va rester invariant : que celui-ci ait une valeur de 11 Anovi en 2023, ou 3500 Anovi en 2099, ça fera toujours -1- BdP. De cette manière, la monnaie reste prédictive et stable dans le temps, car on sait exactement quelle quantité de monnaie on va produire chaque jour.

Pour les intéressés en mathématique, voici la formule simplifée : BdP = c × M / N
(Boni de Présence = pourcentage x Masse monétaire x Nombre de membres)

Si l'on revient aux propriétés de la monnaie, on constate que la masse monétaire est augmentée de près de 10% par an.

Si l'on crée un BdP journalier de 10 unités, on créera 11 unités l'année suivante. C'est pourquoi l'on dit que les derniers entrants ne sont pas "lésés" car au bout de X années, l'écart du nombre d'unités est très rapproché entre un nouvel utilisateur arrivé en 2020 et un autre en 2045. En réalité, la masse monétaire est ajustée tous les 6 mois d'environ 4,88% (ce qui donne environ 10% sur l'année).



En détail

Dans le référentiel quantitatif, le nombre d'unités composant le BdP augmente dans le temps.

L'augmentation de ce BdP (en nombre d'unités) est relative à la masse monétaire (M) en nombre d'unités, le nombre de membres (N), et le taux cible de croissance de la monnaie (c=10%/an, calculé sur l'espérance de vie moyenne de 80 ans). Le montant de ce BdP se calcule avec la formule : BdP = c^2 * (M/N)

Par exemple : un briquet s'achèterait aujourd'hui à 1 BdP, soit 10,11 Anovi. Dans 40 ans, si 1 BdP = 600 Anovi, ce briquet vaudra peut-être 600 Anovi, mais il vaudra toujours 1 BdP. Si l'on ne compte pas en Anovi mais en BdP, il n'y a donc pas d'inflation liée à l'augmentation de la masse monétaire. En effet et à terme, le BdP représentera la même part de monnaie relative.




Depuis ce schéma, l'abrégé "DU" qui est utilisé pour la monnaie libre (non éthique)
doit se considérer pour l'Anovi (c-à-d le futur nouvel argent éthique) comme "BdP"










Est-ce que la co-création monétaire provoquerait la fonte d'une épargne?

Oui, mais uniquement dans certains cas particuliers.

Pour ceux dont le solde est situé au-dessus du solde moyen par membre, et si les prix ne diminuent pas en BdP, l’augmentation du nombre d'unités (dans un BdP) va diminuer le nombre de BdP en possession. Pour ceux dont le solde est situé en-dessous du solde moyen par membre, le versement du BdP va augmenter le nombre de BdP en possession.

C’est l’une des grandes propriétés de ce crypto-argent : pour deux individus dont les soldes seraient éloignés de part et d’autres de la moyenne, et s’ils n’avaient aucune activité économique pendant 40 ans, leurs soldes iront en convergence (comme présenté dans le schéma suivant) :




Au fil du temps, les soldes de chacun convergent pour arriver au solde moyen.










L'Anovi sera-t-il énergivore?

À l'opposé du Bitcoin, du Litecoin ou de l'Ether (du protocole Ethereum), dont la consommation représente l’équivalent d'une ou plusieurs centrales nucléaires en élecricité (*); il n'y aura ici pas de récompense particulière à calculer un bloc pour l'Anovi. C'est donc la fin du "minage", ou la fin de la course à la puissance de calcul : en lieu et place, il suffit d'utiliser de simples ordinateurs domestiques, des petits serveurs ou des "Raspberry Pi".

(*) Voir également cet article : Comment le Bitcoin est devenu un enfer énergétique…

Avec l'usage de la monnaie libre classique (sur laquelle est inspiré l'Anovi), un membre a témoigné du fait qu'il avait mis en place un noeud tournant sur un "Raspberry" : celui-ci ne consommait que 3,6 W (pour alimenter le réseau), c'est-à-dire moins qu’une ampoule LED, ce qui est donc très loin du Bitcoin et aux autres cryptos du même genre. Avec le Bitcoin par exemple, chaque transaction va consommer 215 kWh, ce qui équivaut à 1 mois de consommation électrique pour un habitant moyen. Et ceci, pour effectuer un seul transfert de bitcoins, alors qu'il y a environ 300.000 transactions de bitcoins par jour. Un tel excès de consommation, pour une monnaie spéculative, n'est-il pas une abbération écologique?

Toutefois, et comme le Bitcoin, le process de l'Anovi utilisera un mécanisme de preuve de travail; afin que les noeuds du réseau communiquent de manière synchrone (ce qui est à l'origine de la consommation énergétique du Bitcoin). Mais là encore, un logiciel dédié pour l'Anovi incluera des mécanismes uniques par son principe de toile de confiance : tout d'abord, il n'y aura que les membres qui peuvent calculer des blocs, ce qui va limiter le nombre de participants. De plus, il y a un mécanisme qui va exclure en permanence 1/3 des terminaux privés (sur le réseau) qui vont calculer la preuve de travail. Cela veut dire que pour chaque bloc, 1/3 des terminaux privés se "tournent les pouces", et 2/3 seulement va être actif. Ce 1/3 mis à l'écart peut alors ajuster sa consommation électrique pour des opérations basiques, tel que réceptionner des transactions sur le réseau.

Pour autant, la consommation des 2/3 n'est pas élevée, car il suffit d'utiliser de simples PC domestiques. Les machines ultra-efficaces pour le Bitcoin (les fameuses "ASIC") seraient par ailleurs totalement inutiles avec ce logiciel, car le mécanisme de preuve de travail n'est pas le même. Dans les faits, chaque noeud consomme autant qu'une ampoule entre 10W et 100W qui tourne en permanence. Par exemple, si l'Anovi compte environ 30 noeuds de membres qui usinent des blocs, et si chaque noeud consomme 55W en moyenne, alors on obtient (55 x 24) = 1,32 kWh par noeud et par jour; soit (1,32 x 30) = 39,6 kWh de consommés au total dans le réseau chaque jour. À ce niveau, il est possible de gérer jusqu'à 12.000 transactions d'achats / ventes au quotidien (40 transactions par bloc), même si moins de transactions (par exemple 10 ou 100 fois moins) va consommer la même énergie.






Pourquoi forger des blocs?

La gestion ou le calcul des transactions pour l'Anovi n'est pas énergivore : au lieu de "miner" des blocs, il s'agit uniquement de les "forger" pour faire vivre le réseau (tout comme des internautes partagent des fichiers "torrent" sans attendre quelque chose en retour). Avec cette faible consommation d'énergie, il est donc facile de compléter (ou remplacer) le réseau bancaire traditionnel par ce nouveau réseau décentralisé, qui ne demande au final que très peu de machines tournant 24/24h. Bien entendu, et comme par exemple avec le réseau "torrent", si un terminal est déconnecté, cela n'affecte pas du tout le réseau : les autres terminaux continuent d'assurer toute la gestion.

Celui qui aimerait forger des blocs (en laissant tourner son PC ou terminal) doit aussi considérer ces trois facteurs :

1) Il n'y a que les noeuds associés à un compte Membre qui peuvent calculer les blocs
(on peut au choix ouvrir un compte Membre unique, et/ou un compte Portefeuille)

2) Le calcul d'un bloc ne coûte rien ou quasiment : ce qui sécurise la blockchain, c'est le fait que chaque machine de calcul est associée explicitement à un être humain. Il n'y a donc pas de risque d'attaque "Sybil", et comme dit juste avant, il n'y plus de course nécessaire à la puissance. Tant que le PC est dans la moyenne des puissances existantes (entre le Raspberry Pi et le PC quadcore), le noeud pourra donc participer au calcul des blocs.

3) Il ne faudrait pas attendre que d'autres membres calculent à votre place. Exécuter son propre noeud, c'est s'assurer que le réseau va respecter les règles communes inscrites dans la blockchain. Ce noeud va s'assurer que les IU sont correctements générés, et les transactions bien transmises.

L'Anovi utilisera la technologie de la blockchain pour une décentralisation et une gestion de la monnaie par les usagers eux-mêmes. Le consensus utilisé est la preuve de travail (ou "PoW"), mais aucune compétition n'est nécessaire car aucun bénéfice n'est tiré de la sécurisation du réseau.

En revanche, une forme de "POA" (Proof Of Authority) est utilisée, car seuls les membres de la toile de confiance peuvent forger des blocs; et une rotation des membres est intégrée dans le protocole, ceci pour assurer qu'un membre (ou qu'un groupe restreint de membres) ne puisse jamais prendre le contrôle de la monnaie. Ainsi, la blockchain est sécurisée principalement grâce à la POA, et très peu avec la POW. Et grâce à la toile de confiance, les usagers de cette monnaie libre déclarent ce système comme étant plus efficace que le Bitcoin.






Quelles sont les grandes différences avec le Bitcoin?

L'anovi ne sera pas un actif spéculatif.

Si le Bitcoin a "pris de la valeur" avec le temps (c’est-à-dire qu’un Bitcoin s’est échangé contre de plus en plus d’autres monnaies), c’est parce qu'il est de nature déflationniste : en effet, le nombre d'unités qui peut exister est limité à 21 millions. Les créateurs du Bitcoin ont ainsi reproduit le principe de la rareté de l’or : plus le temps passe, et plus il devient difficile d'en "miner".

Le nombre augmentera donc un peu avec le temps, mais de façon logarithmique : chaque année, il y aura en effet de moins en moins d'unités, ce qui demandera toujours plus de puissance de calcul (et donc de l'électricité) pour en produire.

Essayer de se procurer des Bitcoins semble intéressant, du fait qu’il y en a de moins en moins qui sont produits : c’est ce qui engendre la spéculation. Avec la monnaie libre en général, c’est exactement l’inverse : plus le temps passe, et plus le nombre d'unités augmente, et plus il augmente vite. La création d'unités est exponentielle, mais heureusement pas la consommation électrique.

Vouloir essayer d’accumuler une masse d'unités, avec l'espoir de pouvoir les échanger ultérieurement contre (beaucoup) plus de biens, de services ou d’unités "concurrentes" (comme des euros) serait donc un pari assez risqué. Contrairement aux monnaies les plus utilisées dans le monde, la monnaie libre n’est PAS un instrument de pouvoir, mais un véritable instrument de mesure des valeurs économiques.

Comme le mètre, le gramme ou la seconde, la monnaie libre est un instrument de mesure des valeurs qui est fiable dans le temps. Par exemple, si en 3 ans le prix d’un expresso passe de 1,50 BdP à 2,00 BdP, on peut être sûr que c’est bien le prix du café (ou sa réelle valeur) qui a augmenté; que ce soit pour une raison X ou Y (par exemple à cause d'une mauvaise récolte ou d'une guerre civile au Vénézuela).

Pour l'Euro par exemple, ce n'est pas du tout pareil : si en 3 ans le prix d’un expresso passe de 1,50 € à 2,00 €, ça peut très bien être l’augmentation de la masse monétaire (ou "l’inflation") qui a fait diminué le poids relatif de la monnaie ou le "pouvoir d'achat".

Bien-sûr, chacun est libre d’essayer d’accumuler des unités (en Anovi) dans son porte-feuille, en espérant qu’un jour elles vont permettrre d’acheter plus qu’aujourd’hui, mais rien ne garantit que ça se produise. Et surtout, ce serait dévier l’intérêt de cette monnaie, qui ne sert que d'unité de compte ou d'instrument de mesure, en recherchant une certaine "richesse" au lieu de viser la réelle valeur économique des choses (biens et services).






Y a-t-il des points communs avec le Bitcoin?

D’une part, il faut préciser que la monnaie libre est un concept général. Ce n’est pas nécessairement basée sur la blockchain, même si c’est le cas de l'Anovi. Par ailleurs, le mécanisme du Bitcoin était celui du "premiers arrivés, premiers servis", ce qui est à l'opposé du principe de la monnaie libre.

Avec l'Anovi par exemple, lorsque deux personnes sont membres de la toile de confiance, elles produisent la même part de monnaie relative sur une même durée de temps; même si leur jour, leur mois ou année d'inscription n'est pas le même. Par exemple : d'un côté, Mr X est rentré dans la toile de confiance en 2017, et il y reste jusqu'en 2067 : il aura donc produit sa part de monnaie durant 50 ans. De l'autre côté, Mme Y va rentrer dans la toile de confiance en 2039, et elle y reste jusqu’en 2089 : elle aura donc aussi produit sa part de monnaie durant 50 ans.

Si les deux restent (co-)producteurs de monnaie pendant une même durée, ils auront été égaux devant la création monétaire, peu importe l'année à laquelle ils auront commencé à produire la monnaie. Ce n'est pas le cas du Bitcoin, ni de toutes les autres "crypto-monnaies", sans même parler de l'euro ou des autres monnaies-dette; qui ne permettent pas de (co-)produire des unités de toutes façons, ne fût-ce que pour un seul centime.







La théorie relative de la monnaie


Télécharger l'ouvrage gratuit, à l'origine de l'application ===>


La charte des 4 libertés fondamentales :

* Liberté démocratique : car de l'argent libre ne doit pas s'imposer, on est libre de choisir son propre système et de l'utiliser.

* Liberté d’accéder aux ressources : car on devrait tous avoir accès aux ressources économiques et argentiques sans nuire aux autres : si quelqu’un s’approprie un objet, il doit en rester suffisamment et de qualité aussi bonne pour les autres.

* Liberté de production et d’estimation de toute valeur économique : ce qui est relatif (ou non absolu), en fonction de chaque individu, n'importe où et n'importe quand.

* Liberté d’échanger : pour comptabiliser, afficher ses prix dans la monnaie choisie.








Cofinancer le projet de l'Æ


En quelques mots


L'Anovi, c'est du crypto-argent destiné au réseau privé de l'Éco 3, et qui peut s'utiliser une fois l'Éco 3 démarrée (au niveau local ou davantage).

Cet argent sera distribué au quotidien, aux inscrits à l'Éco 3, pour environ 10 unités par jour (soit environ 300 unités par mois). Dans le principe, aucune vente ou achat de tout service ou produit de nature vitale ne sera plus admis, d'où le nom d'Anovi (contraction "d'Argent Non Vital"). Néanmoins, il sera facile d'accepter (moralement) cette limitation, puisque l'Éco 3 offre déjà aux Akoss un accès non payant aux besoins vitaux, sans plus besoin d'argent pour les payer ou les acheter (il n'y a donc plus besoin d'euro, ni d'Anovi pour accéder à ces besoins vitaux de toutes manières).



Pour en savoir plus, rendez-vous en pages précédentes depuis ces liens (au choix) :

L'anovi, présentation du projet

L'anovi, questions générales

L'anovi, questions techniques





-------------------------------------------------------------------------




Trois points essentiels



A) L'accès à l'Anovi est réservé aux inscrits à l'Éco 3 uniquement.


Les possibilités (ou conditions exactes) pour y avoir accès :

- Par le biais d'une inscription participative (avec le statut de volontaire Actif ou Assort)
(ce type d'inscription peut requérir d'utiliser le formulaire et/ou la plate-forme de liaison)

- Par le biais d'une inscription de nature symbolique ou financière (avec les SPA ou les dons)

- Par le biais de tout partenariat non-marchand quelconque, ceci à différents niveaux possibles



-------------------------------------------------------------------------


B) Si l'accès à certaines ressources vitales serait un jour bloqué ou défavorisé, c'est avant tout dans l'économie classique. Par exemple, il serait interdit d'acheter une ressource vitale en euros ou en monnaie locale, ou le prix sera devenu si élevé qu'elle deviendra inaccessible à la majorité. Ce problème ne concernera donc pas les Akoss, où chacun peut déjà contribuer à sa manière à l'Éco 3, et où le besoin vital n'est de toutes manières jamais vendu ou acheté (que ce soit en euros ou autre). Pour les Akoss, les ressources vitales seront distribuées en accès non payant (via des coordinations locales), tandis que les non-Akoss devront s'arranger avec leurs euros ou monnaies locales pour continuer d'(essayer d')en acheter.



-------------------------------------------------------------------------


C) Si les cryptos-monnaies (spéculatives ou non) devraient un jour être taxées pour des échanges commerciaux, ou le crypto-argent éthique de l'Anovi en particulier, cela ne change rien également pour les Akoss, car les accès à leurs besoins vitaux ne seront jamais vendus ou échangés (sous aucune forme). Dans le pire des cas, vendre ou acheter en Anovi deviendrait moins intéressant (car devenu également taxé ou surtaxé), mais l'Anovi n'est de toutes façons utilisé que pour des services et produits secondaires, accessoires ou non vitaux. Rien ne pourrait donc empêcher les Akoss de continuer à fournir des services/produits secondaires par le troc (à l'ancienne), ou simplement de les offrir, les donner, prêter ou partager.



Pour les connaisseurs de la monnaie "libre", voici les différences avec le futur crypto-argent de l'Anovi ("G1 versus Æ") :

Bien que l'Anovi se soit basé sur la monnaie "libre", le but est de supprimer certaines contraintes liées à celle-ci, avec la "certification" destinée à vérifier qu'une personne inscrite ne soit pas un "bot" ou robot. Chacun pourra ainsi bénéficier de nouvelles unités au quotidien (sur son compte extra-bancaire), mais sans besoin de certifications multiples, avec des critères de délai, distance et durée de validité qui en ont déjà rebuté plus d'un.



En effet et dès le départ, les conditions ne seront pas les mêmes :

* L'Anovi s'utilisera dans l'Éco 3 (la G1 est utilisée dans l'économie classique)

* L'anovi s'utilisera de façon coordonnée, tous à partir d'un 1er jour X en commun

* Pour s'inscrire à l'Éco 3, en tant que volontaire Actif ou Assort, il faut :

- Tout d'abord s'inscrire depuis le formulaire classique IPC1 (et non via l'IPE)

Ensuite et plus tardivement, après validation de cette inscription, il faudra :

- Créer un compte sur un site vidéo alternatif (par exemple une instance PeerTube)
- Enregistrer une annonce de futur service ou de ressource (au format audio ou vidéo)
- Créer un compte sur la plate-forme, y publier sa fiche et copier/coller le lien du média
- Attendre qu'un modérateur valide l'annonce sur la plate-forme, afin qu'elle soit publiée

Ensuite, l'annonce pourra être consultée par n'importe qui (tout comme sur un site web classique de petites annonces), et sera liée à l'IPC.

Une fois l'inscription validée (depuis la plate-forme ou par un autre biais), la personne devient alors un Akoss, et donc automatiquement "certifiée". Elle sera donc, mais ici d'une autre façon, déjà "bien connue" dans l'Éco 3; sans besoin d'être certifiée par X autres membres, et dans un certain délai, et à une certaine distance ("de x pas") et pour x mois seulement. Au fil du temps, chacun pourra ainsi découvrir de nouveaux visages (dans sa localité ou dans son voisinage) sur la plate-forme, et savoir qui fait quoi (en services offerts), ou qui donne, prête ou partage quoi (en ressources madissées).




Autres limitations techniques et majeures

Avec la monnaie "libre", il y a également le fait que le développement n'était plus actif depuis déjà quelques années (ou en "maintenance minimale"), qu'il y avait des problèmes de charge (avec seulement quelques milliers d'utilisateurs), que cette monnaie avait été codée de façon trop peu flexible (difficulté à la faire évoluer), qu'il y avait des problèmes de synchronicité, et accessoirement qu'il n'y avait pas d'option de prélèvement automatique.

Afin de tenter de remédier à ces problèmes, une campagne de financement participatif avait été alors lancée (courant 2022), pour faire de la G1 une G1 version 2, car les développeurs étaient surtout des bénévoles (bien qu'il y avait une caisse de dons en "G1" existante). Le but était d'instaurer un véritable plan de migration, qui aurait permis d'améliorer l'ensemble du système et de favoriser davantage le confort et la qualité des transactions.

Mais l'objectif des €50.000 souhaités n'avait pu être atteint qu'à 65%, et cette monnaie "libre" est ainsi restée cantonnée avec ses mêmes problèmes techniques (tel que des pertes de transactions, le spam éventuel de celles-ci, la désynchronisation des noeuds, etc); ainsi qu'à un nombre insuffisant de développeurs, restant bénévoles durant leur temps libre. Le père de Duniter V1 précisait d'ailleurs sur un forum dédié (à l'été 2023) : "La Ğ1 sur Duniter v1 finira par s’effondrer sous son propre poids technique. Duniter v1 va devenir de plus en plus lent (chacun peut déjà le ressentir), et il faudra le modifier. Un développeur a déjà entrepris cette tâche et donne un peu de répit, mais plus la G1 grossit et plus elle s’expose à la lenteur".










Pourquoi financer l'Anovi? (partie 1)


L'Éco 3, dont l'objectif principal est de pouvoir affranchir les Akoss de factures d'énergie et d'eau, mais aussi de les dispenser d'un loyer (s'ils sont locataires), ne sera favorable ou dans une condition idéale que par l'existence de l'Anovi, c'est-à-dire un crypto-argent éthique et libre, permettant à chacun de garder ses repères ou habitudes économiques, en continuant de vendre ou d'acheter au moins tout le reste (tout ce qui n'est pas vital).

En savoir plus :

En effet, quand on cherche à faire évoluer notre Économie classique et marchande (ou que l'on cherche à résoudre les problèmes qui en découlent), au regard de certains projets de Société qui existent déjà, on peut constater qu'il s'agit le plus souvent de vouloir, souhaiter, ou espérer la disparition totale des flux monétaires; c'est-à-dire de supprimer totalement la notion même de l'argent.

Ce type d'évolution n'est sans doute pas envisageable avant 25 ou 30 ans (par exemple avant 2050), mais nous pensons que pour 2025, le projet de l'Éco 3 serait déjà plus abordable. Car trop peu de monde peut déjà envisager, dans quelques années ou quelques mois, de supprimer toute notion d'argent (ceci doit sembler très utopique aujourd'hui), ou même à n'utiliser que des monnaies locales (ce qui semble toujours assez fort "gadget").

Les propositions émanant de ces différents projets ne sont, dès lors et bien souvent, que le reflet de ces deux "extrêmes" : ou bien ils sont présentés ou considérés comme étant assez "radicaux", ou bien assez "gadgets", malgré qu'une monnaie alternative soit toujours la bienvenue pour dépanner ou débloquer parfois une situation. Une voie intermédiaire serait donc (et selon nous) la combinaison de ces deux facteurs principaux :

* Un environnement économique déjà plus évolué, où la concurrence marchande pourra toujours exister, mais où les besoins premiers ou vitaux ne sont plus marchandables (du moins auprès des personnes concernées, c'est-à-dire toutes celles inscrites dans leurs Éco 3 locales).

* Une création d'argent qui soit libre, éthique, décentralisée parmi les co-créateurs (étant inscrits à l'Éco 3); et qui est distribuée de façon égalitaire à chacun (avec X unités par jour), même lorsqu'on est pas actif ou que l'on ne vend (parfois) rien - que ce soit des produits ou des services.







Pourquoi financer l'Anovi? (partie 2)


Comme vous l'aurez deviné, ces deux facteurs sont respectivement l'Éco 3 (ou l'Aconomie) et le crypto-argent de l'Anovi. Et si une I.A.S ou Inclusion Aconomique Simultanée (dans l'économie actuelle) représenterait déjà une évolution majeure, il serait toujours plus facile et motivant de la réaliser en sachant qu'il existe également ce projet de l'Anovi. Car imaginer une Éco 3 qui offrirait un accès non payant aux besoins vitaux mais où il faudrait, en parallèle, utiliser de l'argent qui soit toujours plus rare ou difficile à gagner (ici en l'occurence avec l'euro); ce ne sera jamais aussi attrayant.

En savoir plus :

La plupart du monde aura toujours envie d'avoir une activité qui rapporte quelque chose, mais si le pouvoir d'achat n'existe plus ou quasiment plus, s'il y a trop peu d'entreprises qui engagent (ou qui rémunèrent décemment) depuis la crise en 2008, ou s'il y trop peu de clients potentiels. Comment peut-on encore imaginer avoir un travail ou une activité lucrative? Ou combien de temps cela durera-t-il, avant de perdre son emploi ou ses clients?

Il est donc essentiel de voir déjà ses besoins premiers (ou vitaux) couverts au départ, mais tout aussi important d'avoir une activité rémunérée, avec de l'argent qui ne devienne jamais rare, mourant ou artificiellement abondant (et qui ne reflète pas l'économie réelle), comme c'est le cas de l'euro.

Bien sûr, au niveau monétaire, il existait déjà une exception "valable" et relativement intéressante : il s'agit de la "G1" ou monnaie libre. Celle-ci peut déjà se co-créer de façon égalitaire, mais elle n'a pas l'éthique de l'Anovi, car elle permet aussi bien d'acheter des besoins vitaux que non vitaux. Et ceci est bien normal, puisqu'elle a été créée au sein de l'économie actuelle (il y a donc cette incitation naturelle à vendre ou acheter n'importe quoi, aussi bien une terre cultivable que des jus en fruits, des légumes, du miel, des vêtements, ou payer des soins de santé auprès de gens "dévoués").







Comment financer l'Anovi


Bien que l'Anovi soit numérique, et donc sans limitation géographique, celui-ci restera limité naturellement par localité ou région; c'est-à-dire en fonction des inscriptions locales ou régionales au projet de l'Éco 3. En effet, il est nécessaire d'être inscrit à l'Éco 3 pour avoir accès au futur Anovi, et que l'ensemble des inscrits représentent au minimum 1% des habitants d'une même zone géographique. Un fois ce quota minimum atteint, chacun des inscrits sera prévenu par e-mail du prochain mois X de démarrage de l'Éco 3, et que l'Anovi pourrait également s'utiliser ultérieurement.

Néanmoins, le financement reste universel et peut émaner de n'importe qui depuis n'importe quel pays. Ceci permettra, au minimum, de contribuer au développement général de l'Anovi, et dans l'idéal qu'il soit également utilisé dans la région où se trouve le financeur lui-même (qu'il s'agisse d'un particulier, d'un collectif, etc). Pour atteindre ce 1% régional plus facilement, il est conseillé de faire une promotion offline de l'Éco 3 (lire en détails).





En pratique


Annoncez votre prochain financement par le simple envoi d'un e-mail, sur Aconomia @ Vivaldi.Net, ou en cliquant sur l'enveloppe ci-après.











Depuis cet e-mail, indiquez simplement :

* En sujet : "Fonds Projet Anovi", ou le sujet de votre choix relatif à une question, suggestion, etc.

* En sujet : En plus de votre message, indiquez le montant éventuel que vous prévoyez d'apporter en fonds. Un numéro d'appel peut également être indiqué pour être recontacté au téléphone en priorité (si souhaité), en précisant vos jours et heures d'appel de préférence.

Lorsqu'il y aura suffisamment d'e-mails reçus de financeurs potentiels (ou losrqu'il y aura une somme totale potentielle suffisante annoncée), chacun sera recontacté par e-mail pour être informé du prochain lancement de la campagne de crowd-funding. Ce financement servira principalement à rémunérer les développeurs de l'Anovi, mais la campagne ne sera de toutes façons pas démarrée aussi longtemps que la plate-forme d'organisation (qui est un outil prioritaire de l'Éco 3, et plus important que l'Anovi) ne soit pas déjà totalement développée, mise en ligne et disponible aux inscriptions audio/vidéo. Par ailleurs, la plate-forme fait déjà l'objet d'un appel aux dons pour le développement de celle-ci, et qui pourrait servir éventuellement (et par extension) à débuter la rémunération des développeurs de l'Anovi.












Introduction

En 2025, et bien sûr encore plus que les années précédentes, rien ne garantit que vous conserverez (encore) un emploi, tout comme rien ne garantit que vous en trouverez un nouveau, ou que l'entreprise que vous gérez ne serait pas déjà en faillite. De même pour les besoins vitaux, un loyer, le prix de l'énergie, de l'internet, de l'eau ou de l'alimentation qui ne seraient pas encore plus chers; ou que des taxes ne vont pas encore augmenter.

Voilà pourquoi il est prévu, entre la mi-2025 au plus tôt et 2030 au plus tard, le démarrage d'une nouvelle solution alternative à l'effondrement de l'économie marchande. Il existait déjà quelques alternatives ou solutions potentielles, et ce projet-ci n'a donc pas le monopole ou la prétention d'être unique ou supérieur, néanmoins une différence est à préciser : il n'y a pas, ici, l'ambition de vouloir supprimer toute circulation d'argent à 100%.

Cette solution alternative, nommée l'Éco 3, est donc la seule qui présente une approche assez différente (et sans doute plus réaliste?). Car il ne s'agit pas de vouloir supprimer nos habitudes de consommation (bien trop ancrées), ni de radicaliser cette économie en passant d'une extrême à l'autre.




-------------------------------------------------------------------------


L'Éco 3 pourrait émerger par et pour les contributeurs, et ceci dans n'importe quel pays ou région demandeuse ou intéressée par cette évolution. Ce n'est pas un modèle amené à remplacer l'économie traditionnelle, mais seulement à la compléter par une évolution supplémentaire "en version 3.0", tout comme l'économie 2.0 avait offert une évolution à l'économie traditionnelle (sans pour autant la remplacer non plus). Avec la 2.0, on pouvait en effet choisir d'utiliser ou non l'internet pour vendre ou acheter autrement, et ça n représentait en rien une "menace" pour l'économie classique.

Cependant, la nature de cette évolution se veut bien différente, car elle se dédie au Fond (du problème) et non plus à la Forme, simplement pour le côté esthétique, ou faciliter/accélérer des ventes, ou le côté pratique du numérique. De plus, rien ne pourra évidemment garantir que l'Éco 3 puisse effectivement démarrer, ni que les avantages prévus soient effectifs, c'est-à-dire avec un accès coopératif ou non payant à des besoins vitaux (pour une même région donnée ou dans un grappe de communes en particulier). Mais rien ne coûterait d'essayer, car des consciences ont bien évolué...







La tradition d'acheter ou payer les besoins vitaux


S'il faut toujours payer ou acheter de l'eau ou des produits alimentaires, ou régler des factures d'énergie ou un loyer, c'est peut-être à cause d'une certaine tradition remontant à des siècles, où les anciennes générations étaient dans l'une ou l'autre situation, notamment et par exemple :

- À certaines époques de l'Histoire, payer les besoins premiers ou "vitaux" ne devait peser (trop) lourd dans un budget mensuel, du moins pour une partie des habitants; et il devait y avoir un certain équilibre dans les comptes, pour que la vie soit plus ou moins correcte, décente ou supportable.

- Il était normal de considérer que tout travail mérite salaire, car la vie était (relativement) difficile pour la majorité, ce qui justifiait également que les besoins "vitaux" dûrent être achetés ou payés; car il fallait bien rémunérer les producteurs, les distributeurs, les ouvriers, ingénieurs et techniciens de toutes ces entreprises sans lesquelles une vie en Société ne pourrait exister (avec notamment les fournisseurs d'eau et producteurs alimentaires).

- Comme un budget mensuel pouvait à la fois servir pour acheter ou payer ces besoins premiers ou "vitaux", mais aussi pour acheter des produits secondaires ou plus accessoires, il était donc possible de s'offrir quelques achats "en extra" de temps à autres (ou se faire plaisir avec un minimum de confort); et ainsi d'accepter plus aisément qu'une partie du budget soit alloué aux charges fixes, malgré qu'elles fûrent bien souvent augmentées.



Au 21ème siècle, la tradition est toujours la même, et comme toujours en temps de crise... la catégorie de gens nommée la "classe moyenne" se voit disparaitre, avec un écart entre les riches et les pauvres qui se creuse de plus en plus. Mais d'un autre côté, il existe une émergence de consciences qui semblerait davantage répandue à partir des années 2000, ainsi que la technologie de l'Internet qui pourrait également aider à cette évolution. Il est donc supposé que si une bonne idée de solution est présentée sur la problème de l'économie marchande, sa réalisation n'en serait que facilitée.







Vers une tradition différente et plus raisonnée


Face aux tarifs divers et variés toujours plus chers (l'eau, l'alimentation, un loyer, etc...), ou à ces nouveaux prix de l'énergie multipliés par 2, 3, 4 ou 5 depuis la fin 2022, il existera toujours ces deux solutions, classiques ou "inconscientes" ou résignées :

- Signer des pétitions, manifester ou tenter un dialogue avec des "responsables"; et espérer un retour hypothétique (et sans doute provisoire) à des prix "normaux". Cette méthode ne fonctionne que très peu, ou rarement ou pas longtemps. Mais l'ignorance de leur inefficacité ou/et le désespoir font que des manifestations peuvent encore être organisées (par exemple lors de grandes réformes), bien qu'elle soient tournées parfois en dérision ou en air de fête, avec l'usage de trompettes ou de chansons joviales, avec des gens qui rient ou se déguisent, des stands alimentaires ou autre, etc.

- Favoriser les entraides ou les échanges de services, ou se prêter ou partager des choses, afin que la vie du quotidien soit déjà plus facile : bien que cette méthode fonctionne, la démarche est souvent limitée à un petit groupe d'habitants, ou/et dans un panel restreint d'activités, ou/et avec peu de ressources (naturelles ou matérielles) disponibles : c'est par exemple le cas du système d'échange local, du repair café ou du jardin communautaire.


Avec un éveil plus massif des consciences, et accessoirement avec la présence de cet outil qu'est l'internet, il est donc possible d'envisager une autre solution; qui non seulement règlerait ce problème de prix abusifs, mais surtout va le supprimer "pour de bon" (au seul niveau des besoins vitaux). Car il ne s'agirait plus de manifester ou de s'entraider, mais bien de remplacer l'entraide par une coopération générale et vitale; c'est-à-dire à tous niveaux d'activités (des plus essentiels aux plus "secondaires"). Le Partage ferait également place au Madissage, qui donne un sens coopératif et productif à toute ressource mise à disposition : au lieu de simplement "partager / consommer entre nous", il s'agit d'utiliser une ressource en vue de co-productions durables, afin de pouvoir continuellement partager dans le temps, ou distribuer à davantage de personnes (parmi les contributeurs).










La course à l'argent qui ne s'arrête jamais










Un rappel de quelques notions / arguments

Avec ou "à cause" des générations précédéntes qui avaient accepté cette idée ou la "morale" du principe de Travail / Récompense (bien qu'elle ait été normale jusqu'à une certaine époque), les dernières générations peuvent sans doute avoir le sentiment d'être obligées de suivre un mouvement qui serait désormais (selon elles) faussé, non justifié ou totalement dénué de cohérence : car il y a cet argument de la mécanisation ou l'automatisation, qui n'existait pas (autant) autrefois, sauf que ces technologies n'appartiennent qu'à leurs propriétaires (sans aucun partage envisageable).

Le second argument est celui disant que le salaire et toujours plus inférieur, pour un même travail, en moyenne et au fil des générations (sans même compter les périodes de "crise économique"), mais cet argument n'est pas valide non plus, car c'est la nature même du système marchand d'arriver à ces réductions de salaire (tout est basé sur le principe de la concurrence et de la compétition). Si on accepte le jeu, on accepte aussi les règles...

Le troisième argument est celui des conditions de travail qui se dégradent, par exemple à cause des heures supplémentaires, du stress généré ou de la stabilité qui s'est éclipsée au profit de la précarité : les CDI n'existant plus ou quasiment, tout est passé à la trappe, avec du CDD ou pire, avec des contrats renouvelés à la semaine. Mais là encore, c'est tout à fait normal au vu de la nature du système marchand qui doit optimiser ses profits.

Enfin, les pensions ou les retraites auront également été menacées de disparaitre, alors qu'elles avaient déjà été diminuées (ou/et retardées à un âge plus avancé), de même que pour les allocations et autres revenus de remplacement : tout ceci est en dé-con-fi-ture, car l'économie elle-même s'est encore davantage effondrée depuis la "crise" en 2008, ce qui d'ailleurs incitait de moins en moins de nouvelles entreprises à entrer sur le marché.



En résumé, le principe de Travail / Récompense serait donc faussé aujourd'hui (car tout peut être automatisé ou presque), non justifié ou justifiable (parce que Dame Nature, elle, ne facture pas les "propriétaires" de ces machines ou technologies), et dénué de cohérence : parce que de toutes manières, la fiche de paie et/ou les conditions de travail sont devenus rarement intéressants que pour encore se fatiguer 35 ou 40h par semaine.







Supprimer l'argent à 100% est une mauvaise idée


Néanmoins, vouloir supprimer toute circulation d'argent n'est qu'une fausse bonne idée, car en plus d'être utopique, elle doit être perçue comme étant vague, nébuleuse ou trop radicale pour nos habitudes de Société de consommation, ou notre habitude à vendre et acheter. Le changement prioritaire actuel, sans doute plus adapté ou raisonné, serait de pouvoir déjà supprimer l'utilisation de l'argent; mais uniquement celui qui se destine aux besoins "vitaux", c-à-d sans vouloir souhaiter l'arrêt de la vente ou de l'achat en général, de tout ce qui est Produit ou Service plus secondaire.

Car l'usage combiné de cet argent représente un problème ou bien l'erreur fondamentale, puisque l'on vend ou achète, de manière indistincte, tout ce qui est vital ET ce qui est secondaire. Il n'est pas normal, par exemple, de vendre un fruit au même titre qu'une table, ou que l'eau soit vendue au même titre qu'une chaise. Que ce soit le dollar, la livre sterling, le franc suisse, la couronne, le yen ou le yuan; c'est toujours le même problème ou la même "erreur" qui a été reproduite : ces devises ont été utilisées pour la vente ou l'achat de services ou de produits non essentiels, mais également de produits vitaux; et c'est bien à ce niveau-là qu'il est prévu de faire évoluer précisément l'économie traditionnelle (par le biais de l'Éco 3).

On pourrait donc toujours vendre "n'importe quoi" ou quasiment : un produit ou un service quelconque, ou du temps de travail à un employeur, mais nous devrions cesser de marchander ou d'échanger tout service ou produit "vital" contre une somme d'argent ou autre chose (avec un retour au troc, qui n'est pas non plus la solution). Pour ces besoins premiers, il ne faudrait donc plus décider ou imposer un prix, ni même le négocier, aussi faible, décent, correct ou "bon marché" soit-il; car ce sera toujours une même cause amenant les mêmes effets (les ventes et achats entraînent la concurrence, qui à son tour entraîne la guerre économique). La tradition d'acheter ou payer les besoins vitaux ne pourra donc cesser non pas sur base des arguments cités plus haut (qui ne sont légitimes ou justifiés), mais bien sur le fait que des volontaires pourront se charger, directement et principalement, de la production et la distribution des besoins vitaux; c'est-à-dire dans un cadre Aconomique tel que décrit avec ce projet.









Résumé




Une idée qui sort de l'ordinaire?


Dans un certain idéal, on disait parfois que "plus on 'donne', et plus on reçoit". Mais peut-être qu'en réalité, plus il y aura de monde qui "donne" simultanément, et plus il y a de chances de recevoir ce que l'on a besoin.

Naturellement, on peut supposer que cette réalité soit hypothétique, ou quasiment impossible : comment pourrait-on imaginer que du monde, au minimum 1% des habitants d'une même commune (ou d'une même région), soient d'accord et se mettent à offrir de leur temps libre?

À moins d'une idée particulière, où les futurs volontaires actifs seraient justement coordonnés dans l'espace et le temps, c'est-à-dire dans une même zone géographique et à partir d'un futur mois X en commun. On peut alors envisager, notamment et principalement, que les problèmes du "marché de l'emploi", du prix excessif du loyer ou des factures d'eau ou d'énergie ne deviendraient plus un jour qu'un mauvais souvenir.

Car si l'on fait évoluer la Concurrence marchande vers une Coopération générale et vitale, au moins dans les secteurs d'activité indispensables, tout ne pourra que bien évoluer; du moins ce serait une condition.

Bien sûr, il ne s'agit pas ici d'un projet visant à réformer une économie dans sa totalité, mais uniquement de pouvoir supprimer tout moyen de paiement aujourd'hui encore nécessaire pour accéder aux seuls besoins premiers ou "vitaux" (le reste continuerait de se vendre et s'acheter)...




Offrir de son temps libre


Dans le cas d'un futur volontaire inscrit, le principe est d'offrir 1 heure minimum de son temps libre chaque mois, et ceci dans une activité au choix. Selon différents critères, et afin que chacun ait un maximum de temps libre, une partie de l'organisation sera prévue de fonctionner en équipes locales et/ou en tournantes. Tout volontaire pourra donc tout à fait conserver son travail rémunéré actuellement, puisqu'une heure de son temps libre est déjà suffisant par mois (ou davantage si souhaité).

Le choix de l'activité est un choix libre à 100%, et non pas une activité à sélectionner dans une liste restreinte ou pré-établie. On peut souhaiter par exemple donner de son temps pour de la réparation ou révision de tout matériel, faire du bricolage, du jardinage, de l'assistance à domicile, transporter des produits, offrir des cours, organiser des ateliers, etc...

De même, les jours et les heures de temps libre à préciser comme étant disponibles sont au choix (la semaine ou le weekend), ce qui permettra aux coordinations locales d'organiser le planning des bons volontaires aux bons horaires; toujours avec ces équipes locales et ces tournantes.

Pour chaque volontaire, en plus de la capacité/compétence ou du passé professionnel, une coordination vérifie également le niveau de passion ou vocation à offrir un service plutôt qu'un autre, ceci par le biais du CDM (ou Curseur De Motivation), à faire glisser entre 50% et 99% depuis le formulaire IPC (afin d'attribuer les bonnes activés aux plus motivés).




Le mois X (régional) en commun


Parmi les volontaires aconomiques inscrits, travaillant déjà ou non (ou ne travaillant plus) en échange d'une "rémunération classique", l'objectif est de pouvoir tous démarrer de manière coordonnée ou "simultanée" dans une même localité (ou même région); avec une mise à disposition de ressources diverses naturelles/matérielles par des Assorts : par ex. de l'eau, des terres cultivables, des vergers, des véhicules, vélos, etc.

Avec suffisamment de volontaires (au minimum 1%, idéalement 10%), il y aura toujours la probabilité qu'une partie d'entre eux souhaitera offrir certains services plutôt que d'autres, car tout le monde a des vocations ou passions différentes. Il est donc possible que certains auront l'envie de se charger de produire, transporter ou distribuer tout besoin "vital" (toujours en équipes et en tournantes); et que d'autres auront l'envie de faire autre chose. Si les besoins "vitaux" ne seraient pas déjà couverts au départ, il "suffira" de retarder le démarrage du mois X en commun, et de patienter après de nouvelles inscriptions de volontaires adéquats.




Différentes solutions d'accès


Avant que l'Éco 3 ne puisse démarrer, les habitants intéressés par le projet qui ne seront pas en mesure d'offrir un service ou de madisser pourront également bénéficier d'un accès non payant à leurs besoins "vitaux". Ils devront alors, au choix, faire un don financier ou/et adhérer de manière symbolique avec l'utilisation d'un ou plusieurs SPA.

Si le don permet de soutenir l'équipe au niveau financier, le SPA permet lui d'offrir une visibilité permanente au projet (sans même avoir besoin d'une connexion internet), ce qui représente une valeur équivalente; en particulier quand ils deviennent assez nombreux localement.

Pour être inscrit dans le projet d'Éco 3 de sa propre commune ou de sa région, chacun peut donc trouver la solution qui lui conviendra le mieux, c'est-à-dire avec le statut de futur volontaire actif, ou de futur Assort, ou d'adhérent symbolique (via le SPA) et/ou de contributeur financier. Sans inscription (ou sans aucun statut), il n'y aura donc aucun avantage.




Qualités du projet



Simple


Car il suffirait de coordonner un premier démarrage, lors d'un mois X-1 en commun, dans lequel tous les volontaires pourraient exercer leur activité choisie; et ceci à raison de 1h par mois au minimum. Quelques semaines ou mois plus tard, les avantages prévus devraient pouvoir s'appliquer de façon également coordonnée (lors d'un mois X-2), c'est-à-dire pour les contributeurs concernés dans la même zone géographique.





Naturel


Le principe de concurrence économique étant arrivé "au terme de son efficacité", il serait bien plus naturel et cohérent de passer à autre chose ou à une autre logique marchande. Car si autrefois la révolution industrielle avait un côté positif (avec les inventions ou innovations), le Commerce du 21ème siècle n'a désormais plus rien de motivant : les salaires et les conditions de travail se sont dégradées au fil des générations, et la Concurrence marchande est devenue elle-même inefficace, inutile et contre-productive; car elle fait barrage à une évolution (à priori) souhaitée par une majorité.

Depuis la mécanisation, l'électronique, l'automatisation et l'informatique, le degré de modernité est devenu par ailleurs si élevé dans la Société qu'il ne resterait finalement qu'une seule chose à faire encore évoluer, c'est l'économie en général. Voilà pourquoi il serait essentiel de faire une I.A.S. (ou Inclusion Aconomique Simultanée) dans l'économie actuelle, pour que soient intégrées des coopérations locales / régionales, en particulier au niveau de la production et la distribution alimentaire, de l'énergie et de l'eau; mais aussi de services prioritaires (dépannages, soins de santé naturels, etc).

Tout ce qui n'est pas de l'ordre des besoins "vitaux" pourrait donc sans problème continuer à se vendre, s'acheter ou se louer dans l' économie, et cette course effrénée à l'argent serait moins sérieuse ou moins nocive pour le moral d'une personne active; celle-ci pouvant alors se concentrer sur l'essentiel (par ex. ses loisirs ou ses amis), sans être encore ennuyée par ces bassesses de "chantage financier" à la simple capacité ou droit de vivre.





Bienveillant


Contrairement à certains services administratifs, dans les entreprises, mairies, communes, services à l'emploi ou d'autres organismes (bien que ce ne soit pas systématique, mais plutôt réputé majoritairement); une attention particulière sera toujours portée à chaque personne inscrite dans le projet d'Éco 3, notamment les propriétaires d'habitation, qui auraient une crainte légitime (mais non justifiée) de voir leurs vies courir un "danger".

En effet, ces structures fonctionnent en général dans une espèce de machinerie (quasi-)automatisée, avec un processus "froid" ou mécanique, et où chaque personne, candidat, client ou patient est considéré avec autant de respect que son n° de portable, comme s'ils étaient un simple n° de série.

Dans ce projet, toute personne inscrite est réellement considérée avec le temps nécessaire, et les coordinations locales s'engagent à s'assurer que chacun des inscrits va effectivement bénéficier de l'accès non payant à ses besoins premiers ou "vitaux" (si l'Éco 3 peut effectivement démarrer); c'est-à-dire en même temps que toutes les autres personnes inscrites, lors du démarrage (local) "simultané" à partir d'un futur mois X en commun.

Tout va donc s'organiser à l'avance, tout d'abord avec les pré-inscriptions , et ensuite les inscriptions finales (depuis la plate-forme de liaison), celle-ci étant requise d'office pour certains profils, avec bien entendu les accords et partenariats nécessaires, le planning des activités, la vérification des mises en commun de ressources, etc. Tout ne pourra démarrer qu'une fois toutes les conditions remplies, avec l'assurance que chacun des inscrits sera effectivement couvert au niveau de ses besoins "vitaux". En cas de problème rencontré, le démarrage du projet se verra "simplement" décalé.












Les volontaires aconomiques

(nommés aussi les 'Actifs' de l'Éco 3)

Dans l'Éco 3, il n'y a pas de bénévole classique, mais uniquement des volontaires aconomiques. Avec eux, il s'agit de pouvoir oeuvrer collectivement pour favoriser une évolution majeure de l'économie, au lieu de "simplement" aider une personne dans sa propre et seule finalité.

Tous les domaines d'activité sont potentiellement concernés, c'est-à-dire tous ceux qui existent déjà dans l'économie traditionnelle, ce qui n'est pas le cas d'un bénévole qui sera toujours limité aux mêmes activités (par ex. des aides et accueils divers, des assistances à domicile, etc).

Un Actif de l'Éco 3 peut donc aussi bien être ingénieur que technicien, architecte, maraîcher ou naturopathe. Il intervient seul et/ou dans un groupe, et n'est pas encadré dans une structure associative, qui aurait besoin de cotisations ou de subsides. La seule structure (indépendante) est celle d'une antenne de coordination locale, et permet d'organiser notamment les horaires (en équipes / tournantes) selon la disponibilité de chacun.





Accélérer le délai pour un démarrage local


Les bénévoles "classiques" de l'économie traditionnelle sont également invités à s'inscrire à l'Éco 3, car une fois réunis dans ce même projet (au lieu d'être "séparés" d'une certaine façon par leurs propres associations respectives), il sera déjà possible d'atteindre plus aisément l'objectif recherché; à savoir offrir un accès non payant aux besoins vitaux, par et pour les contributeurs uniquement (c-à-d les volontaires, les adhérents et partenaires).

Le volontaire aconomique va donc également bénéficier de ces avantages, à savoir ne plus devoir payer un loyer, de l'eau ou de l'énergie, alors que le "bénévole classique" n'obtient jamais que l'unique satisfaction de ce qu'il fait; sans aucun autre avantage matériel ou seulement à l'occasion.

Le principe de l'Éco 3 est donc celui d'encourager le volontariat aconomique (afin de compléter ou remplacer le bénévolat), et de gratifier par une dispense de ces charges fixes mensuelles, ce qu'aucune association ne serait jamais en capacité d'offrir. Voilà pourquoi le bénévolat classique est sans doute amené à disparaître, du moins si le projet d'Éco 3 rencontre un certain succès dans une même localité ou région, ce qui n'empêche en rien de conserver la philosophie de base : tout volontaire ne reçoit pas d'argent pour l'effort ou le temps consacré à offrir son aide à autrui.

La disparition des structures associatives serait également un fait positif, une fois l'Éco 3 démarrée, car il n'y aurait plus d'appels aux dons financiers, aux cotisations ou aux subsides étatiques. Car tout ceci alimente également (et indirectement) les flux monétaires, et donc l'économie marchande, pour des choses qui ne devraient pas (logiquement) être marchandées au départ - comme par ex. la vente alimentaire ou les soins à domicile.

Dans l'Éco 3, une règle d'or est de ne jamais vendre ou acheter tout ce qui est lié aux besoins vitaux. Et si c'est gratuit pour un bénéficiaire (de la part d'un bénévole), dans l'économie classique, c'est bien sûr toujours financé au départ. Une question à se poser serait donc à savoir si l'on a vraiment besoin d'une association, financée, quand on est volontaire pour aider son prochain, surtout si l'on souhaiterait voir émerger une autre économie.










Le principe de la Resaco

(acronyme de 'réserve aconomique')


Une forme de garantie pour les besoins premiers

La réserve aconomique (ou Resaco) est une "garantie" potentielle de pouvoir bénéficier d'un "accès vital".

S'il fallait comparer le projet de la Resaco avec celui du revenu de base inconditionnel (ou RBI) :

- La Resaco n'a pas besoin de prêt bancaire, de subsides, cotisations ou financement.
- La Resaco ne distribue pas d'argent, mais offre seulement un accès aux besoins vitaux.


Par ailleurs et en 2016, lors d'un projet de RBI en Suisse, le RBI a été refusé par 4/5 des habitants sondés. Les auteurs de l’initiative proposaient un revenu de base de 2500 francs par mois pour les adultes et de 625 francs pour les enfants. À l'époque, il avait été calculé qu’il faudrait porter la TVA à plus de 50% pour financer les dépenses publiques supplémentaires qui en découleraient, et d’autres études sont arrivées à une conclusion similaire.





Voici quelques extraits du site web l'economiesuisse.ch :

En 2016, le peuple suisse a refusé nettement, avec 78% de Non, l’idée d’un revenu de base inconditionnel. Il avait de très bonnes raisons pour cela. Un revenu de base garantissant les besoins existentiels de chacun en Suisse serait extrêmement coûteux et entraînerait des hausses d’impôts massives qui compromettraient l’attractivité de la place économique suisse. L’idée continue pourtant de hanter certains esprits. Il est difficile de venir à bout d’une utopie sociale avec des arguments rationnels.

Les choses sont assez simples en réalité : plus le revenu de base est élevé, plus il faut augmenter les impôts et plus les coûts au niveau économique seront importants. À l’inverse, plus le revenu de base est bas, moins il peut suppléer le système d’assurances sociales existant. Selon la mise en œuvre choisie, l’instauration d’un revenu de base créerait donc inévitablement des satisfaits et des mécontents à gauche ou parmi les libertariens.

Il n’existe pas de revenu de base financièrement viable qui puisse maintenir le niveau actuel de soutien aux personnes dans le besoin en Suisse, que ce soit sous forme de prestations complémentaires, au niveau des rentes AI, des indemnités de chômage, etc. En effet, si après l’introduction d’un revenu de base, on supprimait l’ensemble des prestations sociales, il y aurait des injustices scandaleuses : un étudiant de bonne famille sur la riviera vaudoise peut vivre confortablement avec 2500 francs aux frais de la collectivité, alors qu’avec le même montant, une personne handicapée ne pourrait pas joindre les deux bouts.

Les utopies ont la vie dure, car elles ne peuvent se réfuter avec des arguments rationnels. La discussion se situe sur un autre plan. Les utopies traduisent l’aspiration à une société nouvelle, meilleure, qui vient à bout des défauts du système actuel.



-------------------------------------------------------------------------




En résumé

Contrairement à ces projets de RBI, celui de la Resaco ne requiert pas de financement ET reste tout à fait rationnel. Car il ne s'agit pas de fournir un revenu de base garanti, mais seulement de gratifier les divers contributeurs avec un accès non-payant aux besoins premiers. Il suffit de contribuer, d'une façon ou d'une autre (en étant volontaire, adhérent ou partenaire), et l'on pourrait déjà bénéficier de ces avantages dans sa propre commune.

Le principe de la Confiance Aconomique (parmi les divers contributeurs) est également différente, ce qui permet d'avoir plus d'engagement naturel, de stabilité ou de "garantie" quant à la Resaco destinée à chacun d'entre eux. Car si la confiance devrait encore se baser sur de l'argent (ou de la "confiance Économique"), sur des chiffres virtuels ou une valeur bancaire, tandis que nous sommes déjà en "crise" économique depuis 2008 (avec la disparition des emplois et des entreprises); il suffirait d'un nouveau "krash" (ou de la chute de l'euro, etc...) pour qu'il n'y ait plus aucun volontaire pour assumer un rôle ou une fonction dans la Société. Quelqu'un pourrait se dire : "si je ne suis plus rémunéré, pourquoi je ferais encore ce travail?".

Avec l'Aconomie, ou plus exactement l'inclusion aconomique simultanée (I.A.S.) dans l'économie traditionnelle (avec l'Éco 3 en résultante), il ne s'agit plus de motiver des personnes avec de l'argent, mais simplement d'inviter à faire ce qu'elles ont envie de faire (durant 1 heure par mois seulement), c-à-d parmi celles qui ont déjà une vocation ou passion, avec l'assurance des besoins vitaux déjà couverts ou assurés au départ (la Resaco).

Durant de nombreuses années, l'expérience aura d'ailleurs prouvé que le bénévolat classique fonctionnait déjà bien, puisque le bénévole n'a jamais eu besoin de recevoir de l'argent pour être motivé : il avait simplement une motivation déjà existante, alors que (la majorité de) ses besoins vitaux étaient (là également) déjà couverts ou assurés au départ, par ex. car il avait déjà une source de revenu externe ou classique ou d'autres avantages.



-------------------------------------------------------------------------




La motivation du volontaire aconomique (ou de l'Éco 3) et celle du bénévole est donc similaire sur le fond, mais pas dans la forme :

- Au niveau lexical, un "bénévole" de l'économie classique devient un "volontaire aconomique" de l'Éco 3.
- Au lieu de consacrer plusieurs heures par mois, 1 heure est déjà suffisante.
- Au lieu de payer des charges fixes mensuelles (et un loyer), il en est dispensé.
- Au lieu d'être seul ou dans une groupe, il fait partie d'un réseau local ou régional.

- Au lieu de servir ou aider une ou des personnes (ou bénéficiaires) à leurs seules fin, il sert indirectement l'évolution de l'économie en général.

- Au lieu de rejoindre une association déjà existante, il reste bien plus autonome à titre individuel, et ne va démarrer sa (nouvelle) activité choisie que de manière coordonnée; c-à-d par centaines ou milliers de volontaires aconomiques, à partir d'un futur mois X (local ou régional) en commun.



Naturellement, une fois l'Éco 3 démarrée, le volontaire aconomique peut toujours continuer de recevoir ses revenus ou allocations habituelles tous les mois, et vendre ou acheter ce qu'il souhaite (excepté les besoins vitaux); c'est-à-dire comme avant le démarrage du mois X (local) en commun.

C'est donc par le biais de ces volontaires aconomiques, déjà motivés par un centre d'intérêt au départ, que peuvent se bâtir les piliers de la garantie d'une Resaco. Car l'intérêt ou la passion devrait toujours être le moteur de la Société, au lieu d'une récompense chiffrée qui sera juste versée sur un compte bancaire. D'une façon générale, et comparé aux associations, le projet de l'Éco 3 vise donc à fédérer des groupes de volontaires dans une évolution économique; ceux-ci étant déjà ou non bénévoles (dans l'économie classique), afin qu'ils puissent démarrer tous de façon coordonnée.








Sans besoin de support financier

Parce que jouer au Monopoly et produire de l'argent à partir de rien (la création "ex-nihilo") n'est pas vraiment sérieux ou responsable, et qu'il faut toujours faire l'autruche pour faire semblant que ça marche (c-à-d le fait d'ignorer qu'il n'y a pas de contrepartie quelque part), il est essentiel de pouvoir se regrouper parmi ceux qui ont gardé cet esprit de responsabilité collective; non pas dans l'idée de se prouver qu'on serait capable de faire certaines choses sans être rémunéré, mais simplement car c'est la façon la plus naturelle de s'organiser en société, au niveau le plus fondamental.

La sécurité sociale, même si offrant une certaine sécurité (toute relative), ne fonctionne que par le biais d'argent créé de manière informatique, alors que la Resaco n'a besoin que d'un minimum de personnes volontaires (entre 1% et 10% idéalement) qui ont au moins 1h de temps libre à consacrer chaque mois (ou davantage si souhaité). Avec l'Éco 3, il ne s'agit donc pas de recevoir un revenu de remplacement quelconque (de type chômage ou pension), mais "seulement" d'être gratifié par un accès non payant aux besoins premiers; que l'on soit volontaire ou simple adhérent non-actif.

L'objectif n'est évidemment pas de chercher à remplacer l'économie traditionnelle, et tout inscrit à l'Éco 3 pourra toujours bénéficier de la sécurité sociale (aussi longtemps qu'il en ait droit) ET de la nouvelle Resaco (issue de l'Éco 3), si celle-ci est effectivement instaurée dans sa localité ou région.

Depuis l'Éco 3, il ne s'agit plus de souhaiter s'investir comme un "bénévole classique", mais bien d'être un volontaire aconomique; afin d'apporter indirectement une autre évolution dans l'économie et la Société, au lieu de la "simple" aide ou assistance individuelle. Celle-ci pourra donc se réaliser grâce au fait que les volontaires de l'Éco 3 vont nécessairement tous démarrer à partir d'un futur mois X (local) en commun, et couvrir ensemble un maximum de secteurs ou domaines d'activité, afin d'apporter ou d'offrir (in)directement un accès non-payant aux besoins vitaux des autres inscrits.

Au choix, ces domaines d'activités peuvent ou non être liés aux besoins vitaux, ce qui importe est qu'il y ait toujours une vocation ou une passion qui anime le volontaire. Certaines activités n'auront sans doute plus aucun intérêt dans l'Éco 3, et d'autres pourraient encore être utiles (in)directement.

Quelques exemples d'activités inutiles (ou encore plus ou moins utiles) dans l'Éco 3 :

1) Banquiers 2) Traders 3) Économistes 4) Comptables 5) Fiscalistes 6) Changeurs de devises 7) Courtiers en bourse 8) Gestionnaires de patrimoine 9) Caissiers 10) Agents de recouvrement 11) Experts en crédit et prêts 12) Agents d'assurance 13) Analystes financiers 14) Contrôleurs de gestion 15) Auditeurs financiers 16) Commercial 17) Experts en planification financière 18) Conseillers en investissement 19) Agents de crédit immobilier 20) Agents de recrutement spécialisés dans les finances 21) Fabricant de caisses enregistreuses 22) Agents de recouvrement de créances 23) Experts en gestion de trésorerie 24) Conseillers financiers 25) Spécialistes des marchés financiers 26) Analystes de crédit 27) Agents de conformité financière 28) Courtiers en assurance 29) Agents de vente de produits financiers 30) Agents de gestion des risques financiers 31) Experts en fusion et acquisitions 32) Actuaires 33) Agents de traitement des paiements 34) Agents de prêt hypothécaire 35) Agents de planification successorale 36) Spécialistes en contrats financiers 37) Experts en évaluation financière 38) Agents de facturation et de recouvrement 39) Agents de conformité réglementaire 40) Agents de courtage en valeurs mobilières 41) Analystes de marché 42) Conseillers en gestion de patrimoine 43) Experts en planification fiscale 44) Agents de gestion de portefeuille 45) Agents de financement d'entreprise 46) Courtiers en matières premières 47) Agents de négociation de contrats à terme 48) Agents de compensation et de règlement 49) Spécialistes des produits dérivés financiers 50) Agents de gestion des risques 51) Analystes en investissement 52) Experts en évaluation d'entreprises 53) Agents de crédit-bail 54) Spécialistes en commerce international 55) Agents de gestion des pensions 56) Courtiers en prêts immobiliers 57) Agents de recouvrement de dettes commerciales 58) Experts en réglementation financière 59) Agents de gestion des fonds de placement 60) Analystes de risques financiers 61) Agents de financement de projets 62) Analystes de crédit hypothécaire 63) Experts en stratégie d'investissement 64) Agents de gestion des actifs 65) Courtiers en fonds communs de placement 66) Experts en planification financière personnelle 67) Agents de fusion et acquisitions 68) Analystes de risques de crédit 69) Agents de vérification comptable 70) Conseillers en retraite 71) Experts en évaluation immobilière 72) Agents de gestion des liquidités 73) Analystes en économie de marché 74) Courtiers en obligations 75) Agents de souscription d'assurance 76) Analystes de recherche financière 77) Spécialistes en gestion des régimes de retraite 78) Agents de titrisation 79) Experts en gestion de dette 80) Agents de conformité des opérations financières 81) Analystes de performance financière 82) Agents de financement des exportations 83) Courtiers en métaux précieux 84) Experts en évaluation des risques financiers 85) Agents de gestion de hedge funds 86) Analystes en recherche économique 87) Spécialistes en planification successorale et fiducie 88) Agents de prêt commercial 89) Experts en évaluation de brevets 90) Courtiers en immobilier commercial 91) Agents de gestion de placements alternatifs 92) Analystes en analyse de coûts 93) Spécialistes en restructuration financière 94) Fabricant d'horodateurs 95) Agents de gestion de risques d'entreprise 96) Courtiers en valeurs mobilières étrangères 97) Analystes en politique économique 98) Inspecteur des finances 99) Professeur de finance d'entreprise 100) Enseignant en finance de marché


Dans une même localité ou grappe de communes, les participants volontaires formeront ainsi une Coopération vitale, sans oublier les adhérents (qui apportent une certaine visibilité), les partenaires aconomiques ou non-marchands, et tous ceux qui peuvent apporter d'autres contributions.

Bien sûr, et comme indiqué un peu avant, l'objectif n'est pas de remplacer l'économie en général, mais simplement d'y inclure l'Aconomie; ainsi nous pouvons la référer comme un inclusion aconomique (simultanée) dans l'économie traditionnelle. Cette force de groupe de volontaires, autonome et non marchande, devrait ainsi permettre la création d'une Resaco dans leurs communes respectives (et dans les alentours immédiats); chacun ayant ses propres compétences ou motivations, et chacun étant libre d'être actif dans son domaine de préférence, toujours avec des horaires au choix.

Par le biais de cette organisation, la Resaco instaurée localement pourrait donc offrir un accès non payant à des produits alimentaires et des soins de santé naturels, offrir une dispense de facture d'énergie & d'eau (sous conditions); mais également à une dispense coordonnée de certains loyers, mais seulement à destination des contributeurs concernés (adhérents, volontaires et partenaires), nommés aussi les Akoss. La Resaco pourrait donc se considérer comme une aide complémentaire à la sécurité sociale, ou comme une bouée de secours, quand une personne n'y aurait plus droit.









Garder le fond, changer la forme

Pour sortir du cercle vicieux du monde marchand, imposé dans la sphère des besoins premiers, l'idée est de planifier une Coopération généralisée avec un démarrage coordonné ou "simultané" (à partir d'un futur mois X en commun). De cette manière, et comme dans cette histoire ou légende Amérindienne du Colibri, chacun fait sa part et chacun favorise (in)directement l'instauration d'une Resaco dans sa localité.

En faisant ce constat depuis l'économie marchande, on peut estimer que cette idée ne doit pas solliciter plus de 10% volontaires ou 1% au minimum, et qu'il suffit de mettre en place des équipes et tournantes. Car dans ce monde commercial, on peut dire que la situation est déjà comparable : s'il y a effectivement une minorité de gens qui travaillent pour faire du bénéfice ou gagner un salaire, il y a également une majorité qui ne travaille pas (ou plus), et qui ne doit rien faire pour bénéficier d'un revenu (ou, en équivalence, des avantages de l'Éco 3...) qui soit "gratuit" tous les mois : jusqu'à nos jours on appellait ça le chômage ou une allocation X ou Y, et demain il pourrait s'agir d'un RBI ou "revenu de base universel" (ce qui est +ou- pareil).

Et si un minimum de travailleurs est déjà suffisant pour faire tourner cette machine commerciale, ou prester des services vendus à un maximum de monde, c'est aussi et en partie grâce à cet argent gratuit du chômage, de la pension ou de la retraite (ou autres allocations). Bien entendu, personne ne va jamais s'en plaindre : ni les commerçants qui peuvent ainsi vendre à plus de monde, ni les gens qui travaillent pour gagner de l'argent (et ensuite acheter), mais qui ne crieront pas à l'injustice de ces chômeurs qui ne doivent rien faire pour acheter, car étant aussi potentiellement sujets à la perte de leur emploi (ils auront besoin du chômage à leur tour). On peut donc affirmer, par transposition des principes Éco "1.0" => Éco 3.0 qu'un minimum de volontaires dans une système non marchand sera également suffisant pour "faire tourner" l'ensemble, et couvrir les besoins vitaux.

Dans cette évolution de l'économie, on garderait le fond (basé sur ce principe de sécurité sociale), mais l'on changerait simplement la forme avec la Resaco, qui elle-même sera issue de l'Éco 3. Depuis cette Éco 3, la Confiance est donc représentée autrement que dans l'économie traditionnelle : si dans celle-ci l'usage de l'argent sera toujours de mise, dans l'Éco 3 il s'agira uniquement de volontaires actifs motivés, par leur passion ou vocation, ou motivés par le fait qu'ils n'auront justement plus besoin de courir après l'argent pour seulement couvrir leurs besoins vitaux. Avec ce projet, il ne s'agit donc pas de souscrire à la Resaco à la place, mais en complément d'une sécurité sociale. Comme déjà mentionné auparavant, il faudrait la considérer comme une "bouée de secours" destinée aux besoins premiers du quotidien, tout en continuant de bénéficier de ses revenus habituels.









Une évolution collective de l'économie

Au fil des ans et de l'actualité, chacun a sans doute pu constater un besoin particulier dans la Société : c'est celui de (pouvoir) consacrer du temps à l'évolution de l'économie, au lieu de simplement se préoccuper de soi-même et de son avenir, ou à passer du temps avec des amis, à des loisirs, à étudier, travailler ou consommer. Ce besoin particulier devrait pouvoir être assuré ou géré collectivement, par 1% d'habitants au minimum (ou 10% idéalement), et non pas ou pas seulement par une minorité de représentants ou d'élus. Car en effet, il est toujours assez rare que ces derniers chercheront à faire évoluer une économie locale ou régionale, mais feront bien d'autres choses qui ne seront jamais aussi capitales que ce fléau de la Concurrence marchande; et qui reste pourtant, bien sûr, la Cause majeure des problèmes de Société (que ce soit de façon directe ou indirecte).

Ce taux de 1% de volontaires aconomiques devrait être facilement atteignable, c'est-à-dire par le biais d'une inscription gratuite à un projet d'Éco 3 locale, surtout quand ces personnes ne sont pas (encore) affectées ou bloquées par des barrières ou certaines habitudes; telles que notamment :

- La survie ou le manque de temps, déjà nécessaire à (tenter de) gagner de l'argent
- Les problèmes de santé, trouver les bonnes infos, le temps et l'argent pour se soigner
- Le temps perdu à suivre les actualités, ou/et faire des pétitions, manifs ou revendications

- Etc...

C'est par ex. notamment le cas des étudiants, qui n'ont pas (encore) cette pression financière ou ce sentiment d'urgence, comparé à des parents qui doivent toujours payer leurs factures et un loyer, etc. C'est aussi le cas de toute personne qui est sans travail, mais qui aurait encore cette chance d'avoir une sécurité sociale, une allocation de chômage ou un revenu de remplacement, une pension ou une retraite. Tous ces gens peuvent donc aisément contribuer, indirectement, à une évolution de l'économie; simplement avec ce choix de s'investir dans l'Éco 3 (d'une façon ou d'une autre).






Les soi-disantes mauvaises politiques budgétaires

En parallèle, il y a toujours des gens (ou des groupes syndicaux, etc) qui vont se plaindre que ces élus locaux ou représentants gèrent mal certaines enveloppes, et qu'il serait mieux d'attibuer telle somme d'argent à tel projet ou mission plutôt qu'à une autre : ce comportement est parfois témoin d'un manque de lucidité, mais bien plus souvent d'une absence d'honnêteté intellectuelle, car tout le monde sait pertinemment qu'il ne s'agit plus, au XXI siècle, de chercher à trouver le bon placement financier au bon endroit (et au bon moment).

Tout le monde sait désormais que cet argent (créé à partir de rien) appartient à une élite, et qu'il ne s'agit aucunement de "l'argent du peuple" ou encore moins de "cagnottes solidaires", dont chacun aurait par exemple un droit de regard ou d'opinion; simplement parce qu'il aurait déjà côtisé par le biais de ses impôts (il n'y a sans doute, en réalité, pas de lien ou peu de lien financier ou logique à établir entre les deux). D'autre part, allouer une enveloppe à ceci plutôt qu'à cela ne change rien au problème de fond, qui restera toujours ce système marchand basé sur la Concurrence.






Des critiques non constructives ou sans apport de valeur

Ces critiques d'allocation de budget sont par conséquent vaines et teintées de (fausse ou vraie) naïveté, comme évoqué plus haut.

Elles sont vaines car la nature de l'argent est toujours sale en partie, étant donné que des gens seront toujours incités à la corruption, et que l'argent n'est de toutes façons par créé dans l'intérêt général : il ne sert bien souvent qu'à fructifier des business qui doivent rester attractifs ou lucratifs.

Il serait donc illusoire d'imaginer que tout budget financier voté pourrait se réserver à des projets ou des personnes qui en auraient le plus besoin, puisque l'argent est par essence destiné aux minorités qui ont ce privilège de le créer (ou de l'utiliser avant les autres), et qu'il doit rester plutôt rare ou difficile à gagner. Si cet argent n'était pas rare, ou gagné facilement, il n'aurait plus autant de valeur et ne servirait plus à grand chose (on pourrait motiver plus difficilement quelqu'un par le gain d'argent s'il en posséderait déjà suffisamment). Il est donc "normal" que cet argent soit distribué à des projets qui seront (bien) lucratifs, et en priorité ceux qui émanent du copinage, à court terme ou à long terme, directement ou indirectement.

Ces critiques sont également naïves, car on espère que telle somme d'argent, si rare ou si précieuse, va être destinée à ce projet social plutôt qu'un autre commercial. Mais comme évoqué plus haut, cet argent n'est pas rare ou précieux : il est simplement créé à volonté par les banques centrales.

Il est donc normal que les maîtres du jeu Monopoly fassent ce qu'ils veulent de leur propre argent, et qu'il soit destiné à des gens qu'ils ont envie de motiver davantage (en attribuant un budget à tel projet et non à celui-là, etc), ou/et parce que ça permet d'avantager au mieux le Système en place, ou qu'il soit toujours dans les meilleures conditions possibles. Naturellement, il faut également veiller à donner un faux-semblant de neutralité, c'est-à-dire comme si l'argent était bien universel ou utilisable par n'importe qui dans les (soi-disantes) mêmes conditions : voilà pourquoi cet argent est également accessible et distribué aux fourmis travailleuses de la population; car il est un adage bien connu disant que "tout travail mérite salaire", excepté bien sûr chez ces privilégiés. Si de l'argent existe, les fourmis pensent alors naïvement qu'il y a forcément du travail derrière, qui le justifiera.






Le DistriSoda humanisé, insultant ou inconscient

Une autre notion, dans ce principe de politique budgéraire, est celui du distributeur de sodas automatique; cette machine (ou d'autres machines du même genre) qui est utilisée en image, consciente ou inconsciente, pour désigner l'action d'une somme d'argent investie et la réaction mécanique ou "automatique" de l'Homme. C'est comme si par le simple fait d'investir ou d'injecter une somme d'argent (quel que soit le type de projet), il y aurait une réaction automatique, c'est-à-dire la réalisation d'un travail prévu. En d'autres mots, c'est comme si l'on comparait l'Homme à un DistriSoda.

Quand la comparaison Homme/DistriSoda est consciente, il s'agit bien souvent d'une forme d'insulte à l'espèce humaine, car il s'agirait simplement d'y mettre l'argent nécessaire pour que le projet ou le travail prévu soit accompli. L'Homme est alors vu comme étant le simple rouage d'un système, qu'il suffirait de huiler (sous forme de salaire) pour que la machine démarre ou continue de fonctionner. Cette image rappele aussi la vieille histoire de l'âne et la carotte, mais qui fonctionnera toujours aussi longtemps que des gens seront dans le besoin, à devoir courir après le moindre centime.

Quand cette comparaison est plus inconsciente, il s'agirait plutôt d'une croyance erronée ou conditionnée, sur le simple fait qu'il n'existerait qu'un seul moyen de faire avancer l'Homme; et ce serait par la motivation monétaire. En effet et depuis des siècles, la plupart des gens travaillent dans un domaine qu'il n'aiment pas ou pas suffisamment. Il est donc un peu "normal" que l'on considère aujourd'hui que la seule motivation ne soit possible que par le biais d'un salaire (aussi maigre soit-il) et qu'il n'y aurait pas d'autre alternative.






Des propos que l'on entend parfois

Un exemple, qui peut être conscient (c-à-d insultant) ou inconscient (c-à-d conditionné) est le suivant : un retraité pourrait dire que "ce n'est pas avec 850 eur par mois que je peux vivre décemment". Il compare donc l'Homme, des hommes, à plusieurs DistriSodas : il met alors une petite pièce dans la fente qui va lui servir à boire, une autre pièce (dans une autre machine) va lui servir de quoi manger, une autre va lui fournir l'énergie, une autre qui servira pour son loyer ou ses factures, etc. Ces hommes, ainsi rémunérés "à la pièce insérée", chacun spécialisé dans son domaine à produire ou à fournir ceci ou cela; ne seraient alors que des machines répondant de façon mécanique à hauteur de la somme d'argent (ou carte bancaire) inséré.

En d'autres mots, il suffirait que dans la vie on possède (plus ou moins) d'argent pour que "ça marche", pour que les besoins soient (plus ou moins) couverts. Le producteur du bien acheté ou le prestataire du service payé, qui bien souvent n'est même pas vu ou rencontré physiquement (car tout se règle à distance avec des factures et des virements) est alors considéré ou réduit à une simple machine automatisée, en oubliant (volontairement ou pas...) le fait que ces machines sont en réalité un corps, un esprit et un décisionnaire qui peut toujours dire "Non, je ne veux pas de votre pièce".

Il ne faudrait donc pas oublier qu'il existera toujours des gens qui ont une motivation existante, c-à-d une motivation prioritaire à celle de la simple rémunération, en particulier quand il y a une vocation ou une passion qui les animent. À la question, ces gens-là peuvent très bien répondre que s'ils avaient le choix, ils pourraient continuer d'être actifs dans leur domaine de prédilection, mais sans plus avoir besoin d'être rémunérés. Simplement, et au vu de l'économie actuelle ou "2.0", ils sont bien obligés d'avoir une fiche de salaire pour exister ou être accepté dans les règles du jeu.

Cette économie sera d'ailleurs et désormais toujours imbibée de cette malsainité, car elle aura pu finalement se permettre d'engager n'importe qui à bas coût (ce qui n'avait pas toujours été le cas semble-t-il à ses débuts), que toute personne candidate à un poste soit peu diplômée mais consacrant plus de 40h par semaine à son travail, ou que la personne ait un bachelor, une licence universitaire ou un master. Le projet évolutif de l'Éco 3 devrait ainsi pouvoir mettre un terme à ce climat délétère, mais seulement pour les contributeurs inscrits, en leur offrant ces nouvelles conditions de vie.








Premières questions

En complément aux premières questions affichées ci-après, un ajout de questions communes peut se réaliser sur base de l'intérêt commun à fournir une réponse (et non des questions "trop" personnelles), à envoyer simplement par e-mail à cette adresse : Aconomia @ Vivaldi.Net. Une nouvelle question ajoutée dans la liste pour la première fois est bien sûr notifiée en retour à l'auteur par e-mail, qui pourra donc revenir sur cette même page et lire cette réponse partagée. Vous pouvez aussi utiliser l'e-mail pour vos suggestions, que ce soit sur le projet en général ou un point en particulier.





* En quoi ça consiste?

D'un côté, toute personne continue de percevoir son revenu habituel, aussi longtemps que possible, ou aussi longtemps que le permet l'économie classique : par ex. le revenu d'un travail classique, un revenu de remplacement, une allocation de chômage, de mutuelle ou de pension, etc...

De l'autre côté, toute personne a également le choix de s'investir au moins 1 heure par mois (ou davantage si souhaité) dans une activité au choix, en fonction de sa vocation, passion ou motivation (VPM en abrégé).

Les jours et heures à consacrer sont au choix, la semaine et/ou le weekend. De cette manière, une antenne de coordination locale pourra toujours organiser les équipes et tournantes de manière adaptée, c'est-à-dire solliciter les bons volontaires (aconomiques) aux bons horaires.





* Pourquoi s'investir dans l'Éco 3?

En offrant de son temps libre tous les mois (à date fixe), il est possible d'obtenir un accès coopératif ou non payant à différents besoins vitaux.








* Concurrence VS Coopération vitale?

Face à l'apparition de nouveaux CDD (ou CDI) sur le "marché de l'emploi", que l'on espère vite pouvoir décrocher avant quelqu'un d'autre, ce besoin d'urgence ou de priorité ne sera plus nécessaire dans ce contexte de Coopération bien plus naturel. Ce n'est qu'à cause du fait qu'on est dans un système concurrentiel qu'il faut toujours décrocher un nouveau travail avant les autres, se dépêcher, ou faire mieux et plus vite que les autres.

Au contraire, avec l'Éco 3, il ne faut pas chercher à obtenir l'exclusivité ou la priorité. Il est conseillé d'inviter ses contacts et son entourage à inscrire sa propre candidature, afin que le partage de toute activité (VPM) soit justement répartie un maximum (en équipes / tournantes), lors du démarrage de l'Éco 3. S'il y a plus de monde inscrit localement, ça permet également de raccourcir le délai pour le démarrage effectif (et potentiel) du projet.





Qu'est-ce que le mois X-2?

Une fois le mois X-1 démarré avec les VPM choisies, un second mois X-2 sera prévu pour la dispense de factures d'énergie et d'eau (sous condition) auprès des Akoss propriétaires, ainsi que pour la dispense de loyer auprès des Akoss locataires; qu'ils soient volontaires actifs ou simples adhérents.

Un certain délai peut avoir lieu entre ces deux mois X (tout comme il aura déjà fallu patienter le démarrage du mois X-1), car il s'agit avant tout de vérifier que cette coopération générale fonctionnera comme prévu. En attendant, chacun des inscrits devra continuer à régler ses factures (et son loyer) comme habituellement, mais rien n'empêche de pouvoir déjà se rendre service de temps à autres; par exemple via les groupes locaux.





* Comment le projet deviendrait-il réalité?

Tout d'abord, c'est grâce aux adhérents qui offrent déjà une certaine visibilité au projet (de façon permanente), c'est-à-dire par le biais de SPA - et donc sans même besoin d'utiliser une connexion internet.

Ensuite, c'est aussi grâce aux volontaires, puisque chacun va pouvoir offrir au moins une heure de son temps libre tous les mois (en fonction de ses propres motivations et capacités); et aux Assorts qui madisseront des ressources. Il n'est donc plus question d'être un "bénévole classique" (dans l'économie traditionnelle), mais bien d'être un volontaire aconomique (dans l'Éco 3) pour faire évoluer (in)directement l'économie.

Enfin, c'est aussi grâce aux différents partenaires aconomiques (c-à-d les différents partenaires non commerciaux ou non marchands), qui peuvent apporter un soutien à différents niveaux possibles, en dehors des compétences et des ressources.














E-books à télécharger

La société, l'argent, la gratuité


Des e-books traitant de l'économie, de la gratuité ou d'un système post-monétaire.



* Argent trop cher (par S. Augé)

* Le civisme illustré (par P. Landeux)

* En finir avec l'argent (par G. Leblanc)

* Un monde sans valeur (par S. Gadeyne)

* Le porte-monnaie (par J-F Aupetitgendre)

* Gratuité : essai à transformer (par V. Perriot)

* 30 minutes post-monétaires (par J-F Aupetitgendre)

* Dictionnaire désamouré de l'argent (par J-F Aupetitgendre)

* D'un monde "libéral" à un monde libéré (par M. Martin-Pécheux)

* Monnaies d'intérêt général : étude relative à l'utilité sociale des MLC



Télécharger l'ensemble de ces e-books dans une archive (.7z)

Si ce lien a expiré, avertissez-nous et recevez un nouveau lien en retour d'e-mail.











Autres ouvrages sur l'économie






La fin de la mégamachine

Par F. Scheidler (2020 + édition 2023)

* https://librairielalicorne.be/livre/9782021445602-la-fin-de-la-megamachine-sur-les-traces-d-une-civilisation-en-voie-d-effondrement-fabian-scheidler




Un monde sans travail

Par D. Susskind, traduction française (2020)

* https://actualitte.com/livres/1499980/un-monde-sans-travail-susskind-daniel-daniel-susskind-9782081416949




Description du monde de demain

Par J-F Aupetitgendre et M. Chinal (2021)

* https://editions-rjtp.com/notre_catalogue.htm#ddmdd




Devenez pionnier du nouveau monde

Par L. Muratet, fondateur de Terravitaproject.org / Unmem.fr (2021)

* https://editions-jouvence.com/livre/devenez-pionnier-du-nouveau-monde




Une économie à nous

Par E. Sadoun, auteure de Lita.co / Rift (2022)

* https://actes-sud.fr/catalogue/sciences-humaines-et-sociales-sciences/une-economie-nous




Mon métier aura du sens

Par J. Vidal, auteur de Çacommenceparmoi.org (2023)

* https://vuibert.fr/ouvrage/9782311626391-mon-metier-aura-du-sens




Le monde change et on y comprend rien

Par J. Devaureix, auteur de Sismique.fr (2023)

* https://ombres-blanches.fr/product/ean/9782412081341/julien-devaureix-le-monde-change-et-on-n-y-comprend-rien









Lexique de l'Éco 3


Besoins premiers ou "vitaux"


* Les aliments et soins naturels (ASN)
* L'eau sanitaire et l'eau de boisson (ESB)
* Les vêtements et textiles de literie (VTL)
* L'habitation, le chauffage, l'éclairage (HCE)
* L'internet fixe ou filaire, sans onde nocive (ISO)


Pour les partenaires non-marchands (avec différents domaines d'activité) :

A) Des terres, des vergers, des graines, des plantes et autres ressources naturelles
B) Des terrains, des lieux et locaux, des machines, de l'outillage, des équipements divers
C) Des véhicules pour le déplacement de volontaires (équipes) et le transport de productions



-------------------------------------------------------------------------



Concernant l'IFF : s'il est également utilisé pour une évolution de la Société (ou maintenir son évolution), au lieu de l'utiliser comme habituellement pour vendre, acheter, communiquer ou se divertir (dans l'économie traditionnelle); l'IFF pourrait se considérer comme un besoin premier ou "vital".

Une fois qu'un démarrage de l'Éco 3 devient possible, chacun des bénéficiaires devrait se limiter à n'utiliser que l'IFF, c-à-d uniquement via le réseau cablé ou filaire; afin de respecter soi-même, les autres, les voisins, les animaux et la Nature (la 4G/5G + Wi-Fi seront alors désactivés en permanence).

Un rappel pour les plus jeunes : les données mobiles et la Wi-Fi n'ont pas toujours existé, mais seulement bien plus tard après la démocratisation de l'internet fixe (avant l'apparition des premiers abonnements par mensualités, la connexion était facturée à la durée de connexion, par minute ou par seconde). Depuis lors, on n'utilisait (principalement) que des cables réseau (par ex. de type "RJ45"), qui offrent toujours une connexion plus stable et rapide, et surtout sans nocivité. Mais ces données sans fil, Wi-Fi ou données mobiles, ont déjà provoqué des problèmes de santé mineurs et majeurs, et il sera plus reponsable de bannir la 4G/5G ainsi que la réception ET l'émission Wi-Fi pour la santé de tous (faites le pour vous-même et vos voisins).


Concernant les trois besoins premiers des partenaires aconomiques (les A/B/C listés plus haut) : depuis l'Éco 3, ces besoins premiers destinés aux futurs volontaires actifs ne pourront jamais se vendre, se louer ou s'acheter, que ce soit de manière directe ou indirecte. Ils pourront uniquement se madisser, en partie ou en totalité, en fonction des choix de l'Assort (qui voudra peut-être conserver une partie de ses ressources à fin lucrative).


-------------------------------------------------------------------------





Aconomie


Se définit comme un principe de Coopération générale et vitale, au niveau d'une zone géographique (par ex. une grappe de communes), destinée à offrir (indirectement) un accès non payant aux besoins "vitaux"; c'est-à-dire aux différents Akoss ou bénéficiaires de l'Aconomie.

Pour être Akoss, les trois principaux moyens seront de madisser une ressource, d'offrir un service ou (à défaut) utiliser les SPA. Ceux qui offriront un service peuvent naturellement choisir le domaine d'activité qu'ils souhaitent, celle-ci pouvant être aussi abrégée en VPM (pour Vocation, Passion ou Motivation), sans nécessairement être actif dans un domaine lié aux besoins premiers, par ex. au niveau production alimentaire ou énergétique.













Akoss


Le terme d'Akoss désigne toute personne qui pourrait contribuer à l'Aconomie en général, que ce soit avec un don financier ou un partenariat (non marchand), ou encore avec l'utilisation d'un SPA; ou qui pourrait simplement participer en étant inscrit comme futur volontaire Actif ou Assort.

Le terme d'Aconomiste n'est pas utilisé car il ferait penser à une spécialisation qui n'a pas lieu d'être ou qui ne devrait pas exister : en effet, il n'y a rien de compliqué ou de complexe dans le principe de l'Aconomie, contrairement à un économiste qui pourrait toujours développer une théorie bien longue ou élaborée de l'Économie classique durant plusieurs heures. Cette simplicité pour définir l'Aconomie vient du fait qu'à la base, il n'y a rien de payant au niveau des besoins vitaux, et qu'il n'y a pas besoin d'un expert juste pour expliquer les notions de Prêt matériel, Don ou Partage.

Le terme de "membre" est également exclus (autant que possible) dans toute discussion ou conversation relative à l'Aconomie, car il fait penser bien souvent à quelque chose de payant (par ex. à un abonnement), ou à quelque chose "d'isolé" ou de limitant; ceci peu importe le domaine en question. Sans compter parfois qu'il existe une charte, un contrat ou "règlement d'ordre intérieur", voire une idéologie. Tout ceci n'a pas cours dans l'Éco 3.





Assort


L'Assort ou Assortier va (faire) madisser une ressource dans le cadre de l'Éco 3, que ce soit un particulier, une entreprise, un responsable, un gérant, locataire ou propriétaire. La ressource est destinée à un (futur) volontaire Actif, dédiée à lui permetre d'exercer ou de faciliter son Capacinage.





Capacinage


- Acronyme de Choix d'Activité PAr Centre d'INtérêt, peut également se désigner par VPM (Vocation, Passion ou Motivation).
- Le fait d'exercer une activité en fonction des ses capacités (manuelles ou intellectuelles), mais toujours basée sur un centre d'intérêt.

Ce mot fait correspondance à celui de "Travail" (dans l'économie traditionnelle). La durée de l'activité (ou la durée du capacinage) est d'une heure par mois au minimum, ou davantage si souhaité, ce qui permet au volontaire aconomique de pouvoir toujours consacrer la majeure partie de son temps à un travail classique rémunéré. L'Éco 3 est ainsi complémentaire à l'économie classique (tout comme l'économie 2.0), et le "revenu" ou le "salaire" ne consiste pas à gagner une certaine somme d'argent : il s'agit uniquement d'un accès non payant aux besoins vitaux ou premiers, celui-ci pouvant compléter un revenu classique, c-à-d déjà perçu chaque mois sur un compte bancaire, puisque l'Éco 3 s'inclut dans l'économie traditionnelle (I.A.S.).





Inclusion aconomique simultanée (I.A.S.)


Il s'agit d'inclure simultanément l'Aconomie dans l'économie traditionnelle, pour en faire une sorte de "mise à jour" vers une Éco 3, mais uniquement par et pour les Akoss. Les autres habitants vont naturellement rester dans l'économie traditionnelle, et les Akoss pourront toujours utiliser des euros ou des cryptos, tout comme les autres habitants. Il ne s'agit donc pas de chercher à remplacer ou réformer la vieille économie, mais de la compléter par une évolution, et uniquement pour les intéressés. Car le capitalisme (et le marché de la concurrence) sera toujours "intéressant", à condition que les besoins premiers ou "vitaux" (listés plus haut) ne fassent plus l'objet de cette condition (ou forme de "chantage") monétaire pour y avoir accès.





Madissage


Contraction de "Mise à disposition", une expression générale combinant les différentes possibilités (de mise à disposition) que sont le partage, le don et le prêt dans une Aconomie. Quand un Assort peut madisser (ou faire madisser) une ressource matérielle ou naturelle, cela veut dire simplement qu'il peut mettre une ressource à disposition en général, sans préciser la nature exacte de celle-ci (que ce soi un prêt matériel, don ou partage).





SPA


Symbole Permanent d'Adhésion : au nombre de 3 au total, les SPA sont utilisés par les adhérents symboliques (uniquement), et toujours sur base de critères (d'ordre et de délai) impératifs. Les volontaires ne doivent jamais utiliser de SPA, c'est-à-dire les (futurs) Actifs ou Assorts; tandis que c'est toujours nécessaire pour les "simples" adhérents (les non-Actifs, les non-Assorts ou non partenaires aconomiques), avec le SPA n°1 au minimum.





VPM


Abrégé de Vocation, Passion ou Motivation. Dans l'Éco 3 ou l'Économie 3.0, chaque volontaire voit ses besoins premiers ou "vitaux" assurés au départ (c'est-à-dire une fois l'Éco 3 démarrée dans une même localité ou grappe de communes). Excepté si l'on choisit de rester dans l'économie classique ou traditionnelle uniquement, c'est-à-dire sans être investi dans l'Éco 3 en parallèle (en offrant par ex. 1 heure par mois de son temps libre), il n'est plus nécessaire de "travailler" pour simplement avoir un accès aux besoins premiers : il s'agira d'un accès non payant désormais, ou "100% gratuit".





Étymon du verbe Travailler

Le mot "Travail" ne vient pas du latin labor, laboris, mais de Tripalium, qui désignait un outil de torture à trois barres. Le mot est composé de "Tri" pour le chiffre trois, et "Palus" pour le terme de Pieu. C'était une sorte de croix de Saint-André avant l'heure, qui était surtout utilisée pour dompter les esclaves jugés trop paresseux. Tripalium évoluera dans l'histoire linguistique en passant par diverses formes : "Tripalyo" en latin vulgaire, "Trebayo" à la fin du IVe siècle, "Trevalyo" deux siècles plus tard, et finalement "Travail" àpd VIIe siècle. Avec l'Économie 3.0, cette référence au mot négatif du Travail est naturellement supprimée de toute conversation (parmi les volontaires, contributeurs, partenaires, etc), puisque toute VPM sera une condition sine qua non aux activités aconomiques; celles-ci démarrant de façon "coordonnée" à partir d'un futur mois X en commun.














Annuaire de santé


Voici un annuaire séparé de l'annuaire principal (destiné aux promotions), celui-ci étant uniquement destiné à la Santé, au bien-être, aux guérisons facilitées ou potentielles. L'idée première est de pouvoir découvrir ce qui existe en matière de produits ou d'équipements (parfois chers ou high-tech) via ces différents sites, ou de piocher de l'information plus exclusive, dont certaines sont relatives à la nouvelle médecine du 21ème siècle (ou qui a été mise plus en lumière il y a environ 20 ans). Sur demande, il est également possible de recevoir certains de ces produits, sans rien devoir payer.









Équipements divers



5 doigts : chaussures minimalistes à 5 doigts

5 doigts 2 pieds : chaussures et chaussettes à doigts

Body back : massage tools for everybody (+ simplebackpain.com)

Apoticaria : matelas énergétique (pour électrosensibles), aqua royal, etc...

Auris Magnetic : thérapie magnétique

Avazzia : biomodulator (give your body the voltage it needs)
(+ lien différences et Faq)

Aveni : accessoires électrosmog (nouveaux Tervica)

Bains dérivatifs : poches froides 36.6°

Bemer : thérapie vasculaire et microcirculation

Tervica : dispositifs électrosmog

Biores : PrimerCube et autres appareils
(+ lien infos de l'asso de promotion)

Bioquant : intranasal light therapy

Planche Colon-Net : équipement

Planche Colon-Net : explications

Crucial four : cold quartz medical grade ozone generator

Da Vinci medical : Light therapy, Oxygen therapy, etc..

Oli-dyn : dynamiseur d'eau (1984)

Narayana verlag : ionic-pulser pro3 (production d'argent colloïdal)

Erchonia : percussive massage

Healy : appareil mobile anti-douleur

Fenyx : traiter les acouphènes par la biorésonance

G5 : percussive massage

HOCL : make hypochlorous acid (generator)

KeshEnergy : fondation Keshe / Magrav et GANS

Les remèdes du nouveau monde : 8 catégories de produits, dont la mise à la Terre, les distillateurs et kes équipements solaires

Medical biomats : far-infrared healing mat

Meditech europe : multi Wave Oscillator

Naturacoeur : hexaclean, spiruline crue, Regulatpro, huile Zechstein, etc

Navoti : pack midi-cleanergy mk-50.15 + booster + legami

Ora : dispositif intra oral qui agit sur les articulations temporo-mandibulaires

OutPatientMD : Nebulizer Aeromist Compact Compressor OutPatientMD : Nebulizer CompAIR Compressor System

Oura : a true engineering breakthrough (lecture de battements de coeur / style vedapulse)

Ondehome : protection innovatnte universelle contre les EMF

pH miracle products : pH test strips

Navoti : protections electrosmog + sélection de livres

Get Fitt : far infrared waves products & EMF stress neutraliser (http://markgivert.com)

Senergy : biomodulator (give your body the VOLTAGE it needs)

Synergie bien-être : eau kangen & biomagnétothérapie

TrueRife : on the leading edge of frequency generating devices for almost 20 years
(+ lien TeslaTech)

VedaPulse : stress control and testing

Vielight : intranasal light therapy

VitalAxion : Pur bien-être (ex EcoDetox)

Vital Reaction : portable hydrogen water

Zap the parasites : zapper device by Dr Hulda Clark

------------------------------------------------------------------

LG health I systems : Luxury & Grace on Amazon

LG health I systems : domestic reverse osmosis

LG health I systems : chlorine dioxide electrolytic generator (brand website)

LG health I systems : chlorine dioxide electrolytic generator (Medalab reseller)

------------------------------------------------------------------

Navoti : pommeau de douche la bienfaisante - aux 4 minéraux shungite et finition métal

Gotellurique : douches géothermales



****************************************************************************

Mise à la terre

Ceilingo : isolants minces en aluminium pur (R'BULL), plafond rayonnant, etc

Earthing : webstore

Earthing Institute : Feel better, fast.

Earthing vitalité : se connecter à la terre pour la vitalité

Earthing vitality : version anglaise

ÉlOvi élec : équipements novateurs & mise à la terre

Les pieds à la Terre : la réalité de l'electrosmog et la la bio-compatibilité quantique

Geotellurique : Earthing, mise a la terre : se relier à la Terre

Inalterra : produits contre les EMF

Chargeur Terre : infos & solutions de reconnexion à la Terre

Notre terre notre vie : harmoniseur Earthcalm Infinity

Earthing : store on Amazon

Groundology : earthing pour la protection CEM et la santé (webshop)

EarthRunners : chaussures minimalistes, testées par Navoti

Grounded : shoes that keep you connected

The brown bear : earthing shoes & equipment

------------------------------------------------------------------

Navoti : diagnostic électromagnétique - audit de vos locaux professionnels



****************************************************************************

Dr Laura Koniver (earthing / grounding)

Intuition physician : published Grounding medical studies (Dr Laura Koniver, M.D.)

Intuition physician : all Grounding tools (webshop)

Shopify : webshop

Intuition physician : FB page

Laura Koniver : TK page

Laura Koniver : YT channel









Équipements de respiration



Frolov : Breathing training device

Carbogenetics : Carbogen

Conscious breathing : relaxator

Conscious breathing : CarboHaler (improved CarboGen)

Ewot : Ewot carbon dioxide

Hydrogen technology : health and disease prevention

Hydro Resoxygen : hydrogen technologies inhaler

Hydroproducts : aquacrure ac50

Hydroproducts : Hydro qube qb5

Hypermaxoxygen : exercice with oxygen therapy (EWOT)

Optimal breathing : exercice with oxygen therapy (EWOT)

Samozdrav : breathing training device (même style que Frolov)










Produits naturels - divers (série 1)



Bulk supplements : pure nutrition & magnesium hydroxyde
(+ lien magnesium hydroxide powder)

Cardia miracle : the finest heart and health supplement in the world (nitric oxide)

Clay baths : australia distributor for magnetic clay

Donat : natural solution water for regular digestion

Dr Berg : sea kelp enhanced iodine

Editions Narayana : flocons de magnesium Unimedica Zechstein 3000g

Editions Narayana : réactif CDS

Essense of life : -selenium- à base de lipides (essential nutrition for cancer patients), etc
(+ lien sur Amazon iode lugol en bouteilles de grande quantité

Falconi C-Salt (avec lysine pour le coeur) :

Fruitful Yield : health foods

Laboratoire Obst : acide ascorbique vitamine C E300

Laboratorium discounter : réactif CDS

Laborladen : Dmso

LifeWave : X39 (elevate, activate, regenerate)

Magbi Carb : magnesium bicarbonate for the human body

Maison naturelle : production de leur propre de DMSO

Mon droguiste : hydroxyde de magnesium

Noah's water : eau médicinale

Notre terre notre vie : huile de magnésium

Nutritienda : eau de mer Sol Natural

Oradix : suppositoires de glutathion (situations médicales intenses)

Organic Sulfur : with zero fillers, zero additives of any kind

Phamarcie de Steinfort : Vermox (traitement de vers)

Pharmaservices : hydroxyde de magnesium Cooper 1kg

Proepharm : nous réinventons le modèle d’innovation pharmaceutique

Pure Life : enema coffee

Pure Living : nourish your spirit (cds, dmso, turpentine, etc)

Super Smart : une forme stable et puissante de vitamine C (Asc2P)

Super Smart : potassium iodide

Super Smart : neem extract

Unique water : water whit Magnesium Bicarbonate at an alkaline pH

Vitalundfitmit100 : Dmso, et huile de magnésium 100, 500, 1000 ml

X1 : freude am leben

Zeichstein inside : magnesium oil

------------------------------------------------------------------

Produits naturels - divers (série 2)



Apoticaria : produits naturels
(+ lien d'article 1 et 2 sur la Zéolithe)

Biomaris : agua mar

Carlyle : iodine Lugol, etc...

Catalyons : argent colloïdal

Eau positive : argent colloïdal

Enviromedica (ex Magnetic Clay) : Magnesium products (from the best sea)
(+ lien vers les articles)

Natural Magnesium (Enviromedica Sweden) : ancestral widsom for modern wellness

Integrated health : best sellers of Iodine Lugol, Nascent iodine, etc.

Naturitas : eau de mer Biomaris, Holoslife & autres marques (+ témoignages)

Santé detox : iodine lugol & -selenium- de Winterland

TopSeller : Iodine/Nascent + Paris Humble book, energy devices, etc...

WHN - next generation health solutions : *Selenium* Tung Oil 1 oz TSEL ($100)

Winterland : iode Lugol, selenium, Magnesium

------------------------------------------------------------------

Produits naturels - Zéolithe



AromaCentre : Argilot, de 50gr à 3000gr

Avini health : zeolite Cell Defender, etc...

Waiora : zeolite, liquid and activated

Coseva : zeolite toxin removal, fulvic, cbd, skincare

Doressence : zéolithe

G-science : zeolite in austria

Glycolife : micronized zeolite into a range for a better detox

Heiltropfen : zeolite w various particle size range, dmso, iode, magnesium, vitamine C, D.

Lugol's original : premium iodine solution

Nature-et-beaute : zeolite brevet russe, lunettes à grilles, etc

Samosata : zeolite et dmso

Touchstone essentials : zeolite Pure body extra

The Root Bands : create greatness (clean slate zeolite)

Todicamp : zeolite sorbolit capsules

Vanterre : zeolite

Zeohealth : zeolite (usa)

Zeolite : zeolite pure

Zeos : zeolita con Comusav zeos

Herboristerie moderne : depuis 1905

------------------------------------------------------------------

Produits naturels - infos diverses



Exatest : beyond blood tests

SelfTestable : feelin' better with biomarkers

Toxinless : comparaisons d'aliments et de suppléments

Toxinless : magnesium bicarbonate supplementation









Master Mineral Supplement - discussions



Discussion : the CD forum

Discussion : Salud prohibida

Discussion : C. Edwards Life

Discussion : remèdes interdits (Uz)

------------------------------------------------------------------

Master Mineral Supplement - groupes



Groupe : Alk fondation
(+ lien de conférences Alkfondation)

Groupe : Coalición mundial salud y vida

Groupe : International Dioxcide

Groupe : Liechtenstein Association for science and health
(If you need assistance with a doctor who knows
how to use CDS, kindly e-mail at consult@lvwg.org)

Groupe : Molecular Hydrogen Institute

Groupe : The universal antidote videos

Groupe : Scotmas group

------------------------------------------------------------------

Master Mineral Supplement - infos



Info : Dr A. Kalcker (site officiel)

Sun Fruit Dan : videos about MMS on Brighteon

Sun Fruit Dan : videos about MMS on Bitchute

Info : cancer émotionnel, protocoles A-Z

Info : cancer émotionnel, recherche de protocole

simple molecular medicines : faster, stronger & safer than prescribed antibiotics

Clo2 tv : join and share the movement

Info : discover mms

Info : Natural Biophysics Institute, where learning science is fun

Info : Kalcker institute (courses)

Info : conseils et traductions sur la solution minérale

Info : Natural microbe cures

Info : Mineral solution

Infos : Mineral solution testimonials

Info : Dr A. Kalcker (chaîne vidéo)

Info : Sebastians (apprentissage cds mms dmso)

Info : Stopworldcontrol, how to do & use mineral solution

Info : The universal antidote (vidéo)
(+ lien Beginner-Series-Training-Guidebook-Final)

Info : CDS-Data France










Master Mineral Supplement - soins dentaires



Dioxibrite : dioxicare for improved oral hygiene

Frontierpharm : (dioxibrite)

OraCare : the leader in the rinse revolution

------------------------------------------------------------------

Master Mineral Supplement - divers produits



Allone welness : WPS Water Purification Solution

Bluegreen : San Chlor avec réductions (autriche)

Aquarius on Amazon : products from the brand

Aquarius prolife : qualité allemande

Cdslab : kit cds avec bocal et bécher de réaction

Agualab : réactif CDS + HCL 4% en bidons et chlorite en poudre

Dioxvitae : ClO2 purification, kits 1 & 6 liters

Eclo2 : water purification drops

Dioxilife : ClO2 purification, kits 1 & 5 liters

VWR : pH-mètres de poche

KVlab : CDs products with A & B parts (Florida)

Laube holistic : CDS bottles, etc

Mms mineral shop : highest quality & no PET bottles

O7 organic : Biotechnology Research Lab S.A.

Tuluce chemical : de l'eau pure pour la survie

Healthy way : WPD & water purification products









Master Mineral Supplement - infos by Scott



Scott's antidote : on wixsite

CLO2 solutions : on substack

CLO2 solutions chat : private space

Scott : on X

Scott : on Bitchute

Scott : on Rumble

Scott : on Brighteon

Scott : on Odysee

------------------------------------------------------------------

Master Mineral Supplement - videos



Video (bitchute) : Human Blood Experiment

Video (rumble) : Human Blood Experiment

Video : Healing Disease (Brighteon channel)

Videos : CLO2Works (Brighteon channel)










Matériel de flaconnage



Arômes et liquides : flacon gradué 100ml beccé (réactifs)

Au comptoir des flacons : spécialiste du flaconnage en France
(partenaire Vérallia, leader mondial de la fabrication de contenant)

Bouteilles et bocaux : 100 ml bouteille en verre "Tulipano"

Compagnie des sens : flacons verre opaque

Easy dosage : faciliter le dosage, le prélèvement et la préparation de liquides, résines, poudres

Verreries Talançonnaises : spécialiste du verre et flacon (avec explications produits)

Pontos : bouteille distributrice à double col pp28

Glas shop : récipients verre et emballages plastique

Gravis : flacons et bouchons pp28

Labcomercial : Vis PP28 - Pilfer28, seringues de bouchons, verres & tétines (naturelles) DIN18/PP28

Labomoderne : agitateur magnétique, ballons à col, pipettes, seringues, béchers, carafes, entonnoirs en verre

Odil : bouchons compte-goutte (avec tétine et tige en verre) & bouchons à vis PP28, flacons pp28 vendus en lot

Revenu-Lombard : flaconnage pharmaceutique (et flacons PET)

Verre et plastique : sprays nasaux, verres divers et ambrés

Mara Quantics : CLO2 ppm measurement device









Praticiens de santé



Annuaire thérapeutes : vos rendez-vous de médecine alternative

Holitime : présentation par JJC, A. Paul, J. Mercier, M. de crowdbunker

Guérison causale : par Michèle Berdah (Miléna / Elishean)

Odenth : médecine dentaire holitique

Institut international de parodontie : la méthode Bonner

Cabinet dento medical : pratique de la méthode de l'institut de parodontologie

------------------------------------------------------------------



Coach respiration : technique de bien-être

Dr Lodi : get a true second opinion

Dr Pascal Trotta : institut de médecine naturelle

Dr Morse : the dr. morse website directory

Laurent Schwartz : communications du Dr

IFCC France : fasciapulsologie (depuis 1979)

Imheb : Institut Milton H. Erickson (PTR/EMDR)

Institut Pierre Delbet : faire de chaque être humain l'acteur de sa propre santé (par Yvan Erbs)

Jérémie Mercier : devenez maître de votre santé

Médecine symbolique : vers la paix de l'âme au travers des symboles

Samoozdravljenje : se guérir par la lumière

Sebastien Lievre : le jeûne, la voie du juste milieu au jour le jour

France Guillain : la page de F. Guillain

Dr Resimont : le blog du Dr Résimont



****************************************************************************

Jack's team (alimentation anti-inflammatoire)

Jack Vanbergen : plan anti-inflammatoire de 30 jours (coach personnel)

Unae : les compléments alimentaires de demain (Jack's Team)

Nateos : compléments alimentaires pour enfants

Jack's team : faisons connaissance



****************************************************************************

Kerri Rivera (enfants et autisme)

Kerri Rivera : real solutions for real problems

Keto Kerri : superior selection of the finest quality



****************************************************************************

Marie Stephens (huile de riçin congelé, etc)

Bucky labs : Carbon 60

APTH : youtube channel

APTH : TikTok channel

Instagram : specializing in diabetes kidney and liver health

Ko-fi : become a monthly member

Eshop : $10 Health Questions & 1Hr. phone consultation & products

Webstore : kindle book "Healing the kidneys 101"

ECOTEAS : Detox Tea -Yerba Mate Tea - Hi Caf Tea

BALIBETOV : Premium big Yerba Mate stainless steel straw

Green life organics : kidney balm blend

NOW foods : Huile de ricin, 650 mg, 120 capsules molles



****************************************************************************

Amandha Vollmer (spécialiste DMSO)

Substack : Dr. Amandha Vollmer - posts

Yummy.doctor : Dr. Amandha Vollmer - Holistic Living Blog

Yummy.doctor videos : Dr. Amandha Vollmer - public videos

The life force network : Dr. Amandha Vollmer - videos series

DMSO store : Amandha Vollmer e-shop

YumNaturals emporium : Amandha Vollmer e-shop



****************************************************************************

Dr Lee Merrit (spécialiste cds & autres)

The medical rebel : dr . Lee Merritt

Merritt doctor : courses (2022) & weekly updates

Learning4you : chlorine dioxide and restoring ancient medicine ($99)

Rumble : chaîne vidéo



****************************************************************************

Laura Rohrer (spécialiste déparasitage)

The ropeworm : Human Ascension Manual (protocol bible)

Eating to Ascend: site web principal

Eating to Ascend : blog du site web principal

Eco-worthy : distillateur

The Ascension Diet Eating To Ascend : a resource for truthseekers (chaîne Rumble)

Books : livres de l'auteur

Patreon : devenir membre (10/25/100/500)

Substack : substack blog

-------------------------------------

Blog : Jillian (Mai Thi Burke-) Epperly (jus de chou fermenté probiotique) / jillyjuice.com



****************************************************************************

Helena schlachter (cds et autisme)
hb.protokol@gmail.com

Helena Begenišić Schlachter : xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Helena Begenišić Schlachter : "the lost knowledge and protocol" book

Izgubljeno Znanje : chaine vidéo

Groupe FB : public

Groupe FB : privé (60.000 membres)

HUPAM : association croate pour la promotion de la médecine alternative

Groupe TG : arrêt fin 2022

Igubljenoznanje : ancien site web

Tedeum europe : te deum liquid zeolith



****************************************************************************

Laura Rohrer (spécialiste déparasitage)



****************************************************************************

Autres sites web sur le déparasitage

Dr Ruscio : finally, a better way to a healthy gut.

Dr Draxe : co-founder of Ancient Nutrition



****************************************************************************

Markus Rothkranz

Main website : empowering people to a better life

Products : love on a plate

The Healthy Life : welcome to your new life

The Healthy Life : youtube channel

MarkusPix : youtube channel

Markus & Cara : instagram

Nature's Wild Berry : the berry that changes sour to sweet



UnCookbook Set : Master the arts of raw food and veganism



****************************************************************************

Jeûne sec

Healthy universe : la seule entreprise officielle qui représente la méthode originale du docteur Filonov

Healthy universe videos : conférences en plusieurs langues

Dry fasting : jeûne sec - e-books store

Filonov : jeûne sec en Russie

Siberika : jeûne sec en Italie

Michel Deladoey : jeûne sec en Suisse



****************************************************************************

Nadine Primeau

Nadine Primeau : site web principal, spiruline Xelliss

Tower Garden : système de culture aéroponique (450€)

Xelliss : la meilleure spiruline et phycocyanine au monde

Xelliwater 80 : fontaine d'eau purifiée alcaline (2000€)

Un monde conscient : livres de recettes et livres sur la conscience

A conscious world : version anlaise

Pierre-André Pelletier : livres sur Amazon

-------------------------------------

Le Sarrasin végétalien : recettes véganes dédiées au sarrasin

Vivre végane au Québec : ressources gratuites

Society6 : au coeur de la création

Unsplash : photographies de préparations alimentaires